L'essentiel du HTML5

Comprendre les métadonnées et les standards

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Le HTML5 se rapproche de la sémantique, donc des applications tierces, permettant l'usage complexe et complet des métadonnées. Le W3C l'épaule en recommandant le RDFa Lite.
05:22

Transcription

Une grosse partie de la sémantique s'appuie et repose sur l'utilisation des métadonnées. Depuis l'apparition de html 5, les métadonnées se sont renforcées. Leur usage s'est presque démocratisé. Mais déjà à l'époque de html 4, on utilisait un principe qui était le micro format et qui permettait de travailler sur les métadonnées. Alors faisons un rapide tour de la panoplie qu'on a sous le capot avant de rentrer un poil plus en détail. Alors, on a les micro formats, qui sont une technologie à part entière. On a les micro data, qui eux, travaillent à la fois sur les vocabulaires et le parsage de l'information, qui sont souvent confondu avec le terme de métadata, microdata, microformat. On confond un peu tout ça, on fait un amalgame. Donc là, l'idée, c'est de vraiment mettre à plat tout ça. De bien comprendre les distinctions qu'on a entre eux et puis, on reviendra au chapitre 8 plus en détail sur la mise en place au sein de nos page html. Alors, le RDFA Lite, qui est la partie, on va dre, terminale du RDF. Le RDF étant une usine à gaz inexpoitable pour le web. Le w3c avait concocté le RDFA et puis, ça restait quand même assez complexe d'utilisation donc il est apparu le RDFA Lite, qui est la troisième mouture déclinée du RDF qui permet l'usage de métadonnées au sein de nos pages. Et enfin, le dernier arrivé dans la bande, qui est le Json LD qui va permettre de pouvoir placer des métadonnées de manière dynamique. Alors revenons maintenant un peu plus en détail sur chacune d'entre elles. Ici, au niveau es microformats, on va utiliser surtout les microformats depuis html 4 et c'est surtout peu extensible. Alors, il y a quand même un soubresaut ici au niveau de microformat, avec une version qui est apparu un peu redynamisée au niveau de html 5. Ici, je vous invite à venir aussi sur cette partie un peu bidillée au renouveau de microformat. Alors, leurs présentation, allez succintement, on reviendra comme je le disais au chapitre 8, au sein de nos pages web, va être simplement sur l'utilisation de certaines classes qui vont être détéctées par des pluggins, par des applications tierces et qui vont se dire : ça, c'est des métadonnées, je vais aller les récupérer. Et donc, on va utiliser un système de classes avec une nomination particulière qui correspond à des standards propres à microformat. Et qui vont aller définir encore plus précisément l'information contenue dans nos pages. Alors, ici maintenant, au niveau des microdatas, on a à la fois accès à ce qu'on appelle un parser et un vocabulaire. Alors, le parser, ça va être la mécanique qui va nous permettre d'aller implémenter au sein de nos pages les informations. Donc ici, ce sont des attributs comme itemscope, itemtype, itemprop. Ça, c'est propre à microdata. Alors, microdata, c'est l'univers de Google, on va dire. Ça a été implémenté en grande partie par Google et pour Google. Donc, ici, on a schema.org, qui va lister l'intégralité des schémas donc des vocabulaires, organisations, par exemple, pour venir décrire une information. Alors, on reviendra, ne vous inquiétez pas, sur la mise en place plus en détail au cours du chapitre 8. Donc, microdata va permettre à la fois, ce parsage et cette description de l'information. C'est très proche de RDFA Lite. RDFA Lite, ça fait quoi ? Bah ça fait un parser. Par contre attention, il y a quand une distinction. C'est que RDFA Lite ne fait pas de vocabulaire. C'est un standard du w3c qui va permettre de parser l'information. De la documenter, mais après d'aller piocher dans des dictionnaires qui seront tierces, y compris microdata. Alors si je regarde maintenant du côté de RDFA Lite, la recommandation. Pensez toujours à regarder s'il y a une Latest Publish, vous voyez. Toujours de regarder si vous êtes vraiment dans la dernière mise à jour pour être sûr de pouvoir bénéficier de l'information la plus proche de ce que la recommandation définie. Donc voilà, RDFA va s'implémenter au sein de nos pages en gros, de la même manière qu'il le ferait pour microdata. Avec ici, des attributs différents qui seront vocab, typeof, property, entre autres. Et qui vont nous permettre d'aller piocher dans des dictionnaires, vous voyez ici, comme schema.org sans scrupules, au contraire, c'est fait pour. Ça ne sert à rien d'aller se dire qu'il y a des vocabulaires qui sont bien définis standard d'un côté. Je vais aller piocher dedans pour pouvoir écrire mon information. Mais que je sois dans microformat, microdata ou RDFA Lite, vuos voyez qu'il va falloir venir acter sur le html pour venir placer des attributs particuliers pour vraiment définir cette information. Alors, c'est là ou va se distinguer le troisième larron, qui va être le Json LD, qui va, lui, venir pour un aspect un peu dynamique, qui va rester standard, et qui surtout va être très souple à utiliser. Et donc, Json for Linking Data va me permettre de définir des métadonnées sur des pages déjà existantes sans que j'ai besoin de venir intervenir sur le html. Et on le voit au niveau ed l'implémentation. En fait, on ne touche pas du tout le html, on peut presque, à la limite, décrire de l'information qui n'est pas présente dans le html. Ici, ça va être un objet Json qui va venir définir les diverses propriétés et valeurs pour informer, donc, le logiciel lecteur, le navigateur, le lecteur applicatif, le smartphone, de toutes les informations contenues dans la page visitée. Donc voilà quatre principales sources d'outil pour truffer nos pages de métadonnées. On reviendra plus en détail sur le chapitre 8 pour mieux comprendre comment on les implémente au sein de nos applications ou de nos sites web.

L'essentiel du HTML5

Préparez la structure de vos sites web de manière évolutive, sémantique, et accessible à tous avec le HTML5. Abordez la gestion du texte, les balises et les attributs, etc.

5h13 (63 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Logiciel :
Spécial abonnés
Date de parution :29 juin 2016

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !