Nous mettrons à jour notre Politique de confidentialité prochainement. En voici un aperçu.

Organisation et traitement d'images : Série hebdomadaire

Comment produire dans Bridge selon une seconde méthode ?

Testez gratuitement nos 1343 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Tous les vendredis, avant de partir en week-end, suivez les astuces d'Yves Chatain pour les photographes ! Dans cette série hebdomadaire, vous verrez des fonctions analysées en organisation et en traitement d'images, pour progresser ou vous faire plaisir. Vous aborderez également des fonctionnalités cachées, ou parfois un simple accès rapide à quelque chose qui semble complexe. Cela concernera les logiciels de traitement d'images comme Photoshop ou Lightroom, ou d'organisation des images comme Bridge. Vous découvrirez aussi des astuces concernant votre système d'exploitation, ou tout ce qui est utile pour vous aider ou vous amuser !
05:21
  Ajouter à vos favoris

Transcription

Étiez-vous là la semaine dernière ? J'espère que oui, parce que je vous ai montré un processus de travail à partir de « Bridge », et qu'aujourd'hui on passe à la partie numéro 2. Là aussi, la création d'un processus de travail, mais élaboré un petit peu différemment. On va avoir un processus qui n'est plus de détourage, il est déjà fait, on va considérer, par exemple, mais qui est plutôt sous le traitement d'image. Je vais créer, ici, un nouveau processus en lançant une action. Je peux y effecter un bouton de couleur, et j'enregistre, silence, on tourne. À partir de la, je pourrais éventuellement demander d'aller chercher un outil. Si j'avais un outil en main, par exemple, en allant chercher l'outil de correcteur, je vois qu'il l'enregistre et je mémorise dans l'action. C'est intéressant, puisque je vois des poussières ici, et qu'il y en a probablement sur la plupart de mes images. Je vais demander d'aller, tout simplement, corriger ces images, et pour cela, si je le fais moi-même, je n'ai pas besoin de m'arrêter, mais si je confie le travail avec quelqu'un d'autre, je vais lui indiquer ce qu'il y a à faire. J'insère, donc, un point d'arrêt, je vais demander, ici, de supprimer les poussières. Si toutefois, on constate qu'il n'y a pas de poussières, je vais autoriser à continuer l'action, sinon, on s'arrête. Je clique sur OK et j'ai bien défini ce réglage de poussière. Je vais arrêter mon processus pour le faire moi-même, comme le ferait l'opérateur, que je serais, peut-être, tout à l'heure, et à partir de là, je continue mon processus. Cette image me semble un peu sombre, je vais aller la corriger, par exemple, en demandant le réglage de « Courbes ». Si je viens prendre cette courbe et effectivement, l'éclaircir, je vais lui demander de le mémoriser, et l'on voit bien ici que « Courbes » a été mémorisé avec un réglage très particulier, le « point: 116 a146 », et ainsi de suite. Ce réglage ne sera, peut-être, pas le même pour tous, je vais, donc, cliquer sur ce point pour m'arrêter sous le dialogue à ce moment précis. Et à partir du moment ou j'aurais fait mon travail de deux opérations ou de quinze de la même façon, je vais demander tout simplement d'enregistrer mon image, mais je vais m'enregistrer à un endroit précis. Je vais demander d'« enregistrer sous », et mes photos à traiter sont dans un même dossier, je vais aller a côté, pour ne pas écraser les originaux, enregistrer les photos à traiter dans un autre dossier que je vais créer, « Images faites ». Je clique dessus et j'enregistre mon image. Je l'enregistre en JPEG, éventuellement, avec le format qui m'intéresse, tout va bien, et je termine mon opération par « Fermer et repasser à Bridge ». Je rebascule vite vers Photoshop, puisque je voudrais, en reprenant mon espace de travail, mais plus standard ici, stopper mon action. J'ai fait une action qui dit à l'opérateur qu'il faut qu'il retouche, mais qui a d'abord sélectionné l'outil, s'il n'était pas sélectionné, puis, je passe la courbe en m'arrêtant dessus, pour ne pas bloquer l'opérateur. Par contre, l'enregistrement était défini dans le dossier des « Images faites », je vais, donc, pouvoir garder ce dossier pour tout le traitement d'images que j'ai à faire. Il faudra, bien sûr, que pour un autre travail je reclique sur le menu « Enregistrement » pour définir une autre destination. Et ensuite, le processus « Fermeture », retourné dans « Bridge », fait tout à fait l'opération qui est nécessaire. La seule chose qui n'est pas nécessaire, c'est l'enregistrement du changement de l'espace de travail que j'ai mis, que je peux retirer. Maintenant elle est prête à travailler. Je me mets dans le « Mode bouton », j'ai bien mon bouton de processus qui est ici, je bascule dans « Bridge » où je retrouve mes images à traiter. Je vais pouvoir en prenant l'angle de ma fenêtre, ici, la reduire et ne faire dessus que la moitié de la fenêtre qui m'intéresse. Et dans le menu « Fichier », je pourrais demander une nouvelle fenêtre et la déplacer et aller pointer sur le deuxième dossier qui se trouve à l'intérieur du dossier « Documents » qui est sur les « Images faites ». Notez au passage qu'il est possible de faire ça par un simple « tag» sur le côté sur Windows ou encore une fonctionnalité nouvelle, sur la dernière version du système d'Apple. Ici, je vais avec la touche de tabulation « Masquer mes panneaux latéraux », également ici, et je peux demander, par sécurité, au cas où je réduise mes fenêtres individuellement, de bloquer un nombre d'images par ligne sur la partie droite, comme à gauche. Ce qui fait que si pour une raison ou une autre j'étais amené à redéformer ma fenêtre, je garderais toujours la même logique de deux images ou de trois, ou de quatre, en fonction de réglage demandé. Ici, j'ai fait ma première image, il me reste la deuxième que je vais ouvrir, je fais un double clic, je suis face à cette image, je lance mon processus, il m'indique qu'il faut que je supprime les poussières. Y a-t-il des poussières ? Oui, je m'arrête, il n'y a pas de poussières, je continue. Là, je vais m'arrêter puisqu'il y a des poussières, et j'ai déjà l'outil en main qui me permet d'aller corriger ces poussières très facilement ici. Et le bouton s'est mis en blanc, il est là en arrêt, prêt à faire la suite des opérations. Si je clique dessus, il vient, c'est la deuxième opération, la courbe que je pouvais appliqer éventuellement différemment sur ce réglage, et je valide en cliquant sur OK, l'image se trouve enregistrée, directement réalisée, ici, on a juste à gérer l'ordre d'affichage de la même façon, mais on voit exactement les images à faire et les images faites. Je continue, deux clics sur cette image, je lance mon processus, je m'arrête parce qu'il y a des poussières, je fais mes retouches, j'appuie sur le bouton pour finaliser l'opération, et c'est bon, et ainsi de suite. Alors, on a, ici, contrairement le processus numéro 1, les images à faire et les images faites dans deux dossiers distincts, pour ne pas toucher aux originaux. Voilà, fin des deux processus. Ça sera, donc, une toute autre astuce la semaine prochaine.