Le 14 septembre 2017, nous avons publié une version actualisée de notre Politique de confidentialité. En utilisant video2brain.com vous vous engagez à respecter ces documents mis à jour. Veuillez donc prendre quelques minutes pour les consulter.

L'essentiel de IIS

Comprendre les pools d'applications

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Voyez en quoi consistent les pools d'applications. Sur un même serveur, vous allez pouvoir séparer plusieurs processus d'exécution d'application web.
05:59

Transcription

Je reste encore une seconde sur IIS 6 parce que je vous ai parlé donc des pools d'applications, et du fait que http.sys est en Kernel Mode. Cela a permis aussi d'améliorer la situation en termes de performance. Parce que http.sys reçoit les appels de l'extérieur, toutes les requêtes http. Et qu'est-ce qu'il fait dans son kernel ? Et bien il va créer une file d'attente de façon à pouvoir appeler les pools d'applications ou donner ses requêtes aux pools d'applications pour qu'ils puissent générer les pages et les renvoyer. Donc ce qui est intéressant aussi, c'est que http.sys continue à recevoir des requêtes même si le pool d'application, lui, il est dans les choux ou il est pas assez rapide. Ce qui veut dire que par exemple : vous avez un pool d'application qui crashe. http.sys continue à fonctionner. Et en plus, http.sys maintient une file d'attente dans le Kernel Mode, donc une « queue » si vous voulez, dédiée à chaque pool d'applications. Donc si le pool d'applications crashe et bien http.sys ne s'arrête pas de fonctionner bien sûr, et la file d'attente continue à se remplir. Si le pool d'applications redémarre, ou il était bloqué pour, je ne sais pas, quelques millisecondes voire quelques secondes, et bien peut-être que l'utilisateur, lui, n'a pas d'erreurs. Ce qu'il va avoir c'est un délai, un temps d'attente sur son navigateur. Voilà, le sablier est en train de couler petit à petit. Et peut-être qu'au bout de quelques secondes, enfin, le pool d'applications sera revenu, il aura pu récupérer la requête et générer la page. Donc il y a une bien meilleure gestion finalement de cette file, on pourrait dire de ce pipeline, entre la réception de la requête, la file d'attente, le pool d'applications qui lui maintenant doit faire le boulot. Revenons une seconde sur cette notion de pool d'applications. De quoi s'agit-il ? Et bien comme son nom l'indique, d'un pool d'applications : qui peut contenir plusieurs applications. Alors vous créez un pool dans IIS, et vous attribuez plusieurs applications web c'est-à-dire des répertoires avec du code ASP ou ASP.NET et vous dites : cette partie de mon serveur web va être exécutée dans ce pool d'applications. Ce qui s'est passé aussi avec le temps, c'est que les technologies de développement de sites web dynamiques ont évolué. La technologie ancienne de Microsoft s'appelait ASP pour Active Server Pages. Il s'agissait de quelque chose d'assez traditionnel, vous écrivez du code html et à l'intérieur vous mettez des tags spéciaux pour indiquer des parties qui vont être générées dynamiquement. Le serveur web appelle une application et cette application va lire la page html, récupérer les tags un peu particuliers, et puis générer la réponse dans ces tags pour pouvoir générer à la fin un html qui a été en partie fait par le code html existant et puis en partie fait par le résultat de l'application. Par exemple on lit une liste de clients dans la base de données, et on affiche ça dans un tableau et on renvoie le fichier html généré. Avec l'émergence du framework .NET ou « dot NET », une nouvelle technologie a émergé qui s'appelle ASP.NET. Donc c'est vraiment une évolution voire même une révolution de la technologie ASP traditionnelle. Dans ASP.NET, on programme avec un langage de type C# ou VB.NET en .NET et ce qui va générer des « Assemblies », des DLL qui vont complètement générer la page. Donc on a plus cette idée de html, à la base, où on intègre quelques tags, mais on a plutôt la notion de code qui est déjà compilé pour du .NET dans une DLL et qui va générer la page. Mais pour cela bien sûr, il faut que le framework .NET exécute tout ça. C'est-à-dire cette sorte de machine virtuelle qu'on appelle le CLR, « Common Language Runtime », un Runtime, c'est-à-dire un processus d'exécution pour ce code .NET. Chaque pool d'applications a son propre processus .NET qui va exécuter une ou plusieurs applications, donc le code d'une ou de plusieurs applications. Si vous faites trois pools d'applications, vous aurez trois processus .NET. Et c'est pas mal parce que ça vous permet aussi de choisir différentes versions du framework et donc d'isoler encore plus les applications les unes des autres par rapport à leurs besoins, à leur configuration, et à la version du framework sur laquelle elles doivent tourner. Une dernière chose qu'a apporté IIS 6, c'est la notion de « Web Garden ». Alors c'était assez joli de la part de Microsoft, peut-être que vous avez entendu parler du concept de « Web Farm ». C'est une ferme de serveurs web. Vous avez donc plusieurs machines, plusieurs serveurs, qui vont pouvoir lisser la charge des demandes. Vous montez un site web où vous savez que vous allez avoir on va dire 15 000 connexions par minute, vous n'allez pas absorber cette charge avec un seul serveur web. Vous allez monter plusieurs serveurs dans votre data center, et vous allez faire de la répartition de charges, ce qu'on appelle du « load balancing », en amont. Bref, ça ça veut dire plusieurs serveurs. Et dans IIS 6, vous l'aviez vu, je vous disais : un pool d'applications, un process worker. L'idée du web garden dans IIS 6, c'était de dire : on peut dédier plusieurs worker process sur un même pool d'applications pour, à l'intérieur d'une machine, dédier plus ou moins de processeurs à chaque pool d'applications. Ça aussi c'était une innovation intéressante pour permettre la montée en charge de certaines applications sur le serveur par rapport à d'autres qui avaient peut-être besoin de moins de ressources.

L'essentiel de IIS

Administrez IIS (Internet Information Server) en toute confiance. Abordez les notions de site, d'application, l’attribution de permissions sur les répertoires de l'espace web, etc.

3h45 (43 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Logiciel :
IIS IIS 8.5
Spécial abonnés
Date de parution :10 mai 2016

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !