Le marketing en ligne : Série hebdomadaire

Comment éviter les erreurs fréquentes sur Facebook ?

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Les règles fondamentales du marketing s'appliquent également au monde numérique. Cependant, ce milieu présente des spécificités et des opportunités d'actions en constante évolution. Pour tous ceux qui veulent déployer un marketing dynamique en exploitant les possibilités du numérique, cette série hebdomadaire vous propose de faire régulièrement le point sur les avancées, les tendances et les retours d'expérience des professionnels. Didier Mazier vous accompagne dans la découverte du social marketing, de l'e-commerce, du growth hacking, et de bien d'autres techniques et stratégies. En suivant cette série, vous connaîtrez tout de ce qui anime le commerce moderne.
04:09
  Ajouter à vos favoris

Transcription

Bonjour, je suis Didier Mazier. cette semaine nous allons nous intéresser à Facebook, qui pour le marqueteur se révèle fréquemment un canal de communication primordial, à condition de ne pas commettre un certain nombre d’erreurs. Voyons les plus importantes à éviter. Premièrement, il ne faut pas publier trop peu et trop irrégulièrement. Premièrement, cela va réduire le taux d’engagement, c'est-à-dire que vos fans vont avoir moins tendance à commenter et à partager ce que vous publiez, et la conséquence de la réduction de ce taux d’engagement va être que la portée naturelle de vos publications va être réduite par l’algorithme de Facebook. La solution est d’établir un calendrier rédactionnel où vous allez savoir à l’avance précisément quand vous publierez et quel type d’information vous publierez. Ensuite, vous pourriez tenter de mendier cet engagement, en demandant il nous faut des likes, aimez-nous, partagez et tout ceci va réduire la portée naturelle, car cela va avoir un effet qui va être contreproductif. La solution est assez simple, plutôt que de mendier cet engagement, il va falloir le générer en posant de véritables questions. Vos fans, vos followers, vos abonnés vont être enchantés de répondre à des questions que vous allez leurs poser. Et lorsqu’ils vont répondre à ces questions, d’autres personnes vont intervenir à leurs tours, et vous allez ainsi augmenter l’engagement sans avoir à le mendier. Une autre erreur fréquente est de chercher le tout gratuit. Il est un fait que la portée naturelle sur Facebook décroit. La solution est tout simple, il va falloir gérer de vraies campagnes de publications sponsorisées. Il s’agit d’un système publicitaire, mais qui est relativement peu couteux, qui peut être extrêmement ciblé et qui au final se révèle redoutablement efficace. Une autre erreur va être d’oublier la composante mobile. Il faut que vous preniez bien en compte le fait que la plupart des consultations aujourd’hui en majorité se font via les smartphones ou les tablettes. La solution va être d’optimiser votre page Facebook et les contenus pour mobile. Une erreur également fréquemment rencontrée va être d’oublier l’interaction, de vous contenter d’une communication verticale vers vos fans, où vous allez leurs envoyer des informations mais sans susciter de discussions avec eux. Il y a également dans l’oubli de l’interaction et l’oubli de cette interaction est souvent volontaire, car il s’agit, en fait, de supprimer le négatif. La solution, c’est d’encourager les commentaires et puis il va falloir qu’en tant que marqueteur vous puissiez demander au community manageur de gérer aussi bien le positif, que le négatif. Enfin, vouloir vendre à tout prix est quelque chose qui ne va pas bien fonctionner. Donc, si vous essayez de pousser à l’achat avec des promotions agressives, vous allez d’une part avoir des résultats qui vont être très, très faibles, mais en plus vous allez indisposer vos followers. La solution, il y en a plusieurs, vous allez privilégier l’expérience utilisateur en proposant des produits qui leurs correspondent, à des moments qui leurs correspondent et puis, si vraiment vous voulez vendre, vous allez pouvoir créer une boutique. Et puis, la dernière erreur, qui est rencontré, est de ne pas évoluer. L’algorithme de Facebook évolue en permanence, les possibilités qui vous sont offertes à la fois en terme de publications sponsorisées, mais également en terme de dispositifs gratuits évoluent également en permanence. La solution va être de visiter régulièrement les pages Facebook Buisness. C’est une mine d’or d’information, vous allez pouvoir y apprendre beaucoup, et trouver des réponses à toutes vos questions tout en restant toujours au courant des dernières actualités et donc des dernières possibilités, en gardant toujours une longueur d’avance sur vos concurrents. En évitant tous ces erreurs, vous allez pouvoir optimiser votre travail de marqueteur sur Facebook. À la semaine prochaine !