Les fondements de la langue française : La ponctuation

Comprendre la fonction du trait d'union

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Recensez et analysez les deux grands cas de présence du trait d'union. Ainsi, appliquez ce signe au sein d'un nom composé ou dans une césure en fin de ligne.
06:28

Transcription

Parlons maintenant du trait d'union, même si ce n'est pas à proprement parler un signe de ponctuation, mais plus un signe orthographique. Son usage dans les écrits professionnels est plutôt anarchique. Il me semble bon de faire un point là-dessus pour éviter des erreurs. D'abord, sachez que cette petite ligne horizontale se trouve sur votre clavier PC sous le chiffre 6 et sur votre Mac sous le trait plus large en haut à droite. C'est l'équivalent du signe moins et les typographes l'appellent div pour division. Issu du Macaph hébraïque qui reliait plusieurs mots brefs entre eux, il a été adopté en français vers la moitié du XVIe siècle. Comme son nom l'indique, le trait d'union sert à unir deux termes qui ont un lien étroit. Il peut s'agir premièrement d'un lien lexical. Certains mots du français ont été réunis, deux par deux, voire trois par trois pour former un seul mot dont le référent est nouveau. Dans un premier stade, généralement, il n'y a pas de trait d'union comme dans pomme de terre ou chemin de fer, surtout quand il y a une préposition. Mais au stade suivant, les deux ou trois termes sont graphiquement liés par ce trait d'union comme dans beau-frère, demi-sœur, porte-manteau, arc-en-ciel. La réforme de l'orthographe préconise le passage à l'étape supérieure qui est de souder complètement les termes en question et donc d'abandonner le trait d'union pour certains mots composés, comme ce fut le cas pour le mot gendarme qui provient de gens-d'armes. Ainsi, on préférera dorénavant la graphie portemonnaie sans trait d'union ou extraterrestre tout attaché sans trait d'union. En ce qui concerne, les noms de nombres écrits en toutes lettres, jusqu'à la nouvelle réforme, la règle voulait qu'on mette un trait d'union entre chacun des éléments qui sont l'un et l'autre strictement inférieur à 100, c'est-à-dire qu'on devait écrire quatre cent soixante-dix-sept avec un trait d'union entre soixante-dix et sept. Il y avait une exception. Si ces éléments sont liés par la conjonction « et », on ne mettait pas de trait d'union, mille vingt et un s'écrivait ainsi sans trait d'union. De nos jours, on est autorisé à mettre des traits d'union entre chaque élément, même avec « et », sauf pour les termes milliard, million et leurs dérivés qui eux sont des noms et restent isolés. Cela donne deux milliards six-cents millions neuf-cent-quatre-vingt-deux mille. On trouve aussi le trait d'union au sein des prénoms composés, Marie-Charlotte, Jean-Claude, et des noms propres composés, que ce soient des villes, Châteauneuf-du-Pape, ou des personnalités, Firmin-Didot, Merleau-Ponty, etc. Attention, en la matière, le trait d'union n'est pas systématique, New York n'est pas francisé et n'en prend pas, Mendès France s'écrit en deux mots. Dans le doute, mieux vaut vérifier dans un bon dictionnaire de noms propres. Enfin, dans les dénominations composées de voies, de monuments, d'organismes, etc., on associe chacun des termes par un trait d'union, à l'exception bien sûr de l'article initial, l'avenue de la Grande-Armée avec un trait d'union entre Grande et Armée, la rue Jean-Lurçat avec un trait d'union entre le prénom et le nom, le tunnel du Grand-Saint-Bernard, le lycée Henri-IV, le stade de l'Abbé-Deschamps. Le trait d'union peut avoir deuxièmement un rôle syntaxique. Il permet de lier plus intimement deux éléments de la phrase, comme le verbe et le pronom personnel, sujet en cas d'inversion. Les tournures interrogatives ou interronégatives appellent le trait d'union, « Comment vas-tu ? », « Es-tu prête ? », « N'as-tu pas lu mon rapport ? » Les tournures impératives non négatives le sollicitent aussi, mais cette fois entre le verbe et le pronom complément. Parfois, les pronoms en et y. « Prenez-la » ! « Laisse-moi tranquille » ! « Parles-en à ton avocat ». Quand il y a plusieurs compléments, on peut avoir autant de traits d'union, « dis-le-moi », « rends-la-nous ». Avant et après un t euphonique, on le retrouve, « L'a-t-elle annoncé ? » Mais pas quand le t correspond au pronom personnel te élidé, comme dans « va-t'en » où là c'est une apostrophe qu'il faut mettre. On trouve aussi le trait d'union entre le pronom personnel et l'adjectif même, elles-mêmes, moi-même, etc. Attention, pas devant un nom, ils sont l'efficacité même sans trait d'union. Enfin, le trait d'union prend place devant les particules ci et là indiquant le lieu, quand elles sont associées à des pronoms ou des adjectifs démonstratifs, celle-ci, celui-là, cet employé-là, et dans les adverbes composés de ces mêmes particules, ci-joint, ci-dessous, là-dedans, etc. L'adverbe non, le contraire de oui est souvent associé à des noms ou des adjectifs, quand leurs contraires n'existent pas dans la langue. L'usage du trait d'union diffère dans l'un et l'autre cas. S'il est placé devant un adjectif, on ne doit pas utiliser de trait d'union. J'écrirais, « ces médicaments non remboursables » en deux mots. En revanche, je vais écrire le « non-remboursement » en un seul mot avec un trait d'union. Vous voyez, c'est un peu la même chose pour l'adverbe quasi qui se raccroche au nom qu'il précède à l'aide d'un trait d'union, c'est la quasi-vérité, alors qu'il est séparé par une espace devant un adjectif ou un autre adverbe, « Je suis quasi certain que cela marchera ». Quant à demi et semi, que ce soit devant un nom ou devant un adjectif, ils sont toujours liés à ces derniers par un trait d'union. Le trait d'union peut avoir, troisièmement, un rôle typographique. Il indique qu'un mot en fin de ligne est coupé pour être repris en ligne suivante, pas n'importe où. Nous allons voir dans la vidéo suivante quels sont les grands principes de la coupure des mots en fin de ligne. Pour finir, avec un autre usage un peu plus anecdotique, le trait d'union peut avoir, quatrièmement, un rôle expressif. Il peut représenter la décomposition d'un mot en syllabes pour appuyer sur ce mot comme si on détachait les syllabes à l'oral, sa position est in-dé-fen-dable !

Les fondements de la langue française : La ponctuation

Maîtrisez la ponctuation en français, essentielle pour structurer la phrase et contribuer à la compréhension de votre message. Respectez ainsi les standards établis.

1h37 (28 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Spécial abonnés
Date de parution :30 janv. 2017

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !