Nous mettrons à jour notre Politique de confidentialité prochainement. En voici un aperçu.

Jeff Weiner – Définir une culture et un plan d'évolution

Comment le recrutement évolue-t-il avec la croissance ?

Testez gratuitement nos 1340 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Dans cette vidéo, Jeff Weiner décrit le processus de recrutement, l'élargissement d'une équipe et les compromis à éviter. Mettre la culture d'entreprise en péril dans une simple optique d'embauche mène à la catastrophe.
02:58
  Ajouter à vos favoris

Transcription

Comment le recrutement évolue-t-il avec la croissance ? Sur certains plans, rien ne change et j'y reviendrai bientôt. Sur d'autres plans, tout change. La machinerie qu'il faut pour recruter quand la masse critique est atteinte… Quand vous êtes 15 et que vous embauchez une poignée de nouvelles recrues, votre équipe peut le gérer. Si vous voulez passer de 150 à 300 employés, et donc doubler la taille de l'entreprise, vous allez devoir faire appel à des recruteurs dédiés. Si vous voulez passer de 300 à 3 000 employés, il vous faudra des experts et des collaborateurs pour les assister, eux aussi. Chasseurs de têtes, planificateurs et tout l'attirail : la machinerie du recrutement est écrasante à ce stade. Sur ce plan, tout change. C'est logique. En revanche, il y a un cap à maintenir lorsque vous avez défini l'identité de votre entité, sa culture et ses valeurs : plus vous recrutez conformément à cette culture et ces valeurs, plus vous multipliez vos chances de réussite. Bon nombre de sociétés se plantent quand elles passent de 150 à 300 employés pour rattraper la concurrence, développer la future innovation du secteur, répondre à la demande, et gérer les charges administratives pour soutenir les autres services : elles craignent en effet de freiner leur croissance si elles n'embauchent pas vite assez de nouvelles recrues. À ce moment-là, forcément, même si vous avez clairement défini les métiers et les profils souhaités ainsi que leur conformité à votre culture, vous ferez des compromis. Imaginons qu'un candidat arrive. Théoriquement, sur son profil LinkedIn, au hasard, il est compétent. Or, pour une raison ou une autre, durant l'entretien, il ne vous semble pas correspondre à votre culture. Là où une entreprise fait fausse route, c'est quand sa direction, son comité de recrutement ou tout autre organe dédié à ce processus se réunit et que ses recruteurs disent : « Regardez comme il est compétent. Il ne correspond pas à notre culture, mais cela passera avec du coaching. Il va se produire une osmose. Il s'adaptera à notre démarche. » Parlez avec ceux qui ont recruté de cette manière et ils vous avoueront que cela a fatalement échoué. Cela a même créé des problèmes. En revanche, vous mettrez toutes les chances de votre côté si vos recruteurs disent plutôt : « Regardez comme il est compétent. Mais il ne correspond pas à notre culture. Passons au suivant. » Quand votre équipe parle ainsi sans que vous influiez sur son opinion, vous tenez le bon bout et vous pouvez évoluer.