Organisation et traitement d'images : Série hebdomadaire

Comment remonter dans le temps avec l'historique dans Photoshop ?

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Tous les vendredis, avant de partir en week-end, suivez les astuces d'Yves Chatain pour les photographes ! Dans cette série hebdomadaire, vous verrez des fonctions analysées en organisation et en traitement d'images, pour progresser ou vous faire plaisir. Vous aborderez également des fonctionnalités cachées, ou parfois un simple accès rapide à quelque chose qui semble complexe. Cela concernera les logiciels de traitement d'images comme Photoshop ou Lightroom, ou d'organisation des images comme Bridge. Vous découvrirez aussi des astuces concernant votre système d'exploitation, ou tout ce qui est utile pour vous aider ou vous amuser !
05:22
  Ajouter à vos favoris

Transcription

Fin de semaine, début de week-end, le vendredi, en tous les cas, c'est le jour de l'astuce photo. Ici, ce n'était pas une astuce aujourd'hui, mais une fonctionnalité qui est très souvent méconnue ou pas suffisamment connue. Donc, on va essayer d'en parler et pour ça je vais vous montrer comment on peut travailler sur une image comme celle-ci. Si on travaille avec des outils, des filtres ou des choses comme ça, on peut toujours faire un objet dynamique qui permet de protéger l'image, mais parfois on va vite ou tout simplement certains outils, comme un pinceau, par exemple ou un tampon n'agissent pas sur l'objet dynamique. Et pour agir sur un calque au-dessus, mais pas sur l'objet dynamique. Imaginons par exemple, ici, que je veuille travailler sur cette image et venir modifier certaines choses. Je vais pouvoir le faire de façon effectivement très rapide en travaillant localement sur l'image. Si je viens faire, par exemple, une sélection du bleu du ciel avec l'outil « Sélection rapide », que je viens, bien sûr, avec la touche « Alt » dire : «Oh là, tu étais trop loin, il faut garder quand même les toits et également le côté du château ». Voilà, donc, imaginons qu'on ait fait ça correctement et je vais pouvoir demander de passer un filtre, par exemple dans cette zone ou de faire quoi que ce soit. Bien sûr, que je l'aurais fait sur un objet dynamique, j'aurais pu revenir en arrière, mais ce filtre que je viens de passer et je vais demander de désélectionner agit bien sur une portion d'image. Mais par ailleurs, je voudrais travailler aussi avec un outil de densité, par exemple, en demandant sur une zone, ici, de mettre moins de densité, donc, je vais venir réclaircir un peu plus les nuages ou travailler sur les tons les plus sombres pour les éclaircir à nouveau, en faire du gris, par exemple. Bref, des opérations multiples qui s'accumulent évidemment, les unes après les autres. Si je prends aussi un pinceau et que je viens demander de peindre ici, quelque chose, comme ceci, par exemple, je suis en train de faire effectivement, du mauvais travail sur une image destructive. Alors, quand on travaille avec ces outils, on sait qu'on a toujours la chance d'avoir l'historique. L'historique, c'est vraiment superbe, parce qu'on y retrouve toutes les étapes qu'on a fait et qu'on peut revenir en arrière dans l'historique. Souvent les gens l'affichent d'ailleurs, pour venir ici, ou ici, ou ici. On peut revenir effectivement dans une vraie machine à remonter dans le temps jusqu'au tout début de l'image et puis, sur un certains nombre d'étapes intermédiaires qui ont été stockées, nombre d'étapes qui se règlent dans les Préférences. Première chose ici, c'est que si je viens faire un coup de crayon et que je veux l'annuler, je peux toujours faire le fameux raccourci clavier « Commande » ou « Ctrl+Z ». Mais si je fais à nouveau « Commande » ou « Ctrl+Z », que se passe-t-il ? Le coup de pinceau a été restitué. Alors, bien sûr, on va passer par l'historique, mais il y a un raccourci clavier qui va nous permettre de remonter dans l'historique. C'est le Menu « Aller vers l'arrière » qui va nous permettre donc de revenir en arrière, effectivement, dans l'histoire « Commande+Ctrl+Alt+Z ». Si je viens là, je vois bien qu'en faisant cette commande, je retourne bien en arrière sur chacune des opérations. Et si par hasard j'étais trop loin, « Commande » ou « Ctrl+Mage+Z » et je reviens, au contraire, dans l'autre sens. Donc ça, c'est déjà une première chose qui vous évitera d'afficher d'historique en permanence. Deuxième chose intéressante : la possibilité de revenir pour gommer certains coups de pinceaux, mais pas tout, en fait, pour revenir dans une étape précédente, mais localement, pas forcément en revenant sur toute l'étape comme on l'a fait ici. Bien sûr, que le coup de pinceau qui a été fait avant pourra le retirer mais parfois, on a fait entretemps quelque chose d'intéressant. Revenir dans l'étape d'historique ne m'arrangera pas, On va se servir du pinceau en forme d'historique, ici. Cette forme d'historique est particulièrement intéressante, puisqu'elle va nous permettre, sur l'image sur laquelle on est positionné, dans la taille qu'on aura choisie, de restituer une image qui est, en fait, à l'origine de l'image du début. Mais ça n'est pas l'image du début, que je voulais ici, c'était retrouver une période ultérieure, mais pas aussi éloignée. J'ouvrirai à nouveau mon historique et je regarde ce qui se passe. Le pinceau, qui peint bien en marche arrière, dans une étape précédente, par défaut, l'étape précédente, c'est l’ouverture des fichiers. Mais si je viens là, je retombe sur une étape intermédiaire. Je vais revenir là, où j'en étais, bien sûr, mais je vais demander de revenir avec mon pinceau d'historique, en localisant l'endroit où je veux revenir. Je vais retravailler localement à coup de pinceau mais je détermine bien jusqu'où je veux revenir, et pas forcément sur l'image initiale. Ici, par exemple, ce n'est pas sur l'image initiale que je veux revenir, c'est sur cette image-là, qui présentait pour moi quelque chose de plus intéressant dans l'image. Donc, je peux très bien restituer ici, localement, la zone qu m'intéresse à ce coup de pinceau. Et puis, si je voulais revenir maintenant, en disant que finalement je vais bien à l'autre option, je viens tout simplement repointer plus loin dans l'opération et je viens lui demander de restituer à nouveau, ce que j'avais à ce moment-là ou encore ce que j'avais à ce moment-là. Une machine à remonter dans le temps, elle remonte à un endroit que vous avez défini vous-même, elle ne remonte pas n'importe où et donc, ce qui est intéressant, c'est de pouvoir localiser non pas une remontée dans le temps, au tout début du temps, mais de choisir exactement à quel moment vous voulez remonter dans le temps, soit globalement, soit localement grâce à ce pinceau, qui comme tous les pinceaux peut gérer de l'opacité, peut gérer de la taille, peut gérer plein de choses pour revenir en arrière localement et précisément sur ce que vous voulez uniquement. Écoutez, j'espère que vous utiliserez l'historique , cette possibilité de faire des erreurs et de revenir en arrière localement de façon plus simple maintenant, en espérant que vous ayez bien compris son mécanisme. Et puis, vous avez la semaine pour y réfléchir, pour le mettre en pratique, avant de nous retrouver vendredi prochain.