Nous mettrons à jour notre Politique de confidentialité prochainement. En voici un aperçu.

Power BI : La création de modèles de données complexes

Conclure sur l'analyse de données comparatives avec Power BI

Testez gratuitement nos 1341 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Votre formatrice Sophie Marchand conclut cette formation en revenant sur les points importants vus tout au long de ces chapitres.
04:20

Transcription

Voici le moment venu de conclure notre formation sur la création de modèles de données complexe dans Power BI. Dans la formation, nous avons vu comment transformer un fichier texte assez complexe et on l'a fait via l'option des options d'ajout de colonnes personnalisées, d'extraction d'information et de colonnes conditionnelles. Donc souvenez-vous qu'on a ajouté plusieurs colonnes pour y parvenir, on a aussi utilisé les options de remplacement de valeurs, de remplissage vers le bas, de fractionnement de colonnes, de fusion de colonnes également, et plus encore. Nous avons également vu comment créer une table de dates dans l'éditeur de requête. Donc on a fait ça en créant des paramètres de date de début et de date de fin, et également un paramètre de nombre de jours écoulés entre la date de début et la date de fin. Et par la suite on a utilisé des fonctions du code M comme Duration.Days et List.Dates. On a aussi créé un paramètre en fusionnant un paramètre existant avec une extension texte. Alors l'ensemble de nos fichiers Dim, dimension, c'étaient des fichiers Excel qui appartenaient à un même dossier. Alors nous avons fait un paramètre qui était le lien vers le dossier et on l'a ensuite concaténé avec l'extension texte qui pourrait présenter l'extension du fichier de chacune des tables de dimensions. Nous avons ensuite créé un modèle de données avec en fait deux tables de faits. Alors il y avait la table de ventes et la table d'inventaires. On a ensuite créé plusieurs mesures performantes, notamment les ventes de l'année précédente, les ventes YTD, to année à date, et on a calculé aussi les écarts. Donc les écarts en $ entre les ventes de l'année et celles de l'année précédente, et les écarts en % encore entre les ventes de l'année et celles de l'année précédente. On a aussi calculé les ventes, sans ajouter de colonne calculée dans une table de ventes, qui n'avaient ni prix de vente unitaire, ni coût unitaire. Alors on a calculé les ventes et les coûts en utilisant la fonction SUMX, et Realited pour aller chercher le prix unitaire et le coût unitaire dans la table de produits, donc directement à travers le calcul de la mesure. On a également utilisé une table de données qui était non connectée au modèle. Alors toutes les tables de notre modèle étaient liées entre elles, il y avait des relations entre les champs communs, et il y avait cette table-là de données plutôt isolée qui nous a permis une analyse ou on sélectionne, dans un segment, la mesure que l'on souhaite voir. Donc dans notre corps on pouvait choisir entre ventes brutes, ventes nettes, marges etc. et ça générait le rapport sous-jacent. Évidemment on a fait tout ça via l'utilisation du langage DAX. On a vu également comment créer des hiérarchies intégrées, donc vraiment qui sont disponibles ensuite dans le modèle de données, on a fait également une analyse de comparables, et on l'a faite d'abord en utilisant des filtres, et ensuite en utilisant le langage DAX, donc deux façons de faire. On a vu également comment créer des visualisations en jauge avec des cibles, donc on a créé des mesures pour avoir une cible minimum, maximum, et on a regardé le résultat dans une jauge. On a fait une analyse d'inventaire en calculant le besoin d'inventaire selon le niveau de ventes mensuel, et tout ça encore une fois via l'utilisation du langage DAX. On a vu comment créer et travailler donc avec un calendrier 4-4-5 via le langage DAX, et on a vu des visualisations comparatives présentant et comparant une série de graphiques en nuage de points, donc c'est ce que j'ai appelé les small multiples, ou les petits multiples, et c'était là en guise de réflexion sur ce que vous pourriez peut-être présenter dans vos rapports. Et finalement on a fait le point sur la différence entre l'exploration et la présentation de données. Donc l'exploration de données, c'est vraiment de chercher dans les données des tendances, des écarts, des relations, des éléments hors norme. Et la présentation de données, c'est vraiment qu'on a fait une trouvaille quand vous présentez le résultat, transmettre un message qui doit être facile à comprendre par tous. Alors j'espère que vous avez apprécié votre formation et je vous souhaite une bonne continuation avec Power BI.

Power BI : La création de modèles de données complexes

Utilisez l’éditeur de requêtes pour transformer des fichiers texte complexes dans Power BI. Créez une table de dates, des paramètres combinés, des mesures avancées, etc.

2h06 (28 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Spécial abonnés
Date de parution :4 juil. 2017

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !