Organisation et traitement d'images : Série hebdomadaire

Comment utiliser les styles de paragraphes et les styles de caractères dans Photoshop ?

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Suivez les astuces d'Yves Chatain pour les photographes. Vous verrez des fonctions analysées en organisation et en traitement d'images, pour progresser ou vous faire plaisir. Vous aborderez également des fonctionnalités cachées, ou parfois un simple accès rapide à quelque chose qui semble complexe. Cela concernera les logiciels de traitement d'images comme Photoshop ou Lightroom, ou d'organisation des images comme Bridge. Vous découvrirez aussi des astuces concernant votre système d'exploitation, ou tout ce qui est utile pour vous aider ou vous amuser !
06:50
  Ajouter à vos favoris

Transcription

Ce vendredi, nous allons parler du texte. Dans Photoshop ça peut paraître anodin mais le texte on en met parfois et il est assez casse-pied de refaire toujours la même chose. On va voir donc comment on peut faire pour gagner du temps, et donc partir plus vite en weekend bien sûr. Je vais donc prendre l'outil texte et je vais cliquer et glisser sur ce document. Je crée donc une zone dans laquelle je vais pouvoir saisir du texte. Comme je suis pressé de partir en week end au lieu de le saisir, je vais aller dans le menu Texte et je vais coller du faux texte, du texte latin. Mais il est petit ce texte. Si je sélectionne effectivement tout ce texte, je m'aperçois qu'il est en Myriad Pro, Regular en corps 12. Je vais l'augmenter en cliquant et glissant sur le T. Je vais aller plus loin vers la droite et on voit qu'on augmente effectivement très rapidement la taille. Je veux changer également le dessin du caractère en cliquant sur ce bouton, et en choisissant une autre forme. Je peux choisir également une autre couleur. Bref je vais choisir à ce niveau-là beaucoup de changements dans l'image. Si je valide l'opération, et que je viens saisir du texte par ailleurs, vous pouvez voir que cet élément est resté en mémoire. Par conséquent, le texte que je vais saisir ici est toujours le même, toujours dans la même mise en forme. Nous allons voir comment faire pour changer cela. Tout d'abord je m'assure de n'avoir aucun texte sélectionné. Je clique donc en dessous. Je vais demander à cet outil de se remettre dans la valeur par défaut de Photoshop. Pour cela, clic droit sur le T et je demande de le réinitialiser. Comme vous pouvez le constater, il s'est repositionné en Myriad Pro Regular 12 et de couleur noire, qui est bien le style par défaut. Si je viens maintenant cliquer et saisir du texte, ou pour faire vite l'intégrer on voit bien qu'il est intégré dans les caractéristiques par défaut. Notez une chose : c'est que les caractéristiques par défaut s'appellent une feuille de style. Si je viens sur ce bouton, que j'ai fait apparaître en allant dans le menu Fenêtre et en demandant « Styles de paragraphe », je retrouve le style du paragraphe de base. Ce paragraphe de base correspond en tout point à ce que je viens de vous décrire. Par contre si je viens sur celui-ci, on n'est pas du tout dans un paragraphe de base. Si je le sélectionne, je le vois par la présence du petit plus positionné au bout. Mais il est facile de le remettre intégralement dans le paragraphe de base en cliquant sur cette flèche qui va supprimer le plus et le repositionner exactement comme il était prévu. Nous allons voir comment construire des styles de paragraphe parce qu'il y en a un qui est proposé par défaut mais ce n'est pas forcément celui qui m'intéresse tant le texte est petit. Je vais donc venir sur ce deuxième document sur lequel on voit ici des mises en forme élaborées. C'est moi qui les ai faites. Mais élaborer à votre niveau, ça va être gagner du temps. Nous allons donc voir qu'à ce niveau, si je regarde dans le panneau, j'ai bien une feuille de style pour le nom de l'animal. Il existe également des styles qui concernent non pas uniquement le paragraphe, mais des exceptions sur certaines lettres, le caractère. Si je viens sur le mot « huppée » ici, je vois qu'il est dans une autre catégorie complémentaire qui s'ajoute à la première. Ce qui va se passer ici si je veux mettre en place la mise en forme du texte, dans le cas présent, c'est le titre qui m'intéresse. Je le sélectionne donc intégralement et je viens sur la feuille de style que j'ai préparée : « Titre ». Je clique dessus. Il se passe quelque chose, mais pas tout ce que je voudrais. Mais d'ailleurs, je vois un plus au bout du titre. Je vais cliquer sur cette flèche pour dire de prendre exactement ce qui est défini dans la description que j'ai pu réaliser auparavant. Je valide l'opération, et je vois que maintenant, pour mettre « Mésange charbonnière » dans la même forme que « Mésange huppée » je vais sélectionner ce mot et lui demander de se mettre en nom d'animal. Comme je vois qu'il y a un plus, je vais lui demander de le remettre à jour. En cliquant sur ce bouton, je suis sûr de mettre à jour l'ensemble du paragraphe. Il me restera à sélectionner le mot « charbonnière » et aller positionner dessus en le mettant en plus gras comme je pourrais le faire également pour le « Mésange bleue ». Ici je suis sur la « Mésange noire ». Évidement la typo n'est pas correcte. Je viens me positionner sur celui-ci : je suis en paragraphe de base. Il me faut le nom de l'animal. En un clic vous pouvez voir qu'il a décalé le texte puisqu'il est bien centré ce qui fait partie de la description de la feuille de style que j'avais préparée. En cliquant sur ce bouton je le remets d'aplomb. Il ne me reste plus qu'à récupérer le mot « noire » et positionner dessus la race, ce qui est fait. On a donc une unité dans ce document. Maintenant si je viens sur cet autre document, je voudrais bien pouvoir récupérer cette mise en forme qui me convenait bien pour repositionner un autre nom par exemple. C'est très simple : je vais venir dans les feuilles de style de paragraphe. Je vois que je ne les ai pas évidement. Je vais venir dans le menu de la feuille de style et je vais demander de charger les styles correspondant aux styles de paragraphes qui sont présents dans le document que j'ai créé. Je viens donc récupérer une copie exacte de ce que j'avais fait. Si je mets ici par exemple « éléphant », qui est aussi un animal, on voit bien que son nom est toujours aussi petit en Myriad Pro et en corps 12. Je clique sur le nom de l'animal, je clique dessus, et je l'ai bien repositionné, centré exactement dans la mise en forme que j'avais effectuée tout à l'heure. Si c'est un éléphant d'Afrique, et que je veux le spécifier d'une façon particulière, je vais sélectionner le mot « Afrique » et je vais aller dans les styles de caractères. Mais là je n'ai pas le style de caractère je vais donc aller piocher en allant à nouveau charger les styles et en pointant sur le fichier de référence. J'y retrouve maintenant la possibilité de définir effectivement la mise en forme correspondante. Vous avez donc la possibilité de faire des feuilles de style et de pouvoir les adapter d'un document vers un autre tout simplement par ce biais. Vous êtes ainsi certains, en perdant un minimum de temps d'avoir une parfaite unité au niveau du style. Si je reviens sur ce document j'ai une parfaite unité, comme vous pouvez le constater mais si je souhaitais changer quelque chose par exemple au lieu du Myriad Pro je vais me mettre une autre police de caractère. Je vais choisir du Modern par exemple. Je m'assure quand même que le Modern contient du gras pour le mot « Charbonnière ». Il n'en contient pas, je vais donc aller changer pour aller chercher une autre police de caractère. En allant chercher dans des polices qui ont un triangle j'ai plus de chance de trouver des déclinaisons. Je vais donc me mettre sur celui-ci. Quand je viens dans la feuille de style de paragraphe, qui je vous le rappelle, est appliquée partout je vois qu'il y a un plus. Je pourrais la remettre exactement dans la description en cliquant sur ce bouton, mais je vais plutôt lui demander que cette description devienne la description de référence partout. En cliquant sur cette coche, je l'ai appliquée sur l'ensemble des feuilles de style ce qui va me faire gagner aussi beaucoup de temps, non seulement sur la composition mais évidemment, sur toutes les modifications que je vais vouloir exécuter après. Voilà à quoi peuvent vous servir les feuilles de style. J'ai été un peu long aujourd'hui mais demain vous allez être beaucoup plus court dans votre travail et c'est ça qui compte. Bon week end et n'oubliez pas : à vendredi prochain.