Le marketing en ligne : Série hebdomadaire

Comment tirer parti des tendances 2017 du marketing de contenu ?

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Les règles fondamentales du marketing s'appliquent également au monde numérique. Cependant, ce milieu présente des spécificités et des opportunités d'actions en constante évolution. Pour tous ceux qui veulent déployer un marketing dynamique en exploitant les possibilités du numérique, cette série hebdomadaire vous propose de faire régulièrement le point sur les avancées, les tendances et les retours d'expérience des professionnels. Didier Mazier vous accompagne dans la découverte du social marketing, de l'e-commerce, du growth hacking, et de bien d'autres techniques et stratégies. En suivant cette série, vous connaîtrez tout de ce qui anime le commerce moderne.
06:12
  Ajouter à vos favoris

Transcription

Bonjour et bienvenue, je suis Didier Mazier. Nous allons, cette semaine, nous intéresser au marketing de contenu et en particulier aux tendances qui, soit sont en train d'émerger en cette année 2017, soit se confirment. La première des tendances est la tendance qui va consister à personnaliser au maximum les contenus que l'on va publier. Pour pouvoir les personnaliser, en particulier si nous travaillons dans un univers B2B, Business to Business, c'est-à-dire en commercialisant des services destinés à des entreprises, il va falloir que nous connaissions précisément les noms des personnes auxquelles on va s'adresser, leur adresse e-mail, la société dans laquelle ils travaillent, que nous connaissions également le site web et l'URL de ce site web pour la société concernée, l'envergure du service dans lequel travaille la personne vers laquelle nous allons communiquer, et puis l'ampleur de son budget. Vérifiez donc bien votre base de données de manière à pouvoir personnaliser les contenus. La deuxième tendance est celle d'un positionnement de niche. Il va s'agir, lorsque notre entreprise va commercialiser plusieurs produits, d'étudier les usages de ces produits par les consommateurs, et d'identifier des sous-niches. C'est-à-dire que dans la palette des services que nous proposons, nous allons pouvoir créer des marques spécifiques. Nous allons pouvoir ensuite publier des contenus spécifiques. La troisième tendance consiste à mettre en place des systèmes de remarketing, c'est-à-dire de marketing qui vont être adaptés en fonction des modes de comportement de nos utilisateurs. Nous allons donc envoyer des mailings adaptés avec des propositions très spécifiques et des prix qui vont pouvoir varier en fonction de la façon dont l'utilisateur a fonctionné et a consommé au préalable ses produits. On va également mettre en place des publicités qui vont être des publicités spécifiques. Le langage naturel est également une tendance qui est en train d'émerger. Il va s'agir d'oublier la façon dont nous communiquons avec nos propres termes, souvent, c'est un jargon technique ou un jargon institutionnel, et de pouvoir caler notre contenu sur la façon dont les utilisateurs vont le rechercher. Sachant qu'aujourd'hui, la recherche se fait de plus en plus sur un mode vocal, l'utilisateur va appuyer sur le petit bouton qui représente un micro sur Google, et puis va poser sa question verbalement à Google, il va donc falloir pouvoir penser en termes de questions-réponses vocales dans la façon dont nous allons constituer nos contenus et les rédiger. Ces contenus doivent-ils être longs ou courts ? Il y a un débat sur la question. Il faut comprendre que les contenus longs sont en général mieux placés dans les SERP. Qu'appelle-t-on les SERP ? Les SERP sont les Search Engine Results Pages, c'est-à-dire les pages de résultats des moteurs de recherche. Alors, si vous avez un contenu qui comprend 200 mots, c'est OK, et si vous avez un article qui comprend 3 000 mots, c'est également OK car ce qui est pris en compte au final, c'est la pertinence. On sait que les contenus longs sont privilégiés, mais on sait également qu'un contenu court qui est très pertinent, donc qui va apporter des réponses à une question, sera également privilégié. Il va falloir de toute façon repenser le tout infographie. Ces infographies sont certes très esthétiques mais sont beaucoup moins bien placées dans les résultats des moteurs de recherche. Parmi les tendances 2017, le travail qui doit être fait auprès des influenceurs se confirme. Il va donc falloir bien identifier les influenceurs dans votre domaine d'activité, et puis procéder en plusieurs temps. Premièrement, monter des campagnes dédiées vers ces influenceurs et produire ensuite des campagnes que ces influenceurs vont pouvoir relayer. Et puis, enfin, il va falloir, bien entendu, mesurer soigneusement les résultats. La tendance vidéo est également une tendance qui se confirme en 2017. Vous êtes, par exemple, en ce moment, en train de regarder une vidéo. Les vidéos sont préférées par 87 % des utilisateurs, donc quels que soient les contenus que vous avez à mettre en ligne, ceux-ci seront préférés s'ils sont présentés sous forme de vidéos au lieu d'une forme de texte. La qualité devient maintenant un critère majeur, car les écrans sont de plus en plus performants. On a, sur les Mac, des écrans Retina et puis même les écrans de salons sont maintenant souvent en 4K. On ne peut donc plus produire des vidéos avec une qualité moyenne sous le prétexte que ces vidéos sont destinées au Web. Enfin, il va falloir choisir la plate-forme sur laquelle vous publierez. Les plates-formes étaient très limitées, il n'y avait pratiquement que YouTube, mais aujourd'hui, on voit que des réseaux sociaux comme Facebook sont en train de s'ouvrir à la vidéo et proposent des fonctionnalités très intéressantes notamment pour des vidéos qui vont être publiées en live. La tendance du native advertising est une tendance qui émerge maintenant en 2017. Le native advertising n'est pas quelque chose de fondamentalement nouveau puisque nous avions ce que nous appelions au préalable des publireportages. Il va donc s'agir de publier des histoires qui vont être intéressantes et divertissantes, et la publicité ne va plus prendre la forme d'une publicité strictement promotionnelle, mais d'une publicité narrative. Elle va être liée aux intérêts et aux attentes des internautes. Elle va donc être intégrée dans la page, elle ne va pas gêner l'expérience de l'utilisateur. Par contre, il va falloir l'identifier très clairement comme étant une publicité, c'est-à-dire un contenu sponsorisé. Vous voyez qu'avec ces tendances qui sont en train d'émerger ou de se confirmer en 2017, il y a des axes qui sont très intéressants et qui vont permettre d'améliorer les contenus que nous publions pour promouvoir l'image de marque de notre entreprise.