Exchange Server 2016 : L'administration

Comprendre l'évolution d'Exchange

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
L'architecture d'Exchange Server 2016 est basée sur deux rôles. Il s'agit du serveur de boîtes aux lettres (Mailbox server role) et du serveur de transport Edge.
06:08

Transcription

L'architecture de Microsoft Exchange Server 2016 est basée sur deux rôles de serveur. Rôle de serveur de boîte aux lettres, ou en anglais, « mailbox server », et rôle serveur de transport Edge. Toutefois, cela n'a pas toujours été le cas, et notamment dans les versions précédentes. Vous avez dans Exchange 2007 et 2010 cinq rôles différents : boîte aux lettres, accès client, transport Hub, messagerie unifiée, transport Edge. Ces rôles ont été consolidés dans la version 2013. Notamment, boîte aux lettres, accès client, transport Edge sont les trois seuls rôles qui restent dans l'architecture 2013. Cela signifie que les fonctionnalités de transport Hub et de messagerie unifiée ont tout simplement été intégrées dans les rôles, notamment boîte aux lettres et aussi accès client. Alors effectivement, dans 2016, vous avez plus que deux rôles, boîte aux lettres et transport Edge. Alors, concernant le rôle de transport Edge, ce rôle en fait est un rôle d'intermédiaire. On parle de Smart Host. C'est à dire qu'il assure l'intermédiation entre votre zone intranet, votre Active Directory, si vous préférez, et le monde extérieur, le monde internet. On est dans le monde de la messagerie, vous avez besoin de communiquer avec l'extérieur, eh bien, ça se fait à ce moment-là, à travers ce type de serveur, notamment un rôle Edge. Justement, jetons un oeil sur l'architecture d'Exchange 2013. Dans cette architecture, eh bien, très simplement, vous avez les serveurs de boîte aux lettres, là, qui sont appelés MBX, qui sont éventuellement dans un DAG, et qui vont héberger tout simplement les boîtes aux lettres. Ensuite, vous avez les accès aux clients, Client Access, qui sont symbolisés ici par les lettres CAS, qui communiquent à travers un équilibreur de charge de niveau quatre minimum avec le reste de l'internet à travers le serveur Edge. Donc on retrouve le serveur Edge, mais qui ne fait pas partie, évidemment, de votre AD. Ensuite, vous avez des clients qui peuvent être soit extérieurs soit internes qui vont, dans tous les cas, communiquer à travers, dans l'architecture 2013, les rôles de type CAS, c'est à dire accès client. Alors, dans 2016, l'architecture est encore simplifiée, puisque tous les rôles finalement sont consolidés sur le serveur de boîte aux lettres, sauf évidemment le rôle Edge. Et donc là, vous pouvez avoir éventuellement plusieurs serveurs qui ont le rôle de boîte aux lettres. Et ce rôle de boîte aux lettres, il va assurer toutes les fonctions qui étaient assurées précédemment par les rôles, que ça soit d'accès client ou bien de messagerie unifiée ou bien de transport Hub. Donc ces rôles-là, effectivement, ont été consolidés. Alors, si je reviens juste un tout petit peu en arrière, vous remarquerez que ici vous avez une représentation symbolique, évidemment, des rôles, mais rien n'interdisait d'avoir deux rôles sur un même serveur, que ce serveur soit physique ou virtuel. Mais il y avait bien deux rôles distincts, que vous pouviez d'ailleurs installer, évidemment, sur deux serveurs distincts, mais la préconisation étant généralement, sauf cas particulier, de consolider de toute façon les rôles sur le même serveur. Au niveau des prérequis matériel pour Exchange 2016. Rapidement, parce qu'il s'agit plutôt de se fixer un peu les esprits, si vous avez un serveur qui assure le rôle de boîte aux lettres, la configuration minimale, évidemment, puisque la configuration finie, de production, va dépendre de vos contraintes, du nombre d'utilisateurs, va dépendre aussi de l'usage que vont faire vos utilisateurs de la messagerie, donc il y a plusieurs paramètres, ça peut prendre du temps de dimensionner en réalité un ou plusieurs serveurs dans une organisation. Eh bien, la configuration minimale en termes de mémoire est de 8 gigaoctets pour avoir un serveur qui répond tout à fait normalement. Ensuite, le transport Edge c'est 4 gigaoctets. Vous avez des recommandations sur la taille du fichier d'échange. Donc ça c'est une recommandation du Microsoft, c'est d'avoir le fichier d'échange qui est égal à la mémoire vive plus 10 mégaoctets, avec un maximum de 32 gigaoctets. Alors, au niveau de l'espace disque, vous voyez les chiffres ici. Le format de fichier, donc NTFS est recommandé généralement pour l'ensemble des partitions système et aussi pour tous les fichiers journaux de transactions de base de données. Voilà, donc c'est recommandé. Éventuellement, vous pouvez utiliser ReFS, si vous souhaitez, pour les fichiers de journaux de transactions ou de base de données. Au niveau du dimensionnement empirique. Qu'est-ce que j'appelle un dimensionnement empirique ? C'est quand vous devez monter un dossier et que vous n'avez pas encore tous les éléments et vous souhaitez avoir à peu près une idée de la taille, du nombre de vos serveurs, et puis bien sûr de leur configuration. Donc, ce tableau est basé essentiellement sur mon partage d'expérience, et aussi des recommandations que les éditeurs, que les fabricants, que Microsoft aussi peut vous proposer. Donc ici, vous voyez que, puisqu'il est important, en fonction du nombre d'utilisateurs, vous pouvez avoir un nombre plus ou moins important de serveurs. Vous avez évidemment une taille qui va augmenter en fonction du nombre d'utilisateurs. Toutefois, effectivement, il est quand-même recommandé de ne pas avoir trop de mémoire. Je sais que ça peut paraitre paradoxal, mais dans des articles de Microsoft notamment vous verrez les explications, et c'est pour ça que j'ai limité volontairement à 96 giga. Par contre, vous pouvez jouer sur le nombre de processeurs, bien sûr, le nombre de coeurs, et, très important aussi, le cache processeur. Il est très clair que c'est un facteur déterminant au niveau des performances. Tout est important, mais le Cache processeur est vraiment essentiel pour avoir des serveurs Exchange qui répondent de manière fluide, rapide aux besoins de vos utilisateurs.

Exchange Server 2016 : L'administration

Prenez en main l'administration d’Exchange Server 2016. Passez en revue les manipulations pour les tâches de gestion des utilisateurs, les tâches de surveillance de base, etc.

2h29 (32 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Thématiques :
IT
Administration réseau
Spécial abonnés
Date de parution :9 mars 2017

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !