Jeff Weiner – Définir une culture et un plan d'évolution

Comment la direction a-t-elle évolué ?

Testez gratuitement nos 1300 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
La résolution de problèmes et le coaching sont deux des sujets les plus importants à maîtriser pour la direction. Jeff Weiner explique qu'une équipe de direction performante sait former les autres à résoudre des problèmes et qu'il se donne chaque jour le temps de réfléchir et d'anticiper.
03:07
  Ajouter à vos favoris

Transcription

Comment la direction a-t-elle évolué ? Il faut commencer par dire qu'il existe deux grands continuums pour la direction d'une entreprise près d'atteindre sa masse critique. Primo, le continuum qui va de la résolution de problèmes au coaching. Secundo, le continuum qui va de l'exécution tactique à la stratégie proactive. Quand on veut perfectionner sa direction, l'une des priorités consiste à s'assurer que cette équipe saisit l'importance du coaching. En règle générale, une start-up de 15 personnes réussit parce que tous les membres de ce noyau dur savent résoudre des problèmes et abattre du boulot. Quand leur boîte prend de l'envergure, ils conservent ces réflexes et restent fidèles à ces habitudes. Après tout, c'est l'une des raisons de leur succès. Mais les nouvelles recrues de l'entreprise, dès qu'elles ont un problème, viennent vous trouver vous, leur chef. Or, si vous le résolvez à leur place, par réflexe, que pensez-vous qu'elles feront au prochain problème ? Elles reviendront vous trouver. Donc, prenez le temps de progresser dans ce continuum et reconnaissez que, si vous savez résoudre des problèmes, vous devez néanmoins développer aussi ce talent chez vos collaborateurs. C'est comme ça que la direction évolue pleinement. Encore mieux : formez les autres à coacher chacun son équipe. C'est le secret de l'évolution. Ensuite, passez de l'exécution tactique à la pensée stratégique proactive. Cela prend du temps pour franchir ce pas, vous savez. Une équipe perfectionne son exécution au fur et à mesure de ses succès, sinon sa réussite finirait par se démentir. Et réservez-vous un peu de temps. J'aime me laisser une plage libre d'environ 90 minutes chaque jour. Je peux m'en servir pour faire une pause, réfléchir un peu, synthétiser, m'informer, avoir des entretiens impromptus ou commencer à penser de manière proactive. Si vous ne trouvez jamais assez de temps pour anticiper, vous aurez bien du mal à diriger votre entreprise. Parce que vous serez sans cesse sur la défensive, dans la réactivité. Il faut prendre le temps de penser à anticiper. Vous aurez ainsi un cap à donner à votre entreprise, au lieu de vous contenter d'essayer de suivre vos concurrents. Parce que, si vous jouez et réagissez selon les règles qu'ils imposent, c'est fini pour vous. De toute manière, il faut franchir un pas. Quand vous avez 15 employés, si vous voulez que votre boîte marche, vous avez intérêt à savoir régler les problèmes et abattre du boulot. Cela compte énormément. Vous avez une vision, un concept. Vous devez fabriquer un prototype, trouver des financements, recruter, etc. Tout s'enchaîne sans relâche. En prenant de l'envergure, quand vous atteignez une sorte de masse critique, vous devez amorcer votre évolution selon, au minimum, ces deux continuums.