Le 14 septembre 2017, nous avons publié une version actualisée de notre Politique de confidentialité. En utilisant video2brain.com vous vous engagez à respecter ces documents mis à jour. Veuillez donc prendre quelques minutes pour les consulter.

Organisation et traitement d'images : Série hebdomadaire

Comment déformer à l'aide des objets dynamiques vectoriels dans Photoshop ?

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Tous les vendredis, avant de partir en week-end, suivez les astuces d'Yves Chatain pour les photographes ! Dans cette série hebdomadaire, vous verrez des fonctions analysées en organisation et en traitement d'images, pour progresser ou vous faire plaisir. Vous aborderez également des fonctionnalités cachées, ou parfois un simple accès rapide à quelque chose qui semble complexe. Cela concernera les logiciels de traitement d'images comme Photoshop ou Lightroom, ou d'organisation des images comme Bridge. Vous découvrirez aussi des astuces concernant votre système d'exploitation, ou tout ce qui est utile pour vous aider ou vous amuser !
05:48
  Ajouter à vos favoris

Transcription

Dynamique, dynamique, c'est le vendredi qu'on vous parle de ça. Oui, je vais vous parler aujourd'hui des objets dynamiques des objets dynamiques particuliers, des objets dynamiques vectoriels. Certes ceux qui travaillent dans la photo n'en ont pas forcément la possibilité puisqu'on les fait à partir d'un logiciel vectoriel comme Illustrator par exemple. Mais il est probable que si vous me demandez un travail je vous l'envoie avec un objet dynamique vectoriel parce que même dans Photoshop, il présente un intérêt. Il suffit pour moi de faire du copier coller à partir d'Illustrator. Je vais donc coller ce que j'ai copié dans Illustrator et bien sûr la première idée qu'il me vient c'est de coller des pixels : je suis dans Photoshop. Ce logo purement vectoriel au départ, fait dans Illustrator lorsque je vais le coller va être du pixel. L'inconvénient du pixel on le connaît, c'est que si on a une résolution insuffisante quand on agrandira le logo, on recalculera des pixels à partir d'une médiocre qualité. Ce n'est donc pas forcément la chose qui m'intéresse le plus. J'efface ce calque et je le recolle. Je peux le coller en tant que tracé ou calque de la forme mais le calque de la forme aura un inconvénient c'est qu'il ne prend qu'une seule couleur du blanc, du noir et pas les couleurs d'origine. Ça ne fait pas l'affaire, je vais donc le coller à nouveau sous la forme d'un objet dynamique. L'objet dynamique me permet d'intégrer intégralement le fichier Illustrator dans le calque. C'est un fichier Illustrator donc vectoriel. On sait que si on place le logo et que l'on veut à tout moment le modifier par exemple avec le raccourci clavier Cmd+T ou Ctrl+T en prenant les poignées on peut l'agrandir l'agrandir et encore l'agrandir, sans avoir jamais le moindre problème de qualité. C'est donc pour moi quelque chose d'intéressant que de faire un objet purement vectoriel comme l'objet dynamique Maintenant on va trouver un problème à ce niveau-là c'est que si on a le logo et qu'on veut le déformer, le transformer ce que l'on ferait évidemment facilement avec un objet dynamique Photoshop. Je vous le montre par exemple en collant finalement sous la forme de pixels. Ces pixels lorsque je valide ici, représentent bien un calque standard, mais si je fais un clic droit sur le nom, je peux transformer de le convertir en objet dynamique c'est-à-dire d'intégrer ce logo sous la forme de pixels dans un fichier Photoshop intégré dans le calque. Si je viens donc le réduire je ne perdrais pas de qualité Si je viens l'agrandir ultérieurement je ne perdrais pas de qualité non plus dans la mesure où à l'intérieur j'ai une résolution plus forte. Évidemment il ne faudra absolument pas dépasser les 100% pour ne pas prendre le risque d'avoir une qualité moindre. D'où l'intérêt de l'objet vectoriel. Par contre cet objet me présente un intérêt dans les transformations. Si je viens demander Ctrl+T ou Cmd+T je peux donc déplacer agrandir en déformant ou sans si je mets la touche Maj mon objet mais je peux également, en appuyant sur la touche Ctrl ou Cmd sur Macintosh faire une pure torsion, voire avec la touche Alt ou encore la touche Alt+Maj obtenir des configurations de déformation particulières. C'est évidemment assez intéressant et on peut également si on le souhaite lorsqu'on fait ce genre de transformation travailler avec les formes prédéfinies comme celles-ci ou on peut demander d'avoir un arc de cercle ou encore éventuellement déformer librement comme on voudra cet élément. Ces possibilités-là s'offrent au calque contenant un objet dynamique Photoshop mais pas à celui qui contient un objet dynamique Illustrator malheureusement. En effet si je fais Ctrl+T à ce stade-là je m'aperçois que lorsque je vais vouloir l'agrandir aucun problème de qualité, mais cet objet dynamique, si je pars de l'objet vectoriel, celui-ci et que je le transforme, ne présente pas les mêmes possibilités, je vois bien qu'ici je n'ai pas de transformation possible et que si je peux bien sûr l'agrandir sans perdre de qualité, avec la touche Ctrl ou Cmd en prenant un point, je ne pourrai pas faire de torsion mais uniquement une déformation de ce type. Cela me pose donc problème, et bien nous allons voir comme régler ce problème. Tout simplement, ici j'ai un objet dynamique encapsulé dans un calque c'est-à-dire que c'est un fichier Illustrator et c'est ce qui m'empêche de faire cette transformation. Je vais demander d'encapsuler l'objet dynamique qui est là dans un nouvel objet dynamique. Je fais donc un clic droit sur l'objet dynamique pour demander de le convertir en objet dynamique. Rien ne change en apparence. La seule chose c'est que si j'avais fait deux clics sur l'objet dynamique de départ, il aurait ouvert Illustrator si je le possède pour modifier l'élément. Alors que maintenant, si je fais deux clics j'ouvre le fichier Photoshop qui est en avant. C'est tout à fait différent et c'est ce fichier Photoshop qui va être en avant qui contient l'objet dynamique dans un calque. Bref je reviens ici, pour pouvoir faire maintenant librement puisque cet objet dynamique est un objet dynamique Photoshop finalement je vais pouvoir prendre la touche Ctrl ou Cmd sur Mac et déformer mon logo. L'agrandir bien sûr sans aucun problème, et pourquoi pas le déformer avec ces moyens de déformation qui nous sont proposés et qui n'étaient pas disponibles tout à l'heure. Je n'ai pas dit que je faisais quelque chose de beau ni même de classe mais comme vous pouvez le constater, si je valide, j'obtiens quelque chose qui me semblerait intéressant, quoique car quand je regarde ici effectivement je m'aperçois que la qualité n'est pas exceptionnelle. Elle ne l'est pas tout simplement parce que mon objet dynamique Photoshop si je fais un double-clic dessus, a pris la résolution de la dimension dans laquelle j'étais. Si je regarde par exemple, la taille de cette image, je suis à 72 points par pouce. Pour subir une telle déformation, il aurait fallu plus de pixels. Je vais donc l'augmenter. L'objet reste un objet vectoriel dynamique donc en l'augmentant je n'aurai jamais de perte de qualité puisque je suis sur du pur vecteur. Maintenant, je n'ai pas changé la dimension j'ai changé la résolution. Si je le referme, et que je demande de l'enregistrer automatiquement ici je retrouve une qualité nettement supérieure. L'objet étant un objet dynamique vectoriel dans le deuxième niveau du tiroir je dirais, on peut toujours l'ajuster pour qu'il soit absolument en très bonne qualité. Par contre le fait d'avoir encapsulé l'objet dynamique dans un autre objet dynamique me permet donc de faire les transformations qui n'étaient pas possibles au départ. Voilà, c'est tout. Vous pouvez partir en week end. À la semaine prochaine.