Le 14 septembre 2017, nous avons publié une version actualisée de notre Politique de confidentialité. En utilisant video2brain.com vous vous engagez à respecter ces documents mis à jour. Veuillez donc prendre quelques minutes pour les consulter.

Le marketing en ligne : Série hebdomadaire

Comment simplifier les interfaces de sites web ?

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Les règles fondamentales du marketing s'appliquent également au monde numérique. Cependant, ce milieu présente des spécificités et des opportunités d'actions en constante évolution. Pour tous ceux qui veulent déployer un marketing dynamique en exploitant les possibilités du numérique, cette série hebdomadaire vous propose de faire régulièrement le point sur les avancées, les tendances et les retours d'expérience des professionnels. Didier Mazier vous accompagne dans la découverte du social marketing, de l'e-commerce, du growth hacking, et de bien d'autres techniques et stratégies. En suivant cette série, vous connaîtrez tout de ce qui anime le commerce moderne.
05:25
  Ajouter à vos favoris

Transcription

Bonjour. Nous allons ensemble cette semaine faire le point sur une tendance majeure dans le traitement des interfaces utilisateurs qui vise à les simplifier considérablement. Il s'agit d'aller droit au but et de canaliser l'utilisateur vers ce que l'on attend de lui en répondant à ses attentes et en fluidifiant son parcours sur les sites et les applications qu'on va lui proposer. Les causes de la complexité que l'on rencontre sur la majorité des sites Internet sont dues à un héritage de l'histoire du média. On a voulu dans un premier temps imiter le réel, reproduire un magasin en ligne, restituer une organisation du travail ou des services d'une entreprise. Ensuite, on a appliqué à la lettre un système qui est le système WIMP en oubliant que ce système, basé sur les fenêtres, les icônes, la souris et les menus déroulants qui est issu de la bureautique est destiné à une pratique quotidienne. Or le visiteur de notre site web ne veut surtout pas avoir à apprendre comment il fonctionne, quelle va être sa logique et son organisation. Il a besoin de vivre une expérience totalement intuitive. Et puis, pour couronner le tout, la majorité des sites Internet ne sont pas passés au crible de tests utilisateurs, de telle sorte qu'on n'a pas validé les parcours qui sont proposés. Alors, voyons le système WIMP un peu en détail. Aujourd'hui, la consultation est mobile et multi-écran. Ça va du smartphone jusqu'au téléviseur de salon en passant par des objets connectés. La taille des fenêtres est donc maintenant totalement variable. Les icônes, elles, vous vous en rendez compte sur cet écran, sont tout sauf explicites. Leur emploi doit encore presque toujours s'accompagner d'un texte, ce qui va induire un niveau de complexité supplémentaire. Et puis, la souris a été remplacée par un nouveau périphérique qui est notre doigt. La notion tactile qui implique aujourd'hui une plus grande surface de contact qui va déclencher des actions et puis des nouveaux gestes : glisser, appui prolongé, etc., va faire en sorte que les anciens systèmes qui sont basés sur le curseur vont compliquer la vie de l'utilisateur. Et puis pour finir, les fameux menus déroulants sont désormais largement inadaptés par leur complexité et surtout par le fait que non déroulés, on ne sait pas ce qu'ils proposent. Les bonnes pratiques vont donc consister à, dans un premier temps, toujours effectuer des tests utilisateurs. Et ces tests utilisateurs vont être centrés sur une tâche primordiale. Ensuite, on pensera mobile d'abord, c'est-à-dire que l'on adaptera pas des versions de bureau au mobile. Et puis enfin, on s'attachera à mettre en place une navigation contextuelle. Ce qui veut dire que l'on placera le bon bouton au bon endroit et au bon moment. Pour cela, on va s'inspirer des meilleurs et leurs techniques sont très claires. Premièrement, ils veulent répondre aux attentes des utilisateurs en priorisant la fonction principale. Deuxièmement, la recherche est toujours assistée. Les demandes sont très spécifiques et il y a lieu de guider l'utilisateur dans cette recherche. Et puis enfin, la structure est totalement repensée de manière à s'adapter aux proportions des écrans. Si on prend l'exemple ici de Airbnb, on voit que la fonction principale priorisée est la recherche d'un lieu pour passer des vacances. Et nous avons sur la page d'accueil ici une réponse à la demande de l'utilisateur. Où veut-il aller ? À quelle date va-t-il arriver ? À quelle date repartira-t-il ? Et combien seront-ils à voyager ? L'utilisateur va donc pouvoir avoir une réponse immédiate. Prenons ici un autre exemple d'une refonte d'une barre de navigation horizontale qui est ici très compliquée avec un certain nombre d'icônes que l'on ne comprend pas forcément. On voit ici que la simplification de cette barre, la limitation du nombre d'icônes à des icônes qui soient immédiatement identifiables fait en sorte que l'on va avoir une navigation beaucoup plus claire, centrée autour de la tâche primordiale que l'utilisateur voudra effectuer sur ce site. Ces principes sont facilement applicables à toutes sortes de sites. Supposons que vous vendiez du café. Il va falloir, au lieu de présenter la totalité de votre gamme, sa richesse en largeur, en profondeur ou l'excellence de votre magasin, eh bien, vous poser la question de savoir quel va être l'objet de la visite de l'utilisateur qui va venir sur votre site. Et vous allez centrer votre maquette sur une réponse que vous allez apporter à cet utilisateur. Ici, nous allons proposer aux gens de nous indiquer quand ils vont boire leur café, le type de café qu'ils aiment et le type de cafetière qu'ils utilisent et puis ensuite, ils trouveront leur café. Voici maintenant quelques pistes de ressources pour vous aider dans votre démarche de simplification. Vous allez pouvoir sur les systèmes de partages sociaux comme Behance ou les communautés de Google + trouver des exemples qui sont proposés par des professionnels. Le site Google Design est également très intéressant parce qu'il propose non seulement des exemples mais des outils pour simplifier les interfaces, notamment en ce qui concerne le matériel design. Et puis il y a des sites comme PixsHub par exemple qui vont vous proposer des kits complets d'interface que vous allez pouvoir utiliser pour vos sites ou vos applications. N'hésitez donc pas à m'envoyer les liens de vos sites repensés et puis à la semaine prochaine.