Visio 2016 : La modélisation de processus

Comprendre le processus BPMN

Testez gratuitement nos 1255 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Parcourez un processus BPMN introduit au début des années 2000 et censé remplacer ISO 5807:85. Voyez aussi que Visio 2016 n'est pas totalement conforme à BPMN 2.0.
08:51

Transcription

Nous nous attaquons maintenant au dernier type de processus qui peut intéresser aussi bien une industrie qu'une société de service ou une administration. Et c'est le non moins fameux BPMN pour « Business Process Management nomination ». Donc le BPMN est censé remplacer le ISO 5807 85, depuis les années 2000. Et comme la vieille norme de 1985, n'était vraiment plus du tout adaptée à la complexité de notre XXIe siècle ou même de notre fin de XXe siècle il fallait évidemment moderniser cette dernière. Et c'est pour ça que l’initiative du BPMN a été de créer une nouvelle norme ou un nouveau standard dans ce sens-là. Évidemment, c'est un peu la cerise sur le gâteau de voir le BPMN, par contre, il faut bien se rendre compte que, aussi bien que par exemple, la norme ISO 5807 85 tient à peu près sur 30 pages et au niveau théorique peut être vue en une journée, et que le SDL qui tient à peu près sur 130 pages, au niveau théorique peut être vu en à peu près deux à trois jours, suivant le profil des praticiens qui viennent dans les formations. Eh bien, le BPMN, le standard ou si vous préférez la norme fait à peu près 550 pages. Donc, il y a des centres de formation qui proposent des formations tout à fait acceptables de trois jours sur la théorie de ce standard. On part à nouveau de la duplication d'une feuille existante, que l'on va vider et renommer. Donc on va l'appeler processus BPMN. On va supprimer la géométrie de base qui est dedans, comme ceci, Là, ça a l'air de jouer. Et puis on va adapter le zoom en conséquence. Je vais juste regarder que je suis bon, oui, ça joue, après, je vais plutôt dupliquer une autre feuille. Laissez-moi juste un instant, parce que je n'aime pas trop la feuille qu'il a dupliquée. Je vais dupliquer cette feuille-là, et processus BPMN, nous disions donc. Alors, allons-y ! Nous allons dans un premier temps supprimer les bandes fonctionnelles et toutes les géométries qu'il y a dedans. Et on va aller chercher dans « Autres formes » « Diagrammes de Flux », « Les formes de base BPMN ». Et là, la grande surprise de [inaudible] praticien depuis « Visio » 2013 et 2016 c'est qu'il n'y a plus qu'un seul gabarit pour la BPMN, contrairement à « Visio 2010 » où il y avait environ, je crois, si mes souvenirs sont bons, six gabarits pour les BPMN. Et en fait c'est normal, parce que Microsoft a arrangé tout ça correctement, comme on va le voir en tant que variante d'une tâche. Alors, maintenant tout est normalisé dans le BPMN. Donc, hors de question d'utiliser des bandes fonctionnelles standards. Ce qu'on va faire déjà ici, c'est de dire qu'on aimerait créer un groupe de tâches. Donc, on peut ici mettre un élément de groupe et déjà l'agrandir comme cela nous convient. Vous remarquerez que, évidemment, ce ne sont donc pas des bandes fonctionnelles, ce qui fait que si on a des groupes dans des groupes, ce sera à nous de les dessiner. Maintenant ce qui est déjà intéressant à voir, donc là, j'ai juste fait un groupe dans un groupe sans en faire un rectangle vertical. C'est que si on sélectionne ne serait-ce qu'un groupe et que l'on va faire un clic droit, puis qu'on va dans « Données de formes » on voit qu'un groupe a une catégorie, a une documentation et une référence de catégorie, alors que pour les bandes fonctionnelles, une bande n'a absolument aucune propriété. Donc ça, c'est déjà quelque chose d'important à remarquer. Maintenant, si on commence par exemple un « Flux BPMN » et qu'on a un « Événement de début », par exemple, ici, puis qu'en double cliquant, on peut lui mettre une légende par exemple « Début » pour faire tout bête et tout simple. Eh bien, vous remarquerez que cette forme de début a aussi une catégorie, une documentation, un type d'événement et un déclencheur. Et ça, c'est extrêmement important, parce qu'en fait des types d'événements, comme vous pouvez le voir, il y en a six. Il y a « Début », « Début sans interruption », « Intermédiaire », « Intermédiaire sans interruption », « Intermédiaire génération » et « Fin ». Et pour, évidemment, un événement de fin, on se rend compte qu'on a le même type de propriété, puisqu'on peut transformer un élément de fin en élément de début. Mais on a aussi des déclencheurs. Donc on a le déclencheur de type « Message », de type « Minuterie », de type « Conditionnel », de type « Signal », de type « Erreur ». Donc, on voit que cette norme a déjà - rien que pour une géométrie qui est le cercle - beaucoup plus de variantes que les autres normes ou standards. Maintenant, si on s'amuse, par exemple à mettre ici une passerelle et comme vous le savez, c'était et c'est d'ailleurs toujours souvent associé à une forme de décision. Eh bien, regardez, pour ici, la passerelle, on a à nouveau catégorie, documentation, Type de passerelle « Événements exclusif, inclusif ». On a également la possibilité de prendre « Complexe » et ainsi de suite. Ensuite, on peut avoir des tâches, après une passerelle de décision. Donc, normalement, évidemment, dans les traits et dans la passerelle, il faut écrire une légende, mais ça on sait le faire. Regardez bien les tâches, elles ont des catégories, des documentations. Et ensuite, il y a des types de boucle « Standard, Multi-instance parallèle, Multi-instance séquentiel ». Et suivant ce que l'on choisit, la géométrie change conformément à la norme. Ensuite, on a le type de tâche. Est-ce que c'est un service, un recevoir, un envoyeur, un utilisateur ? Et ainsi de suite. Est-ce que c'est une tâche de compensation ou pas ? Est-ce que ça a une limite ou pas ? Donc là, encore une fois on voit qu'on a un grand nombre de variations qui sont disponibles. Si on prend maintenant, par exemple, un espace de stockage, on voit qu'un espace de stockage, lui, par contre, reste très simple. Il n'a qu'une catégorie et simplement une documentation. Donc, là-dedans, rien de transcendant. Maintenant, par contre, il faut indiquer une chose, c'est que Microsoft n'a quand même pas mis absolument toutes les géométries dans leurs gabarits formes de base, ce qui est extrêmement, pas triste, mais malheureux de leur part, mais heureusement, lorsqu'on va sur le site Web BPMN.org, On peut télécharger les géométries manquantes. Après, évidemment, vous allez me dire : « Mais en quoi est-ce qui peut manquer des géométries ?» Par exemple, si je prends ici un événement, Si vous regardez le nombre d'événements que j'ai, j'en ai six, En réalité, il faut savoir qu'il y a beaucoup plus d'événements que six événements dans le standard BPMN. Également, le standard BPMN a des géométries pour représenter des processus qui continuent sur d'autres pages, ce qu'on appelle un sous-processus réduit. Et là, au niveau du sous-processus réduit, bien qu'il ait fait correctement le type de boucle, le type de sous-processus, si c'est pour compensation ou pas, il faut faire attention au niveau des métadonnées. Observez bien, si je prends cette géométrie, puis je dis, pour compensation vraie, normalement, on doit avoir ici des métadonnées qui apparaissent en plus. Or, comme vous pouvez le constater, il n'y a aucune métadonnée particulière qui a apparu, à part juste une en plus, qui s’appelait... si je masque le pour « Compensation False », et je mets pour « Ad hoc False », ill y a juste ici, le [inaudible] qui est apparu. Alors que normalement, il y en a simplement une grande quantité de plus. Donc, évidemment, ça c'est fortement dommageable, mais malheureusement, on est obligé actuellement, de faire avec. C'est pour ça, que dans tous les cas, je recommande fortement, d'aller télécharger les formes sur le site du BPMN.org. C'est à nouveau normalement une tâche, j'insiste vraiment à beaucoup plus de métadonnées que ce que vous voyez ici. Bon, en tout cas, voilà, pour une introduction à la BPMN. Faire un exercice complet de BPMN prend aussi une à deux heures, donc on va s'y abstenir. De toute façon, c'est le sujet d'atelier spécialisé ou dédié à un type de processus seul et pas une formation sur une multitude de processus.

Visio 2016 : La modélisation de processus

Acquérez les outils et les méthodes pour dessiner des processus rapidement et efficacement avec Visio. Optimisez ensuite leur communication au format électronique.

2h58 (26 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Logiciel :
Visio Visio 2016
Spécial abonnés
Date de parution :14 nov. 2016

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !