Nous mettrons à jour notre Politique de confidentialité prochainement. En voici un aperçu.

Organisation et traitement d'images : Série hebdomadaire

Comment faire travailler ses outils de façon autonome dans Photoshop ?

Testez gratuitement nos 1340 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Tous les vendredis, avant de partir en week-end, suivez les astuces d'Yves Chatain pour les photographes ! Dans cette série hebdomadaire, vous verrez des fonctions analysées en organisation et en traitement d'images, pour progresser ou vous faire plaisir. Vous aborderez également des fonctionnalités cachées, ou parfois un simple accès rapide à quelque chose qui semble complexe. Cela concernera les logiciels de traitement d'images comme Photoshop ou Lightroom, ou d'organisation des images comme Bridge. Vous découvrirez aussi des astuces concernant votre système d'exploitation, ou tout ce qui est utile pour vous aider ou vous amuser !
08:07
  Ajouter à vos favoris

Transcription

Le vendredi est un jour comme les autres ? Pas tout à fait, puisque c'est le jour de l'astuce. On va voir, justement, à propos d'astuces comment on peut faire pour suivre un tracé comme celui-ci, par exemple, ou n'importe quelle forme avec un outil. Mes outils, comme l'outil « Pinceau », par exemple, vont me permettre de suivre cette zone, ça pourra être également le cas de l'outil « Correcteur », mais avec le pinceau je vais essayer de suivre ce tracé, et avec une souris j'ai grand mal et parfaitement lisse, comme vous pouvez le voir, et pourtant je m'applique, ça monte, ça descend, je ne suis pas forcément exactement au cœur du tracé. J'annule l'opération et je vais vous montrer qu'on peut effectivement faire, par exemple, avec un pinceau un cercle parfait ou un réctangle parfait. Il suffit pour ça de travailler avec un tracé vectoriel, vous avez l'outil « Plume » qui permet de faire des tracés vectoriels, et vous avez également les outils vectoriels qui sont situés en desous qui existent de la même façon. Si je prends, par exemple, un outil comme le « Polygone » et que je demande à mon polygone de faire trois côtés, quand je vais dessiner ce polygone, il va bien avoir trois côtés, si je mets la touche majuscule, il sera exactement un polygone sous la forme d'un triangle équilatéral, mais là, le triangle est rempli de noir, ce n'est pas ça qui m'intéresse. Je vais effacer et demander de créer un tracé simplement. Si je crée un tracé simplement, que je le fais ici, et ce tracé-là, je vais pouvoir sans problème lui demander que mon pinceau le suive. Il suffit que ma pinceau soit sélectionné que j'adapte, bien entendu, la largeur et la dureté que je veux lui donner, et ensuite, plutôt que me donner le mal d'essayer de suivre ce tracé comme je vais pouvoir, là, j'exagère un petit peu, évidemment, je vais le faire de façon extrémement précise en venant dans le panneau « Tracé ». Le tracé de travail existe, le bouton situé en desous me permet tout simplement de faire en sorte de suivre le tracé, et, ici, une façon assez curieuse. En effet, lorsque je l'ai passé la dernière fois j'ai activé une option qui consiste à dire, je n'ai pas de tablette graphique, mais je ne peux faire que des formes purement linéaires parce que si je coche cette case, sans tablette graphique je veux bien que j'aie un petit triangle ici. Mais avec cette forme, justement, on peut ne faire qu'une forme qui parte de fin pour aller à épais et revenir à fin. Alors, comment fait-on ? Tout simplement, j'annule l'opération et je demande de cliquer sur ce bouton mais je vais faire avec la touche Alt pour avoir le dialogue et encore en déroulant le menu et en demandant de faire le contour du tracé. Cette case étant cochée, j'ai bien une simulation de la pression. Là, je n'en ai pas, le tracé est complet. Si je viens maintenant changer ma couleur mettant du blanc à la place, que j'appuie sur ce bouton avec la touche Alt pour obtenir le dialogue, je lui demande de faire cette simulation de la pression et je vois qu'effectivement le tracé par fin pour venir épais, jusqu'au cas où il est au maximum avant de redescendre vers la finesse. Si on garde ça, bien entendu, ça peut être intéressant, et on va le voir mainenant. J'efface mon tracé et j'effacerai bien également cette partie d'image que j'ai faite, et pour ça je vais tout simplement utiliser le raccourci clavier très intéressant, Ctrl si vous êtes sur un PC, commande si vous êtes à Mac, Alt ou option et puis, la touche d'effacement, et j'ai donc remis l'image de l'historique à la place de l'ensemble de l'image, je l'aurais fait, évidemment, sur une zone sélectionnée, ça aurait été valable sur cette zone sélectionnée. Mainenant que j'ai récupéré mon image d'origine, je vais demander de préparer puisque j'ai vu que la plume ou la courbe me permettaient de suivre quelque chose, je vais demander de préparer ici un tracé qui puisse suivre précisément cette courbure. Je clique et je glisse pour déterminer un tracé le plus proche possible de la courbe. Pas de chance, j'ai laissé une forme. Je vais demander d'avoir un tracé pour la prochaine fois mais ce n'est pas un problème, il me suffit de sélectionner avec la touche de Sélection, ici, de tracé, ce tracé en question, qui m'a créé un calque de remplissage de formes, je vais le couper, le calque a disparu, et je veux le recoller, et à ce moment-là il se repositionne sans aucune autre fonction que la fonction de tracé visible dans ce panneau. Si je prends mon outil Correcteur, ici, il va être beaucoup plus facile que de le passer à la souris que de demander à suivre cette forme. Je vais donc lui demander en faisant un Alt clic dessus pour vérifier que la pression ne soit pas simulée ici, pour avoir un truc cohérent de bout en bout et je lui demande, ici, de retoucher, et le problème, c'est que je l'ai fait ici avec un outil qui n'est pas le bon, tout simplement, parce que quand on active avec la touche Alt, on a le choix entre les différents outils celui qu'on veut passer. J'étais resté ici sur la forme, Directement il me suffit de demander d'aller sur le bon outil, c'est-à-dire mon correcteur localisé, et je clique sur OK, et le réglage est fait. Comme vous voulez constater, je peux maintenant effacer cette courbe, j'ai bien corrigé la zone correspondante. On va faire la même chose pour les poteaux ici, je vais vous prendre le plume, lui dire que je veux aller de cet endroit à cet endroit, une ligne droite, puis, ici, je vais faire un passage multiple en dépulpant, ici, les passages de la courbe. J'ai, donc, créé un tracé qui correspond à une série de points. Je vais faire la même opération sur celui-ci. Donc, je désélectionne pour ne pas continuer l'autre et je lui demande ici de faire un petit tour en allant faire des coups de pinceau tout autour de ça, puis enfin, aller finir en venant terminer jusqu'ici. Si c'est mal placé, l'avantage de la courbe, c'est qu'on reprend la poignée avec la touche Ctrl ou commande sur un Mac et qu'on est prêt à fonctionner. Il me suffit maintenant de créer mon outil à la taille qui nous convient, je vais trouver, ici, une taille adaptée au recouvrement complet, mais pas trop loin non plus, évidemment, de ce poteau. Et après avoir sélectionné, par la touche ici, tous les tracés de ma page, je vais, tout simplement, demander à cet outil de suivre. Si je le fais sans la touche Option, en cliquant sur le bouton, il va mettre le coup de paquets dessus, et quand vous pouvez voir que je supprime ça, mes poteaux ont tout simplement disparu. Intéressant pour dessiner également, puisque vous allez pouvoir suivre réellement le côté qui vous intéresse, je prends l'exemple, ici, de ce presonnage, si je viens le prendre, vous l'avez tous le reconnu, c'est Jules Verne quand il était jeune, on va retrouver ici, avec la touche Alt je vais revenir en arrière pour faire ma sélection rapide la plus efficace possible, et en fait, je vais demander de l'inverser et de réaliser ici un tracé vectoriel. Pour ça je vais cliquer sur ce petit bouton-là. Si je mets la touche Alt j'aurais également le dialogue me permettant de définir la tolérence. J'ai transformé ma sélection en un tracé, et donc, il va être très simple pour moi d'une part de convertir cela en sélection en faisant Ctrl ou commande clic, ce qui limite, bien sûr, la zone de travail, mais je vais lui demander également de prendre le tracé pour dessiner, et en l'occurence, je vais dessiner dans une zone inversée, je vais demander d'intervertir la sélection. Si je prends un pinceau, que je lui adonne une taille et une dureté qui me conviennent bien ici. Je vais pouvoir peindre exclusivement dans la zone extérieure, si je choisis une couleur, en allant choisir, par exemple, ici, du rouge, je vais pouvoir peindre en suivant cette forme-là, mais de façon beaucoup plus précise évidemment puisque je vais lui demander de le faire selon ce contour, ce que je fais en cliquant sur le bouton. Si vous vouliez faire un deuxième passage dans une autre couleur, il suffirait de le définir, je viens prendre, ici, par exemple, du blanc, je demande également en même temps de réduire la taille d'outil et de repasser une seconde fois. Si on veut aller plus loin, on peut en refaire encore une couche et une couche sans aucun problème. Donc, je pourrais très bien reprendre du rouge avec la touche Alt pour avoir la pipette et refaire un outil que j'adapte encore plus petit pour faire, véritablement, un tout petit cerclage autour. Je déselectionne , et vous voyez ici que de façon extrémement précise, j'ai pu suivre mon sujet sur la moitié extérieure. Cette séquence était un peu longue, je vous ai empêché de partir en weekend, je vous pris de m'en excuser mais je vous dis, quand même, à la semaine prochaine !