L'essentiel de Visual Studio 2015

Comprendre l'arborescence de l'explorateur de solutions

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Voyez comment s'organisent les fichiers dans les projets, particulièrement les fichiers de définition d'interface. Il n'existe aucune dépendance avec des fichiers de code source sous-jacent.
05:34

Transcription

Continuons sur notre explorateur de solutions. Vous comprenez, bien entendu, qu'il s'agit d'une hiérarchie comme dans un système de fichiers, mais elle est légèrement différente. Ici, j'ai donc mon projet, mon dossier, certains dossiers qui font partie de l'arborescence sur le système de fichiers, mais qui ne font pas partie du projet tel que je peut l'éditer ici, par exemple « bin » et « obj » qui sont des dossiers dans lesquels le résultat de la génération va se faire. Je vais cacher ça cela dit. Et puis, j'ai des fichiers « .cs ». Et vous voyez que j'ai encore une possibilité de descendre dans l'arborescence, parce que à l'intérieur de mon fichier je vais avoir aussi une vision logique. C'est-à-dire j'ai une class et je peux aller directement dans la class. Donc, je peux avoir dans le même fichier par exemple plusieurs class, plusieurs types d'éléments de programmation, qui vont être visibles de cette façon également. De même, si je suis ici sur mon XAML, et je fais un double clic pour avoir mon interface graphique. Que veut dire XAML ou xaml? C'est un fichier qui va contenir la définition d'une fenêtre de mon interface graphique en « Wpf ». Voyez, ici il n'y a rien. Mais si je regarde ma boîte à outils, Je vais avoir des contrôles que je vais pouvoir placer ici, visuellement. Ceci se traduit dans mon répertoire, sur le système de fichier par un fichier qui s'appelle « MainWindows.xaml », et qui d'ailleurs, si je l'ouvre en édition, me montre XAML, un xaml ça veut dire une définition d'interface graphique en xml. Voici la définition de mon interface graphique C'est quelque chose que je vais pouvoir voir ici, parce que j'ai une vision sous forme graphique, je peux poser graphiquement mes composants. Mais j'ai une vision ici mixte, qui me montre l'interface graphique et en-dessous le code source. Je pourrai très bien créer ici un bouton, par exemple. Eh voyez que bon, il prend toute la place, ce n'est pas terrible. Mais j'ai créé un composant, on en reparlera également. Mais j'ai donc une vision spécifique de mon fichier, selon le format du fichier. Et vous voyez que je peux descendre encore dans l'arborescence, et je vais trouver un autre fichier qui dépend de celui-ci. Mon fichier XAML est la définition de mon interface. Mais j'avais créé un bouton, ce bouton, je veux pouvoir cliquer dessus, et il va vouloir déclencher du code. Ce code va se trouver dans un fichier qu'on peut appeler historiquement « code behind ». Le code qui est derrière l'interface, et qui est lui, dans un fichier « .cs », qui va être lié à la définition de l'interface. Si je retourne dans mon système de fichier, j'ai un fichier « .cs », j'ai deux fichiers séparés. Mais ils sont ici liés par une hiérarchie ou par une dépendance, qui fait que je le vois plutôt comme ceci, dans mon explorateur de solutions et c'est plus pratique de le voir comme ceci. Comment est-ce que c'est indiqué au niveau du projet ? Si je vais dans la vision « Mon projet » ici, et bien je m'aperçois que j'ai une page, qui s'appelle « MainWindows.xaml », et que j'ai en-dessous, un objet de type « compile », qui s'appelle comme ceci, et qui a « dependent upon », donc qui dépendent de ceci. C'est à l'aide de cette définition de projets, que, ici, l’explorateur de solutions sait ce qu'il doit faire de ces fichiers, comment les afficher. Il sait comment les compiler, c'est un typage, c'est un type « compile », quelque chose que je vais d'ailleurs voir ici. Dans les propriétés de mon fichier, voyez, l'action de génération ça sera « page », ou ici, l'action de génération ce sera « compiler ». L'explorateur de solutions va m'offrir un affichage propre au développement, et c'est un mix de choses qui existent réellement dans des fichiers, et de choses qui sont des approches plus conceptuelles. Le lien entre deux fichiers ou bien, le fait que dans un fichier spécifiquement comme ici, j'ai des classes qui sont représentées. Alors, par rapport à ça, d'ailleurs une dernière chose. Vous avez vu que quand je clique sur afficher parfois je dois double cliquer, ça me l'ouvre ici. Par contre dans l'autre sens, ce n'est pas tout à fait comme ça. Je vais prendre, par exemple, « Main2.cs », je vais me mettre ici, et vous voyez que l'explorateur de solutions ne reflète pas le positionnement que j'ai dans mon fichier source. C'est parfois un peu ennuyeux ou énervant, parce que on est là et on vient ici et on dit, mais je suis où, je ne sais plus. Il faut regarder ici, bien entendu, pour savoir où on est. Mais ce que vous pouvez faire, c'est utiliser ce petit bouton ici, qui permet de synchroniser avec le document actif. Et donc, je me retrouve ici, dans l'arborescence, par rapport au fichier qui est ouvert.

L'essentiel de Visual Studio 2015

Apprenez à créer des applications, à les déboguer et à les déployer avec Visual Studio. Développez des programmes en .NET pour Windows, les appareils mobiles et le web.

3h06 (40 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
Logiciel :
Visual Studio Visual Studio 2015
Spécial abonnés
Date de parution :18 févr. 2016

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !