Visio 2016 : La modélisation de processus

Comprendre le processus Six Sigma

Testez gratuitement nos 1255 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Abordez un processus Six Sigma très rarement utilisé. Il s'agit d'un simple sous-ensemble de la norme ISO 5807:85.
08:29

Transcription

Après avoir vu le processus, du moins un survol de Total Quality Management, avec quelques géométries, on va maintenant, dans l'ordre d'ancienneté, et aussi toujours, du moins au plus utilisé, voir les processus Six Sigma qui est au fait un sous-ensemble de la norme ISO 5807 1985. Ça veut dire qu'elle date de juste environ parce qu'il n'y a pas de date précise, mais de 2 à 5 ans, après le Total Quality Management. Donc pour voir comment on peut rédiger ou dessiner des processus conformément à cette méthode de management qui est considérée comme la plus pointue au monde, et bien on va copier notre feuille de processus TQM pour la renommer « Processus Six Sigma » et puis on va supprimer les géométries qu'il y a dedans, ainsi que les guides que l'on y a mis. Donc ne vous inquiétez pas, comme je vous ai dit, à chaque fois qu'on supprime les guides et qu'on les voit quand même, c'est un des bugs de Visio 2016. Maintenant, pour faire du Six Sigma, il faut aller dans « Autres formes » et dans un premier temps, dans « Diagramme de flux ». Donc ça, tous ceux qui ont la version standard, ont cette catégorie de gabarit « Diagramme de flux ». Et on va activer ici les formes de diagramme de flux fonctionnels croisés. Voilà, ce sont les bandes fonctionnelles que normalement vous êtes censé avoir étudiées dans un premier temps dans les formations théoriques de gestion et de modélisation de processus. Ensuite, comme le Six Sigma est considéré comme un domaine un peu pointu, mais qu'au fait, le cas des processus ne l'est pas du tout, Microsoft a décidé de mettre les flux de diagramme de flux Six Sigma dans la partie « Professionnel ». Ce qui est de mon point de vue, absolument absurde, parce qu'elle est simplement un sous-ensemble de la ISO 5807 85 qui se trouve dans « Formes de diagramme de flux simples » et « Forme de diagramme de flux divers » Donc je ne vois pas absolument l'intérêt, mais bon, passons. Maintenant, comment est-ce que ça fonctionne ? D'abord on commence par les bandes fonctionnelles. Je vais par exemple, prendre un couloir vertical, et le mettre un petit peu n'importe où sur la page. Et ces couloirs verticaux, au fait, vont nous permettre de dessiner les différents éléments de processus, par département ou par problématique, parce que vous vous doutez bien qu'on peut mettre des titres à ces bandes. Ensuite, on peut ajouter des bandes supplémentaires, comme vous pouvez le voir, c'est ce que je suis en train de faire maintenant, et sélectionner avec la touche « Shift », les titres des bandes pour ensuite aller dans « Taille et position », et forcer une taille identique à tous. Une fois que l'on a mis un peu l'ensemble des couloirs centrés sur la page, on va se débarrasser ici du titre, pour la simple raison qu'on a déjà le type du processus dans le cartouche qui est en haut. Donc on sélectionne les bandes, je ne sais si vous avez remarqué, mais dès le moment où on a inséré une bande, il y a un onglet qui est apparu qui s'appelle « Diagramme de flux fonctionnels croisés ». Donc là, je vais simplement dire : « Écoute, s'il te plait, tu arrêtes d'afficher la barre de titre », et à ce moment-là, une fois que j'ai dit «Arrêtez d'afficher la barre de titre », je gagne en place et je peux monter un petit peu l'ensemble. Donc là, il ne faut pas hésiter à zoomer pour monter ça de façon un petit peu plus propre. Voilà. Une fois ceci fait, il faut remarquer que ces bandes ont une zone ici pour les phases, effectivement, on peut ajouter ce que l'on appelle un séparateur, qui en fait, ne fais que de couper l'ensemble du processus en plusieurs phases. Donc voilà, par exemple, maintenant que l'on a quatre bandes fonctionnelles avec trois phases, on pourrait commencer à dessiner. On peut aussi supprimer les phases, en cliquant dessus et en faisant un « Delete », et dire ensuite qu'on ne veut pas afficher les séparateurs, dans toujours l'onglet « Diagramme de flux fonctionnels croisés ». Bon ceux-ci ont été faits, maintenant, on double-clique