Inventor 2017 : Les nouveautés

Comprendre AnyCAD et l'interopérabilité

Testez gratuitement nos 1268 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Le STEP est maintenant supporté en tant que modèle de référence dans Inventor. Vous pouvez même importer et exporter des formats OBJ. Ces mesh pourront être utilisés pour mesurer ou pour contrôler les interférences.
06:19

Transcription

Dans cette vidéo, on va parler d'interopérabilité. Si, si, vous savez ce mot compliqué pour dire tout simplement l'échange entre logiciels. Je vous en avais déjà parlé sur les nouveautés d’Inventor 2016 parce qu’on avait la possibilité d'insérer en pièce de référence, des modèles venant d'autres logiciels comme Catia ou SolidWorks. C’est quand même un grand pas en avant; c’est-à-dire qu'on a la possibilité d’avoir un dessinateur qui est sur Catia par exemple, qui fait certaines pièces qu’on va venir à insérer en tant que modèle de référence. Attention hein, c’est bien un modèle de référence, et c’est pas une importation, c’est pas du tout la même chose. C’est pas du tout la même chose, pourquoi ? Parce que lorsqu'on aura importé ce modèle de référence, s’il y a eu des mises à jour par le dessinateur qui est sur Catia, eh bien on aura ces mises à jour dans notre ensemble, ce qui est vraiment très, très intéressant, c’est quelque chose qui, je pense, dans les prochaines années va se développer de plus en plus, la possibilité d'échanger facilement et de garder un lien entre les différents formats de CAO. Donc dans cette version 2017 on a toujours bien sûr, je vous rassure, la possibilité d'importer des fichiers Catia, SolidWorks, NX et Creo, Pro-E, en les gardant en référence sans aucun problème. Ça a été amélioré, c'est-à-dire que vous allez pouvoir importer des modèles encore plus compliqués sans avoir de souci au niveau des mises à jour. Et surtout, eh bien on a la même chose pour le « step ». Pour ça je vais vous faire une petite démonstration. Donc le « step », on le retrouve beaucoup dans le monde de la CAO, vous le savez, donc de diverses divers logiciels. Dans mon cas, je vais tout simplement me servir d’Inventor pour créer du « step ». Alors comment je crée du « Step » ? Je vais tout simplement faire « Fichier », « Export », « Format CAO ». Je vais créer un « step » en sélectionnant « Step » ici, hop ! Et j'enregistre. Et maintenant pour importer du « step », eh bien je vais faire tout simplement « Ouvrir », je vais aller chercher ici pour pas passer des heures à chercher mon fichier, « Step », « Ouvrir ». Au moment de l'ouverture, j’ai cette petite fenêtre qui s'ouvre avec différentes options d'importation, et j’ai ici : « Modèle de référence », exactement la même chose que sur les fichiers Catia, SolidWorks etc. etc. J’ai différentes options, je vais me contenter dans ce cas d’importer le solide, je valide et voilà, j’ai importé le solide et là, vous voyez j'ai pas les détails hein, c’est bien un fichier « Step » qui a été importé en tant que référence. Je peux m’en servir, je peux faire à-peu-près n'importe quoi dessus mais ce qui est important de retenir c’est que si je fais une modification du fichier « Step », j'aurais la modification ici aussi. Bah c’est ce qu’on va faire, vous vous en doutez. On va modifier ce fichier « Step ». Donc je vais supprimer ce trou, tout simplement. Alors j'enregistre cette pièce, je vais l’appeler « Step », je l’enregistre bien en « . ipt » hein, j’enregistre un fichier Inventor, donc le fichier existait déjà, c’est pas grave, j’enregistre, je vais fermer. Et ici je vais faire une modification. Donc j’ai dis, je vais supprimer le trou, je donne la priorité aux fonctions, je sélectionne mon trou, je supprime, je valide. J’ai supprimé le trou, et là, de la même façon je vais donc « Fichier », « Exporter », « Format CAO », « Step », je vais remplacer le fichier qui existe déjà. Et si je rouvre maintenant mon fichier « Step » de tout à l’heure, mon fichier Inventor qui est basé sur un « Step », qui est ici. Alors si je tourne là tout de suite, je l’ai le trou, pas de problème, mais bon, vous l’avez vu tout de suite le gros éclair rouge qui me dit : « attention, attention, il y a eu une modification. Tu devras mettre à jour. » Ok, je vais mettre à jour alors. et voilà, j'ai perdu mon trou. Donc voilà, vous avez la possibilité d'avoir des « steps » en référence qui peuvent vous venir de n'importe quel logiciel; moi je trouve ça intéressant, quand même parce que vous avez plein de possibilités qui s'ouvrent à vous grâce à ça, à pas faire le tour de toutes les possibilités, ça dépend de vos domaines de travail, ça dépend surtout des logiciels, de vos logiciels bien sûr mais des logiciels aussi de vos fournisseurs, de vos collaborateurs, de vos sous-traitants etc. etc. On reste dans l’interopérabilité, on va fermer ce petit fichier « Step ». Et maintenant on va plus parler de « maillage » et de fichiers OBJ. Je reviens sur mon fichier et je vais voir que j'ai également une nouveauté, c'est l'export de format CAO, de format OBJ donc de pièces maillés. C’est un format qu'on peut retrouver dans pleins de choses, je pense au scanner 3D par exemple. Je pense à l’impression 3D par exemple. Concrètement c'est une pièce qui est maillée. On dit « mesh » en anglais, en français « maillé ». Mais bon, on dit surtout du « mesh », du « mesh models » et on a là bonnement la possibilité d'exporter du « mesh » mais on peut aussi importer du « mesh ». Alors ça c’est vraiment bien. Donc on peut importer un OBJ, donc je fais « Ouvrir ». Là je vais chercher directement le format OBJ, j’ai un OBJ ici, je l'ouvre. C’est la même pièce. C’est ce que vous voyez, bah elle a été maillée. Donc bah, c’est pas très propre ; c’est aussi le principe de ces fichiers « mesh ». Mais dans certains cas c’est la seule solution que vous avez, et puis quand bah si vous faite du scan 3D un petit peu, bah ce sera souvent des fichiers de ce type que vous allez retrouver. Et avec ce fichiers vous pouvez travailler dessus, il n’y a pas de soucis, vous pouvez faire différentes choses. Vous voyez qu’il apparaît ici. Vous voyez aussi le petit fichier texte d'import, donc qui donne les résultats d'un port de votre modèle et grâce à ce modèle, vous allez pouvoir faire des mesures, vous allez pouvoir faire des analyses d'interférence, vous allez vraiment pouvoir vous servir de l'objet malgré ces petits défauts. Mais ça peut être vraiment intéressant comme support, comme référence. Je pense par exemple et bah à ceux qui font peut-être un petit peu de génie civil avec Inventor. Si vous arrivez à vous faire un scan topographiques de votre élément, vous faites l’importation d’OBJ parce que sinon ça va être trop lourd. Et vous aurez des références de départ pour faire vos modèles. Ce sera super intéressant, ça peut s’appliquer à beaucoup beaucoup d'autres domaines, il n’y a pas de soucis. Je vous fais confiance là-dessus; je suis sûr que vous trouverez des applications très intéressantes.

Inventor 2017 : Les nouveautés

Découvrez les nouveautés d’Inventor 2017. Prenez en main les améliorations essentielles pour la conception et les fonctionnalités de gestion pour les projets les plus complexes.

1h08 (17 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Logiciel :
Inventor Inventor 2017
Spécial abonnés
Date de parution :6 avr. 2016

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !