Le 14 septembre 2017, nous avons publié une version actualisée de notre Politique de confidentialité. En utilisant video2brain.com vous vous engagez à respecter ces documents mis à jour. Veuillez donc prendre quelques minutes pour les consulter.

Organisation et traitement d'images : Série hebdomadaire

Comment compter des personnes ou des objets dans Photoshop ?

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Tous les vendredis, avant de partir en week-end, suivez les astuces d'Yves Chatain pour les photographes ! Dans cette série hebdomadaire, vous verrez des fonctions analysées en organisation et en traitement d'images, pour progresser ou vous faire plaisir. Vous aborderez également des fonctionnalités cachées, ou parfois un simple accès rapide à quelque chose qui semble complexe. Cela concernera les logiciels de traitement d'images comme Photoshop ou Lightroom, ou d'organisation des images comme Bridge. Vous découvrirez aussi des astuces concernant votre système d'exploitation, ou tout ce qui est utile pour vous aider ou vous amuser !
02:21
  Ajouter à vos favoris

Transcription

C'est vendredi et aujourd'hui je vais vous aider à apprendre à compter, non pas les pixels de Photoshop, il y en a beaucoup trop, mais des éléments dans une photo. On va pouvoir ainsi compter un nombre de personnes, un nombre de tuiles sur un toit, un nombre de cellules microscopiques dans une radiographie. Bref, on peut compter dans Photoshop, et vous pouvez compter dessus. En effet, caché derrière l'outil « Pipette », se trouve un outil de comptage qui permet comme son nom l'indique de compter. Par exemple, si je viens compter à la main, 1, 2, 3, 4, le téléphone sonne et je ne sais plus où j'en suis, et je recommence à zéro. Ici je vais cliquer dessus et je positionne un 1, un 2, un 3, un 4. Alors vous les trouvez peut-être un peu petits, il suffit déjà de changer la taille du marqueur qui permet de bien les repérer et éventuellement la taille du libellé. Il ne faut peut-être pas exagérer. On pourra également changer la couleur de ce libellé pour l'avoir d'une autre couleur. En l'occurrence, il est plus judicieux de l'avoir dans une couleur qui se remarque bien. Et je continue, et si je suis dérangé, je sais où je reviens, et je peux continuer à compter, compter, compter, compter. On peut compter des feuilles dans un arbre, par exemple. 1, 2, 3, allez, là je vais changer la couleur, je vais plutôt me mettre dans une couleur plus visible comme du rouge, et lui demander de réduire la taille du marqueur ou de garder une taille de marqueur bien conséquente mais de réduire la taille du libellé, et je peux compter, et ainsi de suite. Et je compte, et je compte. Si je suis dérangé, je saurai tout de suite m'y retrouver. D'ailleurs, on peut faire un comptage multiple sur une même image, parce qu'ici si je compte le nombre de feuilles qu'il y a dans cet arbre, c'est un groupe de comptage qui s'appelle « Groupe de comptage 1 » que je peux renommer évidemment. Mais il est tout à fait possible de compter d'autres choses. Par exemple, on va pouvoir lui demander de créer ici un nouveau groupe de comptage, et on pourrait compter avec une autre couleur en redémarrant à zéro. Par exemple ici, je vais démarrer avec un marquage bleu, et je vais lui demander de compter à partir de là dans un autre sens, 1, 2, 3, 4, pour une autre raison. Et on peut aussi compter, compter des moutons, par exemple. Je compte, je compte, et je vous souhaite une bonne nuit, une nuit qui dure peut-être jusqu'à vendredi prochain.