sur le titre des bandes fonctionnelles, et puis là, au fait, on va écrire quelque chose qui est typique dans le domaine du Six Sigma, c'est au fait, les cartes de contrôle. Par exemple, on va mettre ici l'écart de contrôle aux attributs, ici, l'écart de contrôle, de mesure. Voilà, ensuite ici. L'écart de contrôle, on va mettre « Auto-corrélé » et ensuite, on va prendre les cartes de contrôle multivariées. Maintenant, bon effectivement choisir les cartes de contrôle, on sait que c'est un sujet complexe lorsqu'on fait du Six SIgma, c'est pour ça que les diagrammes de flux si vous préférez les processus de décision des cartes de contrôle, c'est quelque chose d'assez typique par les praticiens du Six Sigma. Donc là, une fois que ça c'est fait, on va dans les formes de diagramme de flux et là, ce qu'on remarque et qui est très drôle, c'est qu'on a vraiment exactement les formes qui sont dans la ISO 5807 85. Simplement, voilà quoi. Elles ne sont pas toutes là, c'est un sous-ensemble en réalité. Donc là, ce que l'on va faire, c'est qu'on va insérer une forme de début et de fin, et là, par exemple, la forme de début on va mettre « Choix de la CC ». Une fois ceci fait, encore une fois, si on fait un clic droit et qu'on va dans « Données » « Données de forme », on se rend compte qu'ici, on a des méta-données par rapport à la géométrie, qui sont « numéro du processus » « propriétaire » et « fonction ». Donc comme vous pouvez le voir, si on compare au TQM, je vais reprendre par exemple ici, le TQM, vous pouvez voir que ce n'est pas la même chose. Ça n'a pas les mêmes attributs comme on le dirait en des termes plus communs. Bon revenons à notre forme de diagramme de flux Six Sigma, donc ici, on a un choix de la carte de contrôle à faire. C'est le début. Et puis, ici la première chose que l'on doit faire, c'est de se dire, et ça c'est une décision, est-ce qu'on est sous contrôle statistique ? donc c'est-à-dire « Contrôle SPC », ou pas ? Voilà, donc si on est sous contrôle statistique, donc déjà on a un connecteur qui va aller de là, à là. Si on est sous contrôle statistique, on va choisir entre des cartes de contrôle par mesure auto-corrélée, ou autres. Si ce n'est pas le cas, et là je peux déjà préparer le trait, par ailleurs, et bien, on va déjà arrêter le processus de décisions, en disant de toute façon, qu'il n'y a rien à faire. Au fait, c'est pas tout à fait vrai, mais c'est pour simplifier la démonstration, parce qu'on ne va pas passer 2 heures, à dessiner ce processus comme c'est habituellement le cas. Donc là, maintenant qu'on a ça, ici on a le cas où on a des données, donc ici, les cartes de contrôle, on mesure. On doit se poser la question si elles sont individuelles, ou groupées. Bien évidemment, cette question ne se pose que si on est sous contrôle statistique. ce qui est encore une fois, je le répète, est erroné mais c'est juste pour simplifier la démonstration, et de toute façon, on n'est pas dans une formation Six Sigma. On clique ici sur le bouton pour bouger la légende de texte, pour la mettre à un endroit peut-être un petit peu plus adapté. Voilà bon là, j'ai glissé un petit peu trop. On va annuler. Je vais zoomer ici, et bouger cette boite de texte, de façon un petit peu plus détaillée. Ou plus fine, si vous préférez. Voilà, comme ceci, ça me plaît mieux. Une fois ceci fait, il suffit de toujours continuer dans la même démarche, c'est-à-dire, on a une forme aussi pour des processus c'est-à-dire qu'il symbolise un processus en entier. Ou un sous-processus ou qui génère un document, ou des données entrantes ou sortantes, et ensuite ici, une forme pour représenter une base de données de stockage des données, ou des données provenant d'un appareil de mesure. Le reste, c'est propre à ISO 5807 85, c'est décrit dans la norme, la référence « sur la page » et « hors page », on verra ça lorsqu'on traitera des processus ISO 5807 85.

Visio 2016 : La modélisation de processus

Acquérez les outils et les méthodes pour dessiner des processus rapidement et efficacement avec Visio. Optimisez ensuite leur communication au format électronique.

2h58 (26 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Logiciel :
Visio Visio 2016
Spécial abonnés
Date de parution :14 nov. 2016

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !