Nous mettrons à jour notre Politique de confidentialité prochainement. En voici un aperçu.

Organisation et traitement d'images : Série hebdomadaire

Comment utiliser et améliorer le mode Masque avant de créer un masque de fusion dans Photoshop ?

Testez gratuitement nos 1341 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Tous les vendredis, avant de partir en week-end, suivez les astuces d'Yves Chatain pour les photographes ! Dans cette série hebdomadaire, vous verrez des fonctions analysées en organisation et en traitement d'images, pour progresser ou vous faire plaisir. Vous aborderez également des fonctionnalités cachées, ou parfois un simple accès rapide à quelque chose qui semble complexe. Cela concernera les logiciels de traitement d'images comme Photoshop ou Lightroom, ou d'organisation des images comme Bridge. Vous découvrirez aussi des astuces concernant votre système d'exploitation, ou tout ce qui est utile pour vous aider ou vous amuser !
09:24
  Ajouter à vos favoris

Transcription

Bonjour ! Ce vendredi, je vois rouge ! Je vois rouge parce que je veux vous parler du mode « Masque », qui est malheureusement sous-estimé ou mal utilisé. Le mode « Masque » permet, à partir d'une sélection, quelle qu'elle soit, comme, par exemple, si j'essaie de réaliser une sélection de cet animal. Il va permettre de transformer la sélection, faite avec un lasso, une sélection rapide, quel que soit le moyen, dans un mode visible et surtout dans un mode sur lequel on peut utiliser les outils de peinture. C'est ce mode que l'on obtient, en cliquant sur ce bouton, ou mieux en appuyant sur la lettre « Q » comme « Quick mask ». Et, on voit effectivement, un masque rouge. On voit une couche temporaire apparaître dans les couches, qui va nous permettre de peindre comme on le voit sur la couche, en blanc ou en noir. Et, du coup, je peux utiliser des outils, comme le pinceau, pour ouvrir le masque, justement et retravailler la sélection. Donc, si je veux réaliser une zone, je peux, très facilement, la réaliser manuellement, de façon plus aisée qu'avec un lasso tremblotant, puisqu'ici, on va avoir, vraiment, un pinceau et on va pouvoir agir progressivement et de façon beaucoup plus simple. Si jamais je vais trop loin, j'appuie sur la lettre « X », qui remplace le blanc par le noir et qui me permet de refermer le masque. En ré-appuyant sur la lettre « Q », je sors de cette couche, mais je retrouve bien ma sélection modifiée. Là où c'est vraiment intéressant, c'est sur certains types de sélections, un petit peu particuliers, comme, par exemple, la sélection par « Plage de couleurs ». Je vois bien qu'il y a du vert, derrière mes animaux, mais ce vert, évidemment, n'est pas uniforme. Et, si je lui demande de sélectionner ce vert et celui-ci, avec la touche « Majuscule » ou la « pipette + ». Je vais pouvoir dire que je veux ce vert, mais aussi celui-ci et celui-ci. Et j'arrive, finalement, à m'approcher avec des zones pas trop mal, autour, mais j'aurai toujours des zones, à l'intérieur. Donc, des corrections à faire sur un masque, qui pourtant, n'est pas forcément si mal que cela, pour commencer. L'avantage, c'est qu'en disant « OK », je retrouve un masque qui, certes, n'est pas parfait, mais, avec la lettre « Q », je vois le masque, et, mieux que cela, avec la parenthèse droite, je peux voir uniquement le masque. Ce qui va me permettre de facilement pouvoir peindre, par exemple, en blanc, les zones que je veux rouvrir, ici ou ici. Et, en noir, avec la lettre « X », les zones que je veux fermer, comme, par exemple, à cet endroit précis. Et puis, on pourra travailler, également, sur l'outil de « Densité ». L'outil de « Densité » qui va me permettre, à tout moment, de retravailler sur des densités négatives ou positives. Moins ou plus de densité ? Je vais demander de baisser la densité, dans les tons les plus clairs. Ce qui me permettra de retirer des zones, vous voyez, sans retirer véritablement, à l'intérieur des sujets. À l'inverse, nous pourrons demander d'augmenter la densité dans les zones extérieures, ce qui va me permettre de pouvoir renforcer, ici, les valeurs, sur les zones qui sont proches de valeurs denses et je les « densifie » à nouveau. Alors, certes, le travail n'est pas parfait, mais il est, en tout cas, bien abouti et le masque obtenu, en ré-appuyant sur la parenthèse, pour voir le masque, ou en ré-appuyant sur la lettre « Q » pour en sortir et retrouver la sélection, va être, quand même, une bonne base de travail. On peut aller plus loin, bien entendu, et le peaufiner. Mais, je vais vous montrer, sur un autre exemple, les difficultés qui vont pouvoir être traitées. Je voudrais remplacer le ciel bleu, uniforme, de cette image par le ciel de celle-ci. Je vais prendre mon outil de « Déplacement », glisser sur cette deuxième image et la relâcher. Le ciel n'est pas assez large, je vais, donc, le positionner. Puis, avec l'outil de « Transformation », dans le menu « Édition », « Ctrl T » ou « commande T », transformation manuelle. Je vais l'élargir et valider l'opération. Si, je regarde mes calques, au-dessus, j'occulte bien l'image, avec les nuages. Je vais demander de déverrouiller le calque, par un clic sur son cadenas et le repositionner au premier plan. Maintenant, il me faut faire une sélection. Il est évident que si je pouvais le faire au lasso ou à la baguette magique, ce ne sera pas le cas dans toutes les zones de creux où le bleu apparaît et également, sur la progression de ce bleu, vers les valeurs « floues » que cela représente. Je vais me servir d'un outil superbe qui est la sélection par « Plage de couleurs ». Cet outil permet d'agir de la façon suivante, quand vous cliquez sur une couleur, il la prélève, et en fonction d'une certaine tolérance, il vous montre ce qu'il a prélevé. Évidemment, je peux toujours demander de jouer sur une certaine tolérance. Pour bien voir ce qu'il se passe, je vais demander d'afficher, en pré-visualisation, un cache noir. Et, à l'inverse, je vais demander d'avoir mon image, ici. Vous voyez que le bleu que j'ai pris n'est pas uniforme et je vois des traces. Je vais demander, en appuyant sur la « Majuscule » ou la « pipette + », d'ajouter le bleu qui est à côté, celui qui est ici, également, et encore ici. Et donc, j'arrive, effectivement, à m'approcher du sujet. Je vais faire, ici, une inversion, pour m'apercevoir que cela n'est pas parfait, au niveau des contours, ici. Je vais demander de monter en tolérance, d'aller plus loin dans les valeurs. J'arrive à quelque chose d'intéressant mais, si c'est intéressant, si je regarde le masque tout seul, je m'aperçois que j'ai pris des valeurs dans l'animal, également. Cela sera rarement parfait avec la « Plage de couleurs ». Mais, par contre, on aura rarement quelque chose d'aussi bien, qu'avec la « Plage de couleurs » pour faire ce genre de sélection. Je vais, donc, m'en contenter en m'assurant qu'avec mon cache noir et en inversant, j'ai quelque chose qui conviennent relativement bien. Je peux toujours jouer sur la tolérance, pour trouver l'équilibre, quitte à retravailler le masque, ce que je vais être amené à faire. Je reviens sur cet élément. Bien sûr que l'œil est pris, bien sûr qu'il y a des zones qui sont prises. Je vais cliquer sur « OK » pour récupérer une sélection, non parfaite, mais tout-à-fait intéressante. Je vais demander dans le menu « Sélection » de l'« Intervertir ». Puis, je vais passer dans mon mode masque rapide « Quick mask ». Souvenez-vous de la lettre « Q » qui vous met directement en situation avec le masque rouge. Souvenez-vous de la parenthèse fermante, qui permet de ne voir que le masque. Ce qui va me faciliter le travail pour aller blanchir toute cette zone-là, qui n'a pas d'intérêt. Pour aller, éventuellement, blanchir celle-ci, aussi. Et, en ajustant la taille de l'outil, blanchir au plus court, au plus près. Par contre, pour agir sur ces parties-là, c'est assez délicat. Ce que je vous propose de faire, c'est la chose suivante... Je ressors du mode masque en appuyant sur la lettre « Q », et je vais demander de créer, dans le menu « Fenêtre » de « Réorganiser » une nouvelle fenêtre qui représente le même sujet. Je vais demander dans le menu « Fenêtre », également, de « Réorganiser » en deux vignettes, l'une à côté de l'autre qui me montrent deux fois la même image. Sur cette image, je veux voir le détail de mon masque. Je vais lui demander de me mettre en mode « Quick mask », puis, avec la parenthèse, dans ce mode. Sur cette image, je vais voir le masque, mais, pas tant que je n'ai pas fait de « Masque de fusion ». Je vais lui demander, sur cette image, de créer le « Masque de fusion ». Je ressors, donc, du mode « Quick mask » et je demande « Masque de fusion », en cliquant sur ce bouton. Par contre, là, je vais faire « Alt clic » sur le masque ce qui me permettra de le voir, seul. Là, nous ne sommes plus dans un masque temporaire, mais dans un masque durable, qui est le « Masque de fusion ». Si je viens régler les problèmes de cet ordre-là, je vais pouvoir, dans le menu « Fenêtre » de « Réorganiser », en faisant en sorte de faire tout correspondre, pour que mes deux images soient à l'identique. Et, quand je vais venir travailler avec un pinceau blanc, en ouvrant cette zone, par exemple, je vois immédiatement le résultat. Si je veux jouer sur la densité, en demandant un « outil Densité - », je peux, effectivement, éclaircir cette partie de l'image, en insistant, et je vois bien que je récupère le bord du bec. À l'inverse, à certains endroits, je peux le faire en déplaçant avec la barre d'espace, plus la touche Majuscule, pour être sûr de déplacer les deux simultanément. À l'inverse, par exemple, dans ce trou qui apparaît encore, dans le bleu d'origine, je vais pouvoir jouer sur la « Densité + » pour augmenter la valeur de densité, forcer la valeur. Et donc, voir plus apparaître la zone qui est la zone du ciel d'origine. Il est, peut-être, un peu haut, je vais le prendre et le déplacer, en le sortant sur ce masque. Je vais lui demander de le déplacer vers le bas et je vois qu'effectivement, la couleur que je positionne est, maintenant, bien cohérente. Ce mode nous permet de travailler sur un « Masque de fusion ». Mais, dans un premier temps, sur un « Masque rapide » et on va pouvoir compléter et travailler sur ce sujet, sans aucun problème. Si je regarde le résultat, je demande, donc, de refermer cette fenêtre et de regarder le résultat, je m'aperçois, effectivement... je vais remonter le ciel, que j'ai quelque chose qui est tout à fait crédible. En tout cas, crédible, je l'espère, jusqu'à vendredi prochain !