Nous mettrons à jour notre Politique de confidentialité prochainement. En voici un aperçu.

Organisation et traitement d'images : Série hebdomadaire

Comment mettre en évidence les zones blanches retravaillées ou les bords du sujet à détourer dans Photoshop ?

Testez gratuitement nos 1338 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Tous les vendredis, avant de partir en week-end, suivez les astuces d'Yves Chatain pour les photographes ! Dans cette série hebdomadaire, vous verrez des fonctions analysées en organisation et en traitement d'images, pour progresser ou vous faire plaisir. Vous aborderez également des fonctionnalités cachées, ou parfois un simple accès rapide à quelque chose qui semble complexe. Cela concernera les logiciels de traitement d'images comme Photoshop ou Lightroom, ou d'organisation des images comme Bridge. Vous découvrirez aussi des astuces concernant votre système d'exploitation, ou tout ce qui est utile pour vous aider ou vous amuser !
05:42
  Ajouter à vos favoris

Transcription

Bonjour, bon vendredi ! Nous allons voir aujourd'hui comment céder dans des images difficiles où on croit que le blanc est blanc quand il ne l'est pas, où on veut détecter une forme d'objet, alors que l'ombre est très marqué, et bien nous allons voir comment tout simplement construire temporairement un calque de réglage devant l'image. Ici, par exemples, je vais demander de créer un calque de niveau je vais demander d'éclaircir de façon exagérée mon image tout simplement pour être assuré, si je voulais, par exemple, détourer le pied du verre de ne pas être sur quelque chose pour lequel je ne me rends pas compte de l'endroit où est l'ombre et de l'endroit où est le pied. De la même façon, et c'est ce qu'on va voir maintenant sur une image que l'on veut blanchir. On va essayer tout simplement de travailler avec des outils pour blanchir l'image comment je peux travailler ' Bien sûr, toujours possible de travailler avec un pinceau blanc. Si je prends de la peinture blanche et que je viens peindre je vais demander de jouer sur mon raccourci clavier pour changer la taille. Je peux peindre avec du blanc ici. Mais est-ce que ce blanc est plus blanc que le blanc existant où est-ce qu'il est correctement positionné ? Je n'en ai pas vraiment idée. Pour ça je vais me créer également un calque de réglage de type niveau ou courbe peu importe sur lequel au lieu d'éclaircir l'image, je vais demander de la foncer. Et en l'enfonçant de façon exagérée, je me rends compte que le blanc n'était pas blanc. Et cela va me permettre de travailler sur cette image en blanchissant les choses progressivement soit avec de la peinture blanche comme je le fais, ce qui est quand même, il faut reconnaître, assez expéditif mais on pourra jouer également avec des outils comme les outils de densité: « Densité + » , « Densité - ». Si je demande, par exemple, de baisser la densité sur cette image je vais pouvoir lui demander de jouer sur les tons les plus clairs, puisque ça c'est du blanc, même si je ne le vois pas blanc à cause du calque de réglage, mais c'est quand même du blanc. Et donc, si je demande de jouer sur les tons clairs je vais pouvoir en l'occurrence éclaircir les tons clairs en travaillant dessus. Il faut bien sûr se mettre sur le bon calque et cliquer et on voit bien qu'effectivement j'éclaircis autour de sujet, mais aussi éventuellement dans le sujet. C'est bien le risque que je ne veux pas prendre. Je vais travailler différemment en créant au-dessus de cette image un nouveau calque, mais en appuyant sur la touche Alt pour avoir le dialogue. Tout simplement, pour le nommer éventuellement bien sûr, mais aussi pour créer un calque dans un mode qui est le mode Incrustation. Et quand j'affiche le mode «Incrustation » je vois que cette case devient accessible, elle me permet tout simplement de remplir mon calque de gris, alors qu'il est en mode « Incrustation », évidemment en mode normal, je n'aurais pas accès à ça. En mode « Incrustation » avec le gris, parce que le gris: calque que j'ai créé ici est neutre. Neutre quand il est en « Incrustation », ça va de soi, s'il était en mode normal, je verrais du gris évidemment avec la correction effectuée dessus. Donc, je le mets gris en mode « Incrustation » ce qui va me permettre de travailler sur ce calque avec mon outil de densité, par exemple. Je peux éclaircir des zones de l'image également et quand j'éclaircis les zones de l'image, je vois bien que je touche sans aucun problème, mais si jamais je vais trop loin, ce qui est le cas ici. Alors, bien sûr on pourra regarder à ce niveau-là, mais clairement j'étais trop loin. Il sera toujours possible de revenir, certes que là ce que je fais est absolument non destructif. Donc, je vais pouvoir blanchir autour de l'objet en essayant, évidemment, dans la mesure du possible, de ne pas rentrer dans l'objet lui-même. En revanche, quand je vais avoir bien blanchi les choses autour de l'objet en passant à plusieurs reprises plutôt que d'augmenter la valeur d'exposition je vais mieux venir progressivement sur les valeurs. Et si par hasard, je vais trop loin à certains endroits comme je le fais ici il me suffira tout simplement de venir repeindre avec une autre couleur. Non pas du noir, non pas du blanc, mais du gris à 50% exactement. Le gris à 50% est un neutre. Si je regarde mon image que j'ai crevé ici, je peux toujours revenir en peignant dessus avec mon gris j'inverse les valeurs et je reviendrai dans ce cas-là précisément avec un pinceau. Et le gris en peinture, je reviendrai le repositionner exactement comme il était à l'origine. Évidemment un outil un petit peu plus doux me permettra d'aborder les choses doucement sur le bord, mais me permettra de m'assurer ici. J'adapte ma taille d'outil de récupérer l'objet d'origine correctement. Je blanchis parfaitement le fond et je le vérifie, et je peux tout à fait, si jamais j'étais trop loin, retravailler pour revenir sur l'image. Je reprends mon outil de densité et je reviens retravailler sur cette partie. Je pourrais même probablement aller un petit peu plus loin encore. Par coup successif je reviens, c'est assez facile à faire avec la tablette graphique bien entendu. Et je réclaircis l'image sur les zones qui m'intéressent vraiment. Si j'étais trop loin, donc toujours la même chose cette fameuse possibilité de reprendre un pinceau de couleur grise et de repositionner l'image comme elle était à l'origine. Et voilà que donc, je repositionne vraiment, précisément la valeur. À vous de jouer pour pouvoir régler ce blanc en étant certain de ne pas détruire l'original grâce à cette méthode et en étant surtout certain de savoir qu'on est dans le blanc parfait, ce qui permettra d'intégrer cette image dans une mise en page en étant sûr de ne pas avoir de gris, du blanc parfait tout autour. Voilà pour cette astuce et je vous dis à vendredi prochain !