L'essentiel d’Affinity Photo

Cloner et corriger

Testez gratuitement nos 1266 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
L'outil Pinceau de clonage copie des pixels d'une partie d'image, dans une autre partie. L'outil Pinceau correcteur adapte en plus la texture, le ton et la transparence des pixels échantillonnés avec les pixels cibles.
08:01

Transcription

Nous allons voir maintenant, deux outils qui sont un peu complémentaires, le tampon qui est ici, et puis l'outil pinceau correcteur qui est en fait un tampon un peu amélioré. En fait, la luminosité va pouvoir être lue automatiquement. Alors on va voir comment cela fonctionne, je vais peut-être commencer par le gobelet je vais monter, mais donc l'idée du tampon voila, je le sélectionne, premièrement, c'est que vous allez avoir donc la texture ici de la marche, et la texture de la marche suivante, qui sont deux textures différentes. L'idée, c'est que le tampon va copier la texture ici, et la coller sur le gobelet. On va en fait recouvrir le gobelet avec la texture de la marche. Bien évidemment, on ne pourrait pas effacer le gobelet, donc c'est pour ça qu'on recouvre. Comment on travaille? On prend donc le tampon, ici, on vérifie que la case : Aligner est cochée, c'est très important, et puis on va commencer par calque actif, mais je vais vous montrer mais je vais vous montrer après comment on peut éventuellement travailler avec un calque au dessus. Mais je vais déjà commencer par vous montrer le maniement. La dureté éventuellement à 80%, ça peut être bien, voila. et donc je vais venir appuyer sur ALT que se soit sur MAC ou PC vous avez la touche ALT, sur Mac on l'appelle aussi la touche Option, Quand j’appuie, vous voyez que j'ai une petite croix blanche, qui me dit, voilà, là où la croix va être, on va aller piquer de la matière. L'idée, c'est de mettre la croix entre la jonction entre les deux matières, comme ça, ça sera beaucoup plus facile de travailler. Je vais cliquer une fois et vous voyez que maintenant que j'ai une croix à l'intérieur, je me déplace, la croix reste et à l'intérieur de mon rond je vois exactement où je suis, donc je vais pouvoir me positionner ici, cliquer et ça y est maintenant je peints, Et là vous voyez, j'ai recouvert mon tampon. Alors vous pourrez remarquer qu'on voit quand même de légères marques, C'est normal, c'est parce que j'ai voulu vous montrer ce que ça donnait avec une dureté très forte, 80 % En fait, ce qu'il faudrait, c'est que ces mousses se fondent dans la matière en-dessous, donc je vais annuler ce que je viens de faire, Je vous rappelle qu'on a l'historique qui est très pratique pour ça, et je vais donc changer la dureté de mon outil, je vais le mettre à 0. Je vais recommencer, je vais agrandir un petit peu ma brosse, je vais me positionner avec ALT ici, je vais me re-positionner au même endroit et, je peints. Donc là croix noire me montre ce que je suis en train de peindre, Elle descend en même temps que le rond, maintenant la croix noire est sur la partie plus claire, Ça copie sans problème Et là vous voyez qu'on a plus du tout de marque comme on l'avait avec la dureté à 80%. Donc là on verra absolument pas qu'il y avait un gobelet à cet endroit. Sauf que je vais encore annuler, vous allez me dire que je suis un maniaque de l'annulation, mais c'est pour vous montrer qu'on va rajouter un claque vide, que l'on va nommer : Tampons donc je double clique sur le mot : Pixel Cela me donne la plage dans laquelle je peux venir taper Tampons, avec un 's' parce qu'on va beaucoup faire de coups de tampon et ici, on va lui dire qu'on veut pas travailler sur le calque actif mais, sur les calques sous-jacents. Cela veut dire que l'ordinateur va aller chercher la matière sur la totalité des calques qui seraient à ma portée, là il y en à qu'un mais il pourrait y en avoir 10 cela ne changerait rien, mais par contre quand il va coller la matière il va aller la coller sur le calque qui est au-dessus. Démonstration, je viens me positionner ici, je me positionne à peu près là, et, j'y vais. Donc je progresse doucement, cherchez pas à faire des grands coups, plutôt des petits coups, c'est plus facile et ça se voit moins. Et voyez ce qu'il s'est passé, dans mon calque tampon, et bien j'ai la matière qui est venue se coller sur mon gobelet. Donc là, le gros intérêt, c'est que comme vous êtes sur un calque à part, s'il y a un problème, soit vous pouvez effacer avec la gomme uniquement sur le morceau de tampon qui vous gêne comme ça vous allez pouvoir recommencer et puis sinon, vous aller pouvoir jeter le calque dans la petite poubelle là, et recommencer avec un nouveau calque vide. Donc ça ne va avoir que des avantages. Donc je vais maintenant venir voir ici, et je vais faire la même chose, je vais venir me positionner par exemple ici, mon gazon a été remplacé, il y a le trou ici qui a été remplacé par de la pierre, et du gazon à côté, et on en parle plus. Donc vous voyez, cela va être un outil qui va être réellement parfait. Alors pour cet usage là, le correcteur, je n'en ai pas encore parlé, je vais en parler plus tard. On va changer justement d'image, et on va voir comment on pourrait aller travailler dans le ciel. Alors ici, j'ai des poussières, Donc, avec le tampon, même chose, je vais aller tout de suite me mettre ici en calque sous-jacent, ici je vais aller me créer un calque, double clic, je l'appelle Tampons, je viens me positionner avec ALT enfoncé sur mon ciel, je vais réduire ma brosse, c'est pas la peine qu'elle soit trop grande, et voilà, je peux travailler. Pas de problème, ça va très bien marcher. Mais vous voyez que cela peut laisser éventuellement quelques traces. alors là, je chipote peut-être un peu, je vais repasser une deuxième fois pour enlever les traces. C'est là que va donc rentrer en scène mon correcteur. Je vais prendre du ciel que je trouve vraiment bien propre, j'appuie sur mon ALT je clique et je viens me positionner ici, et bien normalement je devrais avoir un problème. Alors, avant de travailler sur mon correcteur ici, je vais déjà aller le sélectionner correctement, venir ici lui mettre calque sous-jacent, pour bien pouvoir travailler sur le tampon et puis maintenant je viens faire ma sélection ici vous voyez ma petite croix apparaît ici, et quand je vais faire ça, il va donc corriger la luminosité, et ça c'est vachement pratique. Je vais vous faire la même chose avec le tampon, je vais venir me positionner ici, j'appuie là, je fais ça, et regardez ce qu'il se passe. Et bien oui parce que la densité du ciel là est bien plus importante que la densité du ciel là. Donc je vais avoir une marque. J'annule ce que je viens de faire, je passe avec le correcteur, Là, de nouveau, je fais ALT, et vous voyez qu'automatiquement il vient corriger la luminosité de ma pièce. Et donc ça, ça va être très pratique, parce que je vais pas avoir à me soucier où prendre mon échantillonnage, il faut simplement que l'endroit où je le prend soit bien propre, et corresponde bien à envoyer une texture correcte. Et ça va très très bien marcher. Et donc c'est là que le correcteur va prendre tout son intérêt. Maintenant, qu'est ce qui va se passer sur un visage? Et bien on pourrait dire qu'on va être un peu à égalité, le tampon va très très bien marcher, vous voyez, je vais venir me positionner ici, je vais peindre, et il va me faire un bon boulot. Il va me laisser quelques traces de temps à autre, mais éventuellement si je me mets ici à 0, vous allez voir qu'il ne va plus laisser trop de traces. et puis sinon, si je prends le correcteur, pareil, on met à 0% de dureté, je viens ici, alors je vais lui dire que je voudrais être aligné pour que la petite croix vous voyez, m'accompagne ça c'est vraiment très utile. Je vais faire ALT ici, et je viens travailler sur les boutons ici, Et bien ça marche vraiment très bien aussi. Donc là on est un peu match nul on va dire, avec peut être un léger avantage au correcteur, dans la mesure où si je vais prendre de la peau vraiment claire et que je viens travailler ici, normalement il y aura pas de problèmes, il va bien adapter la couleur de la peau. Mais c'est vraiment la seule chose.

L'essentiel d’Affinity Photo

Partez à la découverte d’Affinity Photo, le logiciel de retouche d’images pour Mac. Prenez en main l’interface, les outils de sélection, les masques, les filtres, etc.

4h22 (50 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Logiciel :
Spécial abonnés
Date de parution :9 févr. 2016

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !