Le 14 septembre 2017, nous avons publié une version actualisée de notre Politique de confidentialité. En utilisant video2brain.com vous vous engagez à respecter ces documents mis à jour. Veuillez donc prendre quelques minutes pour les consulter.

Organisation et traitement d'images : Série hebdomadaire

Comment retrouver l'historique des opérations effectuées sur une image dans Photoshop ?

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Tous les vendredis, avant de partir en week-end, suivez les astuces d'Yves Chatain pour les photographes ! Dans cette série hebdomadaire, vous verrez des fonctions analysées en organisation et en traitement d'images, pour progresser ou vous faire plaisir. Vous aborderez également des fonctionnalités cachées, ou parfois un simple accès rapide à quelque chose qui semble complexe. Cela concernera les logiciels de traitement d'images comme Photoshop ou Lightroom, ou d'organisation des images comme Bridge. Vous découvrirez aussi des astuces concernant votre système d'exploitation, ou tout ce qui est utile pour vous aider ou vous amuser !
04:32
  Ajouter à vos favoris

Transcription

Bienvenue pour ce vendredi où j'aimerais bien vous raconter une histoire, enfin non pas l'histoire de l'endroit où je l'ai prise et les conditions, vous vous doutez les cochons sur la route, ça peut être quelque part en Corse, par exemple. Ce n'est pas cette histoire que je vais vous raconter, c'est plutôt l'histoire de l'image. Je suis ici dans Lightroom, et Lightroom présente un intérêt évident qui est que quand on affiche dans le menu de développement l'historique, on retrouvera bien toutes les opérations effectuées sur l'image de ce jour jusqu'à l'ouverture. Je retrouve ici la date d'importation et je retrouve le traitement fait sur l'image. Comme vous pouvez le voir, au fur et à mesure, différents types de recadrage, puis l'intégration ici d'un filtre radial que j'ai modifié puis étalé, et enfin des réglages pour essayer de renforcer un peu le ciel, et tout cela pour arriver à ce résultat. Ce qui est très intéressant dans Lightroom est que cet historique, l'histoire de cette image, vous pouvez la retrouver à tout moment puisque si vous revenez travailler une image et que vous revenez encore plus tard la travailler à nouveau, tout ça s'accumule, et deux ans après vous revenez, et vous avez l'histoire précise de l'image en pouvant d'ailleurs revenir jusqu'au premier point. On n'a bien sûr pas cette possibilité dans Photoshop, mais dans Photoshop on va avoir quand même une possibilité, tout d'abord, de se servir de l'historique qui nous permettrait de revenir à l'image d'origine ou à chacune des étapes intermédiaires. Mais cela n'est possible qu'en mémoire vive. Dès que je vais quitter Photoshop et que je vais enregistrer mon image, je ne me rappelerez pas de ce que j'ai effectué dessus. J'obtiendrai donc ce résultat sans savoir si c'est une image qui a été trafiquée ou non ou si c'est l'image d'origine qui l'a été. On n'a aucune information sur l'image puisque je vais l'écraser purement et simplement. Donc, ce que je vais faire, c'est que je vais demander que Photoshop me raconte l'histoire tout de même, pas comme dans Lightroom évidemment, pas en revenant en arrière, mais j'aimerais bien savoir par quelles étapes je suis passé pour arriver à ce résultat. C'est possible et il suffit pour cela d'aller dans les préférences de Photoshop. Dans les préférences de Photoshop, accessibles avec le menu « Édition » sur PC ou « Photoshop » sur Mac ou avec le raccourci clavier Ctrl ou Commande + K, et je vais demander ici « Journal de l'historique ». Je vais demander tout simplement d'enregistrer un journal de l'historique. On peut l'enregistrer dans la photo elle-même, dans un fichier texte annexe dont on va définir l'emplacement ou encore dans les deux à la fois, et les modifications qu'on va réaliser vont s'enregistrer dans un fichier texte, un fichier DOM comme on dit. Et ce fichier ne permettra de mémoriser que des informations de sessions à quelle heure on a ouvert et à quelle heure on a fermé une image, ce qui sera évidemment un peu limité mais nous permettra de savoir, si on n'ouvre pas souvent des images dans Photoshop et qu'on ne travaille qu'une image à la fois, le temps passé sur chacune d'entre elles. De manière concise, ça me dira : « tu as passé la courbe », « tu as donné un coup de pinceau », sans plus de détails. De manière détaillée, on aura plus de détails. On va regarder ça, et le meilleur endroit pour voir ce qu'on a fait sur une image, une image qu'on a enregistrée comme celle-ci, par exemple, que je vais demander de mémoriser ici, le meilleur endroit est tout simplement d'aller dans Bridge. Bridge nous permet de lire exactement ce qui se passe dans l'image. Comme vous pouvez le voir ici, je n'ai pas d'informations dans cette image puisque j'ai activé la fonction d'historique après coup. Par contre, lorsque j'ai réalisé ces images, j'avais bien la notion de session. Par exemple, il me donne l'heure d'ouverture et l'heure de fermeture. C'est vraiment un minimum, mais ça me donne des informations suffisantes pour savoir le temps passé sur l'image. Sur celle-ci, je vais avoir un historique qui m'explique bien ce que j'ai fait, du correcteur localisé, du recadrage, j'ai converti un objet dynamique, j'ai passé un filtre « Camera Raw ». Ces informations sont succinctes mais elle donne quand même le chemin par lequel on est passé. Sur celle-ci, je suis allé beaucoup plus loin. Il me dit que j'ai passé le filtre « Camera Raw » mais il me donne aussi toutes les informations que j'ai pu modifier dans ce filtre, et ainsi de suite. Si je suis venu ici jouer sur la courbe des tonalités, on sait exactement de quelle valeur. Et tous les réglages sont donc enregistrés de façon très importante. J'appelle ici la courbe, le point est à « 0, 0 », le point là à « 64, 86 », et ainsi de suite. On retrouvera donc le cheminement du travail qui a été fait dans l'image pour arriver au résultat. Ça ne donne pas autant d'informations et ça n'est pas aussi lisible que sur une image Lightroom, mais cela peut permettre après coup de savoir ce qui a été réalisé sur une image, comme le filtre qui a été passé et avec quels réglages. Voilà donc la petite histoire du vendredi, qui va vous faire rêver le week-end et la semaine suivante jusqu'à vendredi prochain.