Le 14 septembre 2017, nous avons publié une version actualisée de notre Politique de confidentialité. En utilisant video2brain.com vous vous engagez à respecter ces documents mis à jour. Veuillez donc prendre quelques minutes pour les consulter.

L'essentiel de Photoshop CC 2015

Composer ses calques

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Vous allez construire des documents avec des calques. Les compositions de calques sont faites pour vous. Apprenez à préparer différentes propositions, à les aménager et à les diffuser le plus simplement possible.
05:36

Transcription

Lorsque vous avez travaillé avec Photoshop, vous allez agencé des calques, des calques et des calques. Les calques peuvent être regroupés, ce qui permet évidemment de réduire le nombre dans les lignes, mais malgré tout, si variable bien ici, on commence à accumuler beaucoup de [inaudible.] Ici j'ai accumulé beaucoup de [inaudible], c'est parce que je voulais faire des présentations différentes, en me disant, mais qu'est-ce que donnerait mon calque, si j'ajoutais une image dans le phone et si j'ajoutais une image en la descendant et en disant, oui, mais je veux mettre le phone sans couleur. Bref, j'ai fait des recherches, et je voudrais pouvoir montrer à mon client les différentes recherches possibles, ou à des amis, partager un petit peu des choix divers. Eh bien, on va voir qu'on peut sans problème mémoriser différents choix par rapport au calque. Pour cela on va se servir des compositions des calques. Vous les trouverez dans le Menu Fenêtre, si elles ne sont pas présentes ici, mais moi je les laisse sous le forme d'un bouton, qui est ici et qui s'appelle bien Composition de calques. En fait, à chaque fois que vous allez construire quelque chose en vous disant: Finalement ce groupe-là, je m'en passerai bien, mais par contre, j'en profiterai bien pour prendre la carte, et à ce moment-là, la carte, je vais la positionner plutôt dans cette zone. Et puis le texte Afrique également. Mais en blanc ça ne va pas beaucoup, donc je vais changer leurs couleurs, je vais demander est-ce qu'il y a un effet qui sera dans une autre couleur en intégrant par exemple, une incrustation de couleur. Alors je peux aller chercher une couleur, en cliquant dessus, ou encore, en allant la chercher directement dans une image de référence. si je positionne cet élément, je voudrais bien faire pour la [inaudible] également. Je peux donc prendre l'effet, et le déplacer ici. Et donc j’obtiens un résultat, s'il me convient, je peux donc demander de mémoriser, en cliquant sur ce bouton, cet état de fait. Ça s'appelle une Composition de calques. Dans cette Composition de calques on peut mémoriser le fait de voir ou non les calques. L’œil caché ou ouvert, va donc être mémorisé en instanté. On peut également mémoriser la position en effet. Le mot Afrique ou la carte n'étaient pas positionnés vraiment droit au départ. Et puis l'aspect, J'ai positionné la couleur par l’intermédiaire d'un effet, ce qu'on appellera un aspect. Cette composition donc, qui va être la dernière, est bien une composition qui va me permettre d'être mémorisé. Si je regarde ici, j'ai bien devant celle-ci, cette icône. Je peux sans problème passer sur celle-ci, où je retrouverai la visualisation des calques, dès l'ouverture tout à l'heure. Et à l'aide des touches fléchées je peux demander de passer sur une deuxième proposition. Puis une troisième sans les filets, puis une quatrième avec une image descendue, mais un double filet, une autre avec le mot Afrique, changée de couleur, ou avec une autre, avec un mot reporté, et ainsi de suite. Vous allez donc pouvoir créer ici autant de mémorisations, d'affichages des calques, de positionnement des calques, mais également, à tout niveau de positionnement des calques, mais également des effets appliqués. Et ces effets peuvent être divers, selon la proposition. Ce qui est intéressant aussi, c'est que si vous faites une modification en cours, par exemple, si je choisis de prendre le continent ici et de le déplacer, par ici, eh bien, on voit que l'icône n'est plus devant cette situation, qui est elle, mémorisée avec l'icône tout en haut. Eh bien, on va pouvoir mémoriser avec la carte tout en haut. Eh bien, on va pouvoir demander en cliquant sur cette flèche, de la mettre en jour, pour qu'elle soit bien mémorisée de cette façon. De la même façon, si je prends celle-ci, où la planète est positionnée à droite, et que je veux la positionner plutôt à côté du mot, et bien, je peux le faire en demandant de valider l'opération. Si je viens sur celle-ci, sur celle-ci, sur celle-ci, il me faudra bien, évidemment, valider à ce moment l'opération, en disant que je veux qu'effectivement la terre soit positionnée la-dessus. On regarde la première proposition, la deuxième proposition, là, je fais la bêtise de la rendre complètement intégrée. Notez au passage, que la visualisation, le positionnement et les effets sont activables ou non, soit lorsqu'on le crée par le double clic, dans le Menu, soit directement à ce niveau, où on peut demander de prendre en compte ou non, les différents éléments. Enfin, quand vous avez fait ces compositions de calques, il peut être intéressant pour vous de générer des fichiers correspondants. Et pour cela, nous allons demander d'aller dans le Menu Fichier, Exportation, et nous allons choisir dans ce Menu d'exporter les compositions de calque dans des fichiers différents, ou éventuellement, d'exporter des compositions de calques dans un « pdf » multi page, qui pourra jouer tour à tour les différentes propositions. On va commencer par Composition de calques en fichier, et je retrouve ici évidemment, logiquement, l'endroit où je veux destiner mes fichiers. Je vais définir si je veux exporter toutes les compositions de calques, ou uniquement celles que j'ai sélectionnées et je vais choisir ici le format, auquel je vais les enregistrer. Dans ce cas, je vais choisir le jpg, je vais choisir la qualité de compression, et si je demande d'exécuter, je crée donc automatiquement, l'ensemble des propositions, où étaient créées sous le forme d'un fichier jpg. Si je veux créer un « pdf », je vais pouvoir demander dans le Menu Exporter composition de calques en « pdf », et dans le même esprit je vais définir l'endroit, où je vais positionner cet élément. Je lui ai défini l'avance, toutes les combien de secondes je vais la réduire pour le cas, je demande toutes les compositions de calques. Et si le « pdf » lance une image, puis une autre à tour de rôle, on peut lui demander en fin de parcours de recommencer à 0 en bouclant. Je clique donc sur le bouton Exécuter pour générer ce nouveau fichier. Je bascule maintenant mon Bridge, je vais pouvoir consulter chacune des propositions en jpg, mais également le fichier « pdf » multi page, que je peux lancer par double clic, et qui se lance tout de suite dans l'Acrobat, me permettant de basculer d'une page à l'autre, soir d'un clic de souris, soit avec la minuterie que l'on a demandée. Je ressort de ces fichiers et on me retrouve face au fichier « pdf », qui contient bien les différentes pages.

L'essentiel de Photoshop CC 2015

Abordez les principes de l’image numérique pour comprendre son usage dans Photoshop. Parcourez ensuite l’interface, les panneaux, les outils, les calques, les masques, etc.

7h18 (93 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !