Les fondements du dessin : Les personnages

Comprendre les détails de l'œil

Testez gratuitement nos 1324 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Comme l'œil est très complexe, vous devez aussi apprendre à peaufiner certains détails importants. Il s'agit de donner de la profondeur et un sentiment de vraisemblance au regard.
09:04

Transcription

Nous allons partir de cette photo d'un regard féminin pas tout à fait de face, il y a un léger biais, pour analyser chaque élément au niveau des yeux, des sourcils et des paupières de façon un peu plus détaillée. Tout d'abord, voici ce qui apparaît au niveau du globe oculaire. Le globe oculaire, en fait, va être comme ça, sauf qu'évidemment, il est caché. C'est à l'intérieur des orbites. Donc vous voyez qu'on ne voit qu'une partie du globe oculaire. Nous verrons comment il est situé lorsque nous étudierons le squelette de la tête. Je vais cacher les globes oculaires et je vais dessiner déjà les paupières supérieures. Alors les paupières supérieures ont des formes qui sont marquées par les orbites. On n'a pas quelque chose de tout à fait rond puisque les orbites elles-mêmes ont un côté assez anguleux. Pourquoi y a-t-il deux traits ? Eh bien, dans le cas d'un sujet vraiment très jeune, ou ça va dépendre aussi de la morphologie de chacun, on va voir la paupière complètement unifiée jusqu'ici, mais en réalité elle se divise en deux parties. Il y a un petit pli qui peut apparaitre plus ou moins. Ce qu'il faut bien noter, c'est cette espace-là, c'est-à-dire l'épaisseur de la paupière, parce que la paupière, c'est une peau qui a pour but, non pas de mettre des faux cils, mas de nous protéger. Donc, elle a une épaisseur. Regardons sur la photo. Il y a un petit blanc ici dans lequel n'apparaissent pas les cils. Et la paupière inférieure avec à nouveau un blanc, alors ici, on voit dans cette partie-là vraiment toute la découpe de la peau qui repart ici. C'est un petit peu, si on voulait être cruel, comme si on faisait une cicatrice et qu'on voyait l'épaisseur de la peau des deux côtés. Cette épaisseur que nous avons ici n'est pas la même, vu l'angle de vue où on se situe que celle du dessous. Ça pourrait être le contraire si on voyait l'œil plus par en dessous. Ensuite, ces traits sont ici pour symboliser le nez. Donc, j'aurai pu faire ce trait-là un peu plus par-là. Ça va être tout le temps quelque chose qui va être délicat à dessiner, ce passage-là, puisqu'il y a un creux qui repart avec l'os du nez qui démarre ici. Typiquement dans un visage féminin, quand on commence à marquer trop ce genre de chose, ça donne tout de suite un coup de vieux. On continue où ici j'ai placé la structure qui part de la tempe, on va dire, parce qu'en fait, ce petit virage que l'on voit ici est quelque chose qui est important au niveau de la construction du squelette de la tête, au niveau des facettes qui composent notre visage. Comme vous voyez, les sourcils, ce n'est pas une espèce de banane qui serait bien régulière de chaque côté. Il y a une partie qui est bien fournie, plus dense. Alors évidemment, dans un visage masculin ou dans certains visages féminins, les sourcils peuvent aller plus loin. Tout ça, ça dépend bien sûr de l'implantation de chacun. Néanmoins, il y aura toujours une partie quand même plus forte ici et qui va petit à petit aller en s'amenuisant vers les côtés extérieurs. On voit bien qu'on n'est pas dans une symétrie complète, puisqu'il y a aussi un effet de perspective. De toute façon, nous n'avons pas l'œil gauche et l'œil droit strictement pareil. Enfin l'iris. Donc vous voyez que l'iris est la plupart du temps coupé dans un regard, on va dire de type normal. Nos yeux ne sont pas écarquillés. Et le petit blanc qui apparaît ici, c'est quelque chose. Si j'enlève toute la partie de dessin, le petit blanc qui apparait quand on dessine un œil, il a l'air coupé, mais il ne faut pas coller la partie supérieure au cil. Évidemment, s'il y a des cils extrêmement fournis ou bien des cils artificiels extrêmement maquillés, on va voir ce côté-là. Mais ça sera beaucoup plus payant dans vos dessins de laisser un petit peu de blanc, car cette simple indication de blanc, sans dessiner obligatoirement toute l'épaisseur de la paupière comme je vous le fais dans le dessin sur l'ordinateur. Mais le fait de laisser ce petit blanc va donner le sentiment de l'épaisseur de la peau. Ensuite, le petit disque noir qui, vous voyez, n'est même pas très régulier. Vous voyez que je respecte bien les choses dont je vous ai parlé tout à l'heure. Là, on sent qu'il y a un décalage, qu'on n'est pas du tout centré. En fait, sur cet œil-là qui nous apparait plus de face par rapport à la perspective, il est relativement centré. Mais nos yeux ne seront pas deux choses symétriques, en plus, ils ont une inclinaison oblique. De ce côté-là, ce que l'on aperçoit de la pupille est un petit peu plus décentré. Enfin les cils. Donc ils vont dépendre selon chacun qu'ils peuvent être long même chez les hommes, mais qui évidemment est souvent très souligné par le maquillage chez les femmes. Donc vous voyez que les cils sont situés sur la face avant de la paupière, pas à l'intérieur de la peau sinon ça serait extrêmement désagréable. Donc on peut en faire plus ou moins, on peut les faire plus ou moins collés, plus ou moins fins. Enfin, une implantation très rapide des poils du sourcil. On va re-regarder la photo. Mais ce qui est important de mémoriser, c'est qu'en fait, on a un premier mouvement qui monte, un autre mouvement plus horizontal et puis, on va repartir sur quelque chose de plus courbe à la fin. Donc quand vous dessinez les sourcils, ne faites pas des traits de la même épaisseur. N'oubliez pas de créer ce mouvement sauf si vous avez un parti pris de tout dessiner avec des aplats pour faire quelque chose de vraiment très graphique. Mais en tout cas, il ne faut pas oublier qu'à l'origine, il y a tout un mouvement, quelque chose d'assez sinueux. Sur cet exemple de dessin assez graphique avec beaucoup d'exagérations, on va dire, dans l'utilisation du noir, on voit que j'ai tout de même préservé le petit blanc ici qui permet d'indiquer l'épaisseur de la paupière. Si on l'enlève, le dessin devient beaucoup plus vite plat et même moins compréhensible au niveau du dessin de l'œil. Même chose ici sur un dessin qui est pourtant tout petit. On voit que j'ai laissé un petit peu de blanc et ça suffit à donner un sentiment de volume. Encore un autre exemple sur ce dessin. Ici, le petit blanc apparaît bien tandis que les cils sont vraiment très fournis et très noirs dès qu'il s'agit de la partie supérieure. Dans ces croquis au feutre, on voit à nouveau la petite épaisseur qui apparait. Une chose aussi à réaliser souvent dans vos dessins, c'est de mettre l'ombre de la paupière sur l'iris. D'autant plus qu'on rajoute un petit effet lumineux, alors on va dire que c'est gagné, ça donne beaucoup de brillance à l'œil. Ici, je n'ai pas vraiment dessiné le blanc, mais en même temps j'ai arrêté le trait noir. Ici, ça sera un plus petit trait qui indique l'épaisseur. Évidemment, les formes des paupières sont plus ou moins lourdes selon l'âge et puis, selon la morphologie de chacun. Sur ces dessins, j'ai forcé un peu le trait. Mais on voit bien l'épaisseur de la paupière à chaque fois qu'il vient vraiment comme une protection, comme une coque par-dessus le globe oculaire. Alors il faut vraiment faire attention à ne pas tomber dans le piège de la symétrie. Là, je vous ai symbolisé les globes oculaires par des sphères. Donc, les globes en eux-mêmes ne bougent pas, ce ne sont que des sphères donc, au niveau de la perspective il ne se passe pas grand-chose. Mais au niveau de la paupière, on voit que la déformation n'est pas du tout la même, sa taille est beaucoup plus ramassée que celui-là. En effet, si on dessine sommairement une tête vue de dessus, ici on a un angle, c'est-à-dire qu'au niveau du front, on n'a pas une ligne droite, on a une oblique par ici, on a une oblique par là. Ceci fait que les yeux ne sont pas orientés de la même façon. C'est légèrement oblique. Alors chez une mouche, les yeux sont carrément complètement de chaque côté comme un petit peu chez d'autres animaux, mais nous, on n'en est pas là. Mais cette différence fait que quand vous dessinez deux yeux qui ne sont pas strictement de face, il y aura toujours un œil un peu plus ramassé, avec, du coup, des arrondies plus prononcées que l'autre. Il faut vraiment penser à ça quand vous dessinez et surtout, ne pas faire une espèce de copie/coller juste en faisant une symétrie. Alors, l'œil de profil. Donc, on va avoir la paupière qui, comme je vous le dis, va avoir une petite différence que vous marquez ou que vous ne marquez pas. Sur le film, tout à l'heure, de l'œil masculin, on voyait bien la paupière supérieure qui tombait beaucoup plus à cause de l'âge, puisque tout ça vieillit avec le temps. Les cils. Mais grosso modo, nous avons une protection. Le globe oculaire. Donc quand vous dessinez un œil de profil, il faut qu'il y ait un petit espace, un petit décrochement. On pourrait même, pour bien marquer l'épaisseur, faire quelque chose d'un petit peu plus comme ça. La paupière inférieure, elle joue aussi un rôle de protection ; Donc, elle a aussi une épaisseur. Mais ne la dessinez pas dans le prolongement vertical, car l'œil est légèrement incliné sur le côté. Une petite rétine. Un œil, et donc, comme je vous le disais, pensez à placer une petite ombre ici, une petite lumière. C'est un petit peu gadget les lumières, mais ça aide à la brillance. Par contre, il ne faut pas en abuser. Comme on voit dans certains dessins où on rajoute plein d'éclats de projecteurs. Tout ça étant inclus après dans l'orbite que nous allons étudier plus avant quand nous allons travailler sur le crâne. Nous avons vu beaucoup de choses pour bien dessiner les yeux en détail.

Les fondements du dessin : Les personnages

Apprenez à dessiner le corps humain ou perfectionnez-vous dans ce domaine. Étudiez les règles de la morphologie, contournez les erreurs classiques, adaptez les mouvements, etc.

3h29 (54 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Thématiques :
Design & Illustration
Dessin
Spécial abonnés
Votre/vos formateur(s) :
Date de parution :22 juin 2016
Durée :3h29 (54 vidéos)

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !