Nous mettrons à jour notre Politique de confidentialité prochainement. En voici un aperçu.

Organisation et traitement d'images : Série hebdomadaire

Comment se servir de la touche Alt/Option dans Lightroom et Photoshop ?

Testez gratuitement nos 1341 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Tous les vendredis, avant de partir en week-end, suivez les astuces d'Yves Chatain pour les photographes ! Dans cette série hebdomadaire, vous verrez des fonctions analysées en organisation et en traitement d'images, pour progresser ou vous faire plaisir. Vous aborderez également des fonctionnalités cachées, ou parfois un simple accès rapide à quelque chose qui semble complexe. Cela concernera les logiciels de traitement d'images comme Photoshop ou Lightroom, ou d'organisation des images comme Bridge. Vous découvrirez aussi des astuces concernant votre système d'exploitation, ou tout ce qui est utile pour vous aider ou vous amuser !
05:34
  Ajouter à vos favoris

Transcription

C'est vendredi, bonne nouvelle ! Regardez si votre touche Alt ou Options sur votre clavier est usée ou si elle est neuve. Si elle est neuve, c'est probablement que vous passez à côté de beaucoup de choses. On va regarder quelques exemples ici dans Photoshop et dans Lightroom. Première chose, si vous appliquez un réglage comme un réglage de niveau accessible avec ce raccourci Ctrl ou Commande + L, on va retrouver le curseur noir et le curseur blanc. Ce curseur noir et ce curseur blanc peuvent nous amener à rapprocher les valeurs pour contraster une image qui manquerait de contraste. Par exemple, ici je peux ramener mon curseur sur ce point. Ce point correspond à la valeur de grille la plus claire qu'on trouve dans l'image en l'absence de blanc, et en ramenant le curseur, je vais faire du blanc. Oui, mais où est cette valeur ? En appuyant sur la touche Alt, vous n'allez pas l'user beaucoup mais vous allez pouvoir en cliquant sur ce curseur voir apparaître les zones qui sont concernées par le redressement de passage du gris à du blanc. On retrouve bien donc les zones les plus brûlées à peu près à cet endroit-là. À l'inverse, si je prends le curseur de l'autre côté et que j'appuie aussi sur la touche Alt, vous allez voir que de l'autre côté apparaissent ici quelques pixels dans les zones les plus sombres de l'image. Ils sont donc représentés à cet endroit. J'ai ici contrasté l'image et je peux le voir en appuyant sur la case d'aperçu ou encore sur la touche P qui dans la version anglaise veut dire Preview, P, avant, après. Notez au passage que quand je m'amuse avec la touche Alt, le bouton de Photoshop passe de « Annuler » à « Réinitialiser ». Si vous voulez remettre les choses dans l'état dans lequel vous êtes entré, vous appuyez sur le bouton et vous retrouvez immédiatement le réglage d'origine. On bascule dans Lightroom pour savoir si vous utilisez bien la touche « Options » aussi ou « Alt » ? Dans Lightroom, même combat. On a ici un histogramme et on peut travailler directement dans l'histogramme ou bien se servir des réglages. Si vous utilisez des réglages, vous allez pouvoir jouer sur l'exposition et les différents réglages, mais en allant dans des zones et en appuyant sur la touche Alt, on va pouvoir faire apparaître ici que du noir, mais si je viens me positionner sur ce domaine et que je glisse mon histogramme sur la droite. Je vais donc ramener les éléments vers le blanc. En le faisant avec la touche Alt, je vais voir apparaître de la même façon la zone où j'arrive à brûler les pixels, et on voit apparaître une zone très visible dans le ciel. Notez que vous pouvez toujours mettre les alertes en cliquant dessus et qu'on voit que ça ressemble évidemment à la zone d'alerte des hautes lumières. Si je viens sur la partie des ombres, je vais pouvoir de la même façon cliquer et glisser avec la touche Alt, et on va voir les zones qui commencent à passer dans le noir ou plus exactement dans l'à-plat, dans une des couches colorées. On voit effectivement le même endroit que sur Photoshop, ce qui est étonnant, non ? Et donc on va pouvoir avec la touche Alt jouer sur la visibilité de ces secteurs. Vous pouvez le faire autrement en cliquant sur les curseurs. Si je clique sur le curseur de hautes lumières avec la touche Alt, je vois tout de suite jusqu'où je vais amener la haute lumière. Si je le fais sur le curseur des ombres. Je vois ce qu'il en est également pour pouvoir ajuster de l'autre côté. On a donc bien avec la touche Alt une vision intéressante à la fois dans les réglages de base, mais si on s'intéresse à une autre partie, la partie « Détail » qui nécessite soit d'avoir un petit détail pour travailler, soit en cliquant sur cette icône, de la mettre à taille réelle. Si je viens regarder ici dans l'image une partie dans laquelle je vais retravailler la netteté, ça se fait avec du gain. Le gain agit sur la couleur ou sur le noir. Il agit sur l'image dans sa partie lumineuse et non pas dans la notion de couleur. Donc si vous jouez sur ce curseur, vous jouez seulement sur les parties concernant la luminosité de l'image et jamais sur la couleur. Autant donc se passer des réglages de couleur, ce que vous pouvez faire en appuyant sur la touche Alt là aussi. Si vous cliquez sur Alt, vous voyez que l'image se met en noir et blanc. C'est sur cette image qu'on va véritablement voir ce qui se passe avec le noir et blanc avec l'ajout du gain. Pour le gain justement, si je viens zoomer sur cette partie de l'image. Je peux voir qu'en forçant mon talent, j'ai bien sûr renforcé de façon très importante le dessin. On va pouvoir jouer aussi sur la notion de rayon. Définir le rayon n'est pas forcément aisé quand on regarde comme ça, mais avec la touche Alt, ça explique beaucoup plus de choses puisqu'on voit exactement la portée du réglage, jusqu'où il va chercher et de quelle façon il redessine. On aura également avec la touche Alt pour le détail la même option qui me permettra ici de marquer plus ou moins les choses. Enfin, et là c'est vraiment prépondérant, le masquage. Lorsqu'on met de la netteté dans l'image, on en met partout sur l'image. On va donc augmenter des effets d'artefacts dans certaines zones. En prenant le masquage, je peux demander à faire du contour plus net uniquement. En effet, si j'appuie sur la touche Alt et que je clique sur le curseur, je ne vois que du blanc, mais plus je vais vers la droite, plus je demande de forcer une zone qui va devenir la zone de masquage de l'effet. Le gain, le rayon et le détail ne seront véritablement efficaces que sur les zones qui restent blanches, le reste étant masqué, et c'est beaucoup plus difficile à voir comme ça qu'avec la touche Alt enfoncée. Comme vous pouvez le constater, si votre touche Alt n'est pas usée, c'est que vous n'avez pas utilisé suffisamment toutes ces petites astuces. Voilà, c'est vendredi, bientôt le week-end. Bon week-end à vous !