Le 14 septembre 2017, nous avons publié une version actualisée de notre Politique de confidentialité. En utilisant video2brain.com vous vous engagez à respecter ces documents mis à jour. Veuillez donc prendre quelques minutes pour les consulter.

Le marketing en ligne : Série hebdomadaire

Comment intégrer le growth hacker dans ses équipes ?

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Les règles fondamentales du marketing s'appliquent également au monde numérique. Cependant, ce milieu présente des spécificités et des opportunités d'actions en constante évolution. Pour tous ceux qui veulent déployer un marketing dynamique en exploitant les possibilités du numérique, cette série hebdomadaire vous propose de faire régulièrement le point sur les avancées, les tendances et les retours d'expérience des professionnels. Didier Mazier vous accompagne dans la découverte du social marketing, de l'e-commerce, du growth hacking, et de bien d'autres techniques et stratégies. En suivant cette série, vous connaîtrez tout de ce qui anime le commerce moderne.
04:5
  Ajouter à vos favoris

Transcription

Bonjour, je suis Didier Mazier et je vous souhaite la bienvenue. Nous allons, cette semaine, braquer nos projecteurs sur un nouveau métier du web qui est celui de Growth hacker. Il s'agit d'un terme anglais, Growth signifiant Croissance et Hacker étant quelqu'un qui va trouver des astuces pour arriver plus vite à ses fins. La question à se poser est de savoir si ces Growth hackers vont être des magiciens qui vont permettre à votre startup de se développer d'une façon incroyablement rapide ou s'agit-il de techniciens qui vont appliquer des méthodes rigoureuses. Commençons par poser la définition du Growth hacker de manière à bien préciser de quoi nous allons parler. Le Growth hacker est quelqu'un qui va mettre en oeuvre des méthodes qui ne sont pas des méthodes conventionnelles. Il va donc travailler dans une zone que l'on peut qualifier de zone grise qui, toutefois, sans être dans l'illégalité vont lui permettre de générer et de traiter un très grand volume de prospects avec des outils technologiques. Quelles vont être ces méthodes ? Premièrement, le Growth hacker va pratiquer ce que l'on appelle du Web scraping. Scraping signifie Creuser, il va donc utiliser des outils qui vont lui permettre d'aller sur le web récolter des informations qui ne sont pas forcément livrées au premier niveau. Ensuite, le Web hacker va contacter les Leads, c'est-à-dire les prospects d'une façon qui va être automatique, de manière à pouvoir travailler sur un très grand nombre de prospects. Il va également pratiquer ce que l'on appelle du Cold Mailing c'est-à-dire des e-mailings qui vont être envoyés à des gens qui n'ont pas forcément demandé à les recevoir donc qui ne se sont pas abonnés à une newsletter ou lettre d'information, ou simplement qui n'ont pas émis le souhait d'être contacté. Le Growth hacker va donc ici prendre le risque de contacter des gens directement, qui n'ont pas forcément souhaité l'être. Il va ensuite devoir croiser les données pour pouvoir récupérer des informations qui n'ont pas forcément été transmises par les sites sur lesquels il les a obtenues. Et puis, il va procéder à une qualification automatique de ces prospects de manière à pouvoir identifier quelles sont leurs caractéristiques, et comment pouvoir les contacter. Est-ce qu'ils correspondent à la cible qui est visée par l'entreprise pour laquelle ils travaillent ? Enfin, il va automatiser au maximum toutes les tâches de manière à pouvoir gagner du temps et travailler sur un très très grand nombre d'opérations. Alors, quels vont être les piliers de l'aspect magique ? Il va, en fait, s'agir de rigueur. Il va falloir systématiquement segmenter et tester tout ce qui sera fait, qu'il s'agisse de contacts de Leads ou d'envois de Cold Mailing On procédera d'abord à une segmentation de la cible, ensuite on procédera à un test sur un petit pourcentage de la cible et on optimisera ensuite un envoi en nombre. On va donc opérer un Tracking c'est-à-dire une mesure systématique de toutes les actions que l'on va entreprendre et puis, surtout, on va chercher à optimiser et à automatiser au maximum de manière à pouvoir gagner du temps et développer de nouvelles méthodes. Et puis, enfin, le dernier pilier de la magie va être, une fois qu'un marché aura été identifié, une fois qu'une cible aura été identifiée et que l'on saura comment la joindre, on va opérer sur ce marché jusqu'à saturation. Le Growth hacker n'aura pas peur de saturer un marché avec ses opérations. Quelles sont les qualités et les compétences d'un bon Growth hacker si vous devez en recruter un ou travailler contractuellement avec un Growth hacker qui vous propose ses services ? Premièrement, c'est une capacité d'analyse Ensuite, il va falloir qu'il puisse coder dans certains langages, notamment le Javascript car il y a beaucoup d'applications en Javascript qui vont permettre de pouvoir effectuer du Web scraping. Il faudra ensuite qu'il soit extrêmement polyvalent, c'est-à-dire qu'il puisse, à la fois, avoir une vision globale et, en même temps, pouvoir intervenir en « mettant les mains dans le cambouis » Enfin, il va s'agir de personnes qui devront, avant tout, être créatives, extrêmement curieuses et pro-actives. La plupart des Growth hackers qui vous aller rencontrer aujourd'hui sont des gens qui ont certainement un background qui est déjà lié au web. Ils ont pu suivre des cursus de webmaster par exemple ou de traffic manager mais, surtout, ce sont des gens qui sont autodidactes et passionnés par leur métier. J'espère que ce focus que nous venons de faire sur ce nouveau métier de Growth hacking vous a intéressé et puis, surtout, qu'il vous sera utile si vous avez à développer une activité rapidement à l'aide du Growth hacking. A la semaine prochaine !