Linux : Les disques et le stockage

Assimiler les principes des fichiers

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Votre formateur vous explique de quelle manière les fichiers sont implémentés dans le monde Unix. Vous découvrirez également ce que sont les inodes.
05:31

Transcription

Maintenant que j'ai des partitions, je vais vouloir y placer des fichiers. En général, quand on fait des partitions, c'est vraiment le cas général, on va vouloir y mettre des fichiers par la suite. Pour pouvoir y mettre des fichiers, il va falloir que je prépare ma partition à recevoir des fichiers. Il va falloir que je mette en place les structures qui permettent d'avoir ce concept de fichier. Si jamais je veux comprendre ce qu'est ce concept de fichier, il va falloir qu'on revienne sur ce qu'est un fichier. Où se trouvent les fichiers ? ils se trouvent dans un répertoire. Donc on va commencer par le répertoire. Ici, je suis dans un répertoire dans lequel j'ai quatre fichiers. J'ai un fichier régulier, j'ai un répertoire, j'ai un lien symbolique, j'ai un tube peu importe, ce sont tous des fichiers. Je vous ai dit qu'un répertoire est une liste de fichiers, c'est à peine plus que ça. Un répertoire est un tableau qui va associer un numéro à chaque fichier. En réalité, je vois apparaître la réalité du répertoire si je fais un « ls -i » Ici, si je fais apparaître un « ls -i » je vois que j'ai le numéro 9.122.054 pour « fichierExemple.txt » 26 millions et des brouettes pour le fichier Images 8 millions et quelques pour le fichier Photos et 8 millions et quelques pour le fichier Tube. Chaque fichier a son propre numéro et ce numéro correspond à une fiche qui va contenir toutes les métadonnées du fichier. C'est quoi les métadonnées du fichier ? Je vais pouvoir les afficher à l'aide de la commande « stat ». Si je fais « stat » suivi de « fichierExemple » il va m'afficher toutes les métadonnées à partir de la deuxième ligne. Toutes ces choses-là sont des métadonnées du fichier. Dans la fiche numéro 9.122.054 il n'y a pas le nom du fichier. Le nom du fichier n'est que dans le répertoire. Quand je vais ouvrir le fichier « fichierExemple », en regardant dans le répertoire dans lequel se trouve le fichier, le système va trouver le numéro de la fiche. À partir de ce moment-là, il va aller lire la fiche et la fiche lui permettra de savoir si je peux accéder, ou pas, en fonction des droits, à ce fichier-là. Qu'est-ce que je vais rencontrer comme informations là-dedans ? Je vais rencontrer la taille du fichier. Il y a également un pointeur vers le contenu du fichier, le nombre de blocs disque utilisés par le fichier, le numéro de bloc d'entrées/sorties et c'est un fichier de type « fichier », fichier régulier. Si je fais « stat » de « tube », je vais avoir « FIFO » parce que c'est une « first-in first-out » le premier mis sera le premier élément sorti. Chaque type de fichier va être renseigné également, ici. Le périphérique, la partition sur laquelle se trouve ce fichier-là et ici, j'ai le numéro de l' « Inode ». Le numéro de l' « Inode » est le numéro de la fiche. On rencontre parfois le mot « Inœud » dans la littérature, dans les documentations, c'est très souvent le mot « Inode » qu'on va rencontrer. Il y a le nombre de liens qui est le nombre de noms dans un répertoire qui pointe vers cette fiche-là. J'ai les droits d'accès qui sont définis sur cette ligne-là, avec les droits d'accès, le propriétaire et le groupe. Cette ligne-là me permet d'écrire le contexte dans le cadre de « SELinux » parce que j'utilise un mécanisme de sécurité qui s'appelle « SELinux » sur cette distribution-là qui est une distribution CentOS. On va la rencontre dans l'« Inode » et je vais avoir les trois dates associées au fichier, la première est la date de dernier accès, de dernière lecture du fichier, quand il a été ouvert en lecture. La date de dernière modification du contenu du fichier, quand est-ce que le contenu de ce fichier a été modifié et la date de dernier changement. Cette date est quelque chose qui perturbe beaucoup les gens. Ce n'est pas la date de création. La différence avec la date de modification est : quand est-ce qu'on a changé quelque chose dans l' « Inode » ? Si jamais je change les droits, la date de modification ne sera pas affectée puisque je n'ai pas modifié le contenu du fichier pourtant j'ai modifié un élément associé au fichier, j'ai modifié l' « Inode » et ça sera enregistré dans la date de changement. Attention, si jamais je modifie le contenu, ça va modifier la taille. Si ça modifie la taille, ça va modifier l' « Inode » également donc l'un peut impliquer l'autre mais ce sont vraiment des dates qui représentent des choses différentes. Comme on le voit ici, la date de création n'est pas présente. Elle n'est pas présente dans l' « Inode » avec ce système de fichier là. En général, on n'a pas la date de création, il y a certains systèmes de fichiers qui la rajoutent, en général ce n'est pas présent. Chaque fichier étant associé à un « Inode », quand je vais vouloir préparer ma partition, il va falloir que je prépare ces « Inodes ». Comment cela va être fait ? Je vais prendre ma partition, je vais choisir une zone dans laquelle je vais mettre tous les « Inodes » et il y en a plusieurs millions, comme on peut le rencontrer ici puisque là, le fichier qui s'appelle « tube » a comme numéro d'« Inode » 8.980.753 donc il y a plusieurs millions d'« Inodes » prêts à être utilisés. Le nombre d'« Inodes » est statique et est créé au moment où on va préparer la partition. On dit : créer le système de fichiers. La nomenclature Windows dirