Le 14 septembre 2017, nous avons publié une version actualisée de notre Politique de confidentialité. En utilisant video2brain.com vous vous engagez à respecter ces documents mis à jour. Veuillez donc prendre quelques minutes pour les consulter.

Linux : Les commandes du terminal

Comprendre et manipuler les liens symboliques

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Apprenez à créer et à manipuler les liens symboliques qui fonctionnent comme des raccourcis vers des répertoires et des fichiers.
05:47

Transcription

Dernière chose pour travailler avec nos fichiers. Alors, je ne sais plus où j'en suis, J'ai dossier, dossier2, plouf2, plouf3, je suis complètement perdu. Mais c'est pas grave, on va prendre un fichier, par exemple dans dossier2, plouf2, puis on va créer un lien symbolique. Alors, vous vous souvenez, je vous en ai vaguement parlé, le lien symbolique c'est comme un raccourci, si vous avez l'habitude de windows, vous avez des raccourcis qui pointent sur des exécutables, par exemple, vous cliquez dessus et ça vous les ouvre. C'est génial, c'est un peu la même chose, mais un peu plus puissant. Quand je vais créer un lien symbolique, ça veut dire que je vais créerquelque chose qui pointe sur un fichier qui est physiquement ailleurs, je vais donner un nom à quelque chose que je vais mettre dans un répertoire et puis lorsqu'on va atteindre ce nom, eh bien finalement, on va aller atteindre quelque chose d'autre. Mais le lien symbolique, contrairement aux raccourcis dans windows, est suivi par tous les programmes. Je vais vous le montrer différemment, en fait, maintenant que j'y pense, je vais faire comme ça. j'ai dossier, dossier2 et puis je vais créer un lien symbolique. Donc, ln pour link, créer un lien. Je vais dire -s pour dire que c'est un lien symbolique. Alors, pourquoi est-ce que je dis que c'est un lien symbolique, parce que il existe un autre type de lien qui s'appelle un lien matériel, ou hardlink, qui est un lien, bon, c'est à peu près la même chose, il y a quelques différences, on ne peut pas faire un hard link sur un répertoire, et puis ce hardlink, eh bien, doit être sur le même matériel. Le lien symbolique, il peut très bien faire un lien entre un fichier qui est sur une machine, et un autre fichier qui est sur une autre machine. Donc, on fait la plupart du temps des liens symboliques. Vous oubliez même l'existance du lien matériel, c'est pas très intéressant. Je prends mon lien symbolique, donc je vais le créer, et je vais dire : « Tu vas le créer par rapport à quoi? » Premier paramètre, le fichier ou le répertoire qui existe réellement, alors, je vais dire : dossier2 et ensuite, je vais dire : « Tu vas faire un lien symbolique qui va s'appeller dossier3 ». Et c'est parti. Alors je vais regarder maintenant, vous voyez que j'ai toujours un dossier2 qui a la couleur bleu, c'est un dossier et j'ai un dossier3 qui a la couleur cyan parce que c'est un lien. Et si je fais un ls -l, je vois que j'ai bien ici, un lien symbolique qui est un dossier, qui s'appelle dossier3, mais en fait qui pointe sur dossier2. Alors attention. Quand vous créez votre lien symbolique comme ceci, il faut mettre des chemins complets ici et ici. Alors des chemins complets, vous allez me dire : « mais tu n'as pas mis de chemin complet, tu as mis des chemins relatifs». Eh bien oui, mais c'est pas parcequ'ils sont relatifs qu'ils ne sont pas complets. Bon, je m'explique. Lorsque je dis par exemple ceci, dossier3, qu'est-ce que je dis vraiment à la commande ls, vous vous souvenez c'est une commande externe, c'est un exécutable qui est dans le bin. ce que je vais lui dire, c'est ça. Donc ça, ça va marcher, entre parenthèses, vous notez que ls/home/rudi/dossier3 c'est un lien symbolique, dossier3 pointe ici sur dossier2, va réellement suivre le lien, et aller faire un ls dans le dossier2. Donc, le lien symbolique, il est suivi par toutes les commandes si vous voulez. Mais il est suivi par toutes les commandes parce que c'est le bash, c'est le shell dans lequel vous vous trouvez qui envoie la commande, la résolution du lien symbolique. En fait bash va envoyer à ls dossier2 et pas dossier3, parceque c'est le bash qui va résoudre l'adresse du lien symbolique, et renvoyer la bonne adresse. Vous me suivez? Et c'est le bash également, qui va, lorsque je fais ceci, résoudre l'adresse relative parcequ'il voit un point, la transformer, cette adresse relative, en une adresse absolue, et lorsqu'il a généré l'adresse absolue, il va l'envoyer à la commande ls. De même, ici, à la commande ln, quand je l'ai créé, j'ai mis des chemins relatifs, mais ce qui a été vraiment envoyer à la commande ln, c'est la transformation par le shell de ces chemins relatifs en chemins absolus. Il a fait le boulot de traduction, si vous voulez. Alors le shell prend ma commande, fait le boulot de traduction à tout endroit où il y a des chemins relatifs, où il y a d'autres types de données qui sont variables pour lui, et lorsqu'il a créé tout ça, de façon absolue, il exécute la commande. C'est assez intelligent de la part du shell. Donc si je fais un ls, maintenant de dossier3, je fais en fait un ls de dossier2, c'est la même chose. Et en fait, ce que je fais fondamentalement derrière, c'est ça. Et alors, dernière chose, j'ai donc un lien symbolique qui s'appelle dossier3 et quand je fais un rm de dossier3, on est d'accord que je ne supprime pas le dossier2. Je vous ai dit que le bash fait la résolution mais bon là, il y a une petite exception rm ne va pas supprimer la destination du lien symbolique, il va supprimer le lien symbolique lui-même. En fait, les commandes comme copie, move etc. vont s'appliquer aux liens symboliques et pas à l'adresse de ce lien. La différence aussi entre un lien symbolique et un lien matériel, c'est que si vous supprimez tous les liens matériels à une adresse de destination, eh bien finalement, toute la référence est à 0 et il y a une suppression de la destination. Utilisez des liens symboliques, c'est plus facile à comprendre, ce sont des raccourcis. Donc je fais un rm de dossier3 et je me retrouve avec juste dossier et dossier2. CQFD.

Linux : Les commandes du terminal

Découvrez l’utilisation de nombreuses commandes et options qui vous faciliteront la vie lors de l’administration de Linux. Franchissez ainsi une étape dans votre expertise.

1h59 (25 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Logiciel :
Spécial abonnés
Date de parution :29 févr. 2016

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !