Les fondements du dessin : Les erreurs courantes

Calmer les couleurs

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Qu'appelez-vous les vraies couleurs ? Est-ce que l'herbe est verte et le ciel bleu ? Apprenez à voir comme un peintre impressionniste et découvrez la subtilité.
07:18

Transcription

Troisième conseil et non des moindres : calmer le jeu dans les couleurs. C'est un problème qui concerne 90% des gens qui commencent à faire de la couleur et quand je vous dis 90% je vous fais un prix. J'ai corrigé des milliers de dessins en tant que pédagogue et en couleurs c'est vraiment une tendance naturelle : on va trop loin. En clair, par rapport à l'image qui est à gauche qui est donc ce que l'on va appeller l'image de la « réalité », vous allez percevoir les couleurs, en tout cas les dessiner comme ce que l'on voit à droite. C'est-à-dire que le bois de la guitare va être un peu plus orangé et un peu plus pêchu. Le vert du drap va être beaucoup plus fluo. Le jaune éventuellement du cadre du tableau va être perçu aussi de façon plus forte. Le bleu-gris du mur va être accentué. Et là où c'est vraiment très frappant c'est que la couleur du bois, on va la faire marron. parce que le bois c'est marron. Pourtant quand on regarde la bûche à gauche, elle n'a rien de marron. On est dans des espèces de tons ocres, ll y a même un petit peu de vert. Vous ne voyez peut-être pas le vert, ce sont des choses qui viennent petit à petit avec le temps au fur et à mesure que l'on aiguise son oeil. Je vais vous montrer mon travail d'illustration pas à pas sur un exemple précis où j'avais fait beaucoup de calques dans Photoshop. Et au passage, apprendre à désaturer la couleur c'est vraiment quelque chose que j'ai appris en photogravure. C'est-à-dire qu'avant je travaillais en imprimerie et j'avais tendance quand on me disait cette photo n'est pas assez rouge à augmenter le rouge. Et puis en travaillant dans un atelier de photogravure avec des professionnels de la retouche photo j'ai appris que pour qu'on voit le rouge plus fort c'était surtout les couleurs alentour qu'il fallait modifier. Ça ne servait à rien de rajouter tout le temps de l'information. Dans cette illustration je savais que le titre allait être en rouge. C'est une illustration de science fiction et j'avais décidé de créer un éclairage rouge. Donc là vous avez le rough, une étape intermédiaire. où il y a déjà les éléments principaux qui sont mis en place. Donc avec du rouge sur certains éléments du tableau de bord, du rouge en bas, une espèce d'éclairage. Et on voit que déjà au niveau de l'esquisse les couleurs alentour sont beaucoup plus neutres, beaucoup plus ternes. Donc on va continuer à avancer dans l'illustration puisque c'est une illustration créée entièrement en numérique. Les détails apparaissent, mais j'essaie de rester le plus possible fidèle à l'esprit de mon rough. Donc on va continuer petit à petit avec des retouches plus ou moins fines. Là, le personnage principal arrive en entier. Ce n'est pas un hasard si sa veste est dans une couleur à-peu-près complémentaire du siège rouge. Je l'ai même foncée par la suite. Un peu plus de détail qui arrive. Là, c'est le fond. Je respecte encore les couleurs que j'ai jetées au départ, j'essaie de garder le fil. Puis les personnages. A noter que celui-ci est dans une couleur très proche du fond ce qui évite d'attirer l'attention inutilement sur lui puisqu'il est au second plan et que la scène à illustrer se déroulait entre ces deux personnages. Je continue à afficher des couches, les reflets pour la voiture. Une tâche de fer à repasser, parce que ça faisait partie des impératifs. Et vous voyez en haut j'ai remis du rouge, j'ai trouvé que ça équilibrait assez bien mon illustration. J'ai rajouté une teinte orangée en bas. Et puis en continuant, donc des petits détails ici. Un ton qui s'assombrit vers le haut. Et je décide finalement de réduire petit à petit la marque rouge qui est au dessus et même complètement de l'effacer, à part une toute petite trace parce qu'au bout du compte elle vient perturber la lecture globale des couleurs de l'illustration. Puisqu'il y a une opposition entre ce personnage qui a un véhicule riche et les autres personnages qui semblent beaucoup plus pauvres. Donc je me sers de la couleur pour faire une séparation : rouge, opulence, brillance et puis ici la pauvreté. Enfin, le titre de cette illustration qui était incorporé étant lui-même dans des couleurs rouges et jaunes, donc des couleurs très chaudes, ce n'est pas un hasard là non plus si j'avais décidé que le rouge serait en bas parce que le même titre placé ici, on aurait un contrast très puissant. Donc vous voyez qu'l est important dans les couleurs d'avoir une hiérarchie et la plupart du temps de descendre la force avec laquelle vous l'avez créée. Il vaut mieux désaturer pour éventuellement resaturer par la suite que de partir d'emblée sur des couleurs extrêmement puissantes. Car en plus elle va perturber votre vision, votre oeil va être un petit peu agressé. Et avec le temps vous allez vous habituer donc au bout d'un moment vous risquez de ne pas voir que vos couleurs sont trop fortes. Il y a peintre qui est très réputé pour ses couleurs extrêmement puissantes, qui est Van Gogh. Là nous avons une belle reproduction qui vient du Musée de Washington, The National Gallery of Art. Et l'image que l'on a mentalement de Van Gogh ce sont des tons extrêmement soutenus. En réalité voilà les vraies couleurs du tableau : ce sont des couleurs réalisées par des professionnels du Musée, donc elles sont tout-à-fait justes. Et Van Gogh est quelqu'un qui allait dans la subtilité. Par contre, il y a la tâche de jaune : là où tout-à-l'heure moi j'ai fait toute une partie en rouge lui il utilise comme ça une tonique de jaune à un endroit précis. Mais vous regardez les verts, ils sont extrêmement subtiles. Dans Photoshop, si vous utilisez Photoshop pour retoucher vos images il y a un outil qui est très pratique en mode RVB. Dans les réglages vous allez chercher vibrance, puisque même si un illustrateur n'est pas censé savoir tout de Photoshop, il n'est pas obligé de tout faire en numérique scanner ses propres illustrations et les retravailler pour la couleur peut être vraiment très utile. Alors vous avez la saturation, mais des couleurs extrêmement fortes partout ou désature entièrement. Et vous avez ce menu vibrance qui permet d'accentuer réellement ce qui existe ou de diminuer mais pas du tout avec la même violence que l'outil saturation. Donc vous pouvez souvent, si votre illustration a été réalisée et qu'elle est trop forte et que vous ne voulez pas refaire l'illustration, grâce à ce menu que vous trouvez dans le menu Image diminuer la force de votre couleur globale pour avoir quelque chose d'un petit peu plus doux, mais qu va quand même resté coloré. Donc, une règle très importante que nous avons vue ici c'est de calmer le jeu quand il s'agit de la couleur. On aura toujours le temps par la suite de redonner un peu d'éclat de ci de là. Mais en particulier si vous êtes débutant, c'est un défaut que vous avez très certainement.

Les fondements du dessin : Les erreurs courantes

Abordez les mécanismes du dessin qui sont à l'origine d'erreurs diverses lorsque l'on commence à pratiquer cette discipline artistique. Trouvez des solutions pour les éviter.

1h59 (27 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Thématiques :
Design & Illustration
Dessin
Spécial abonnés
Date de parution :26 janv. 2016

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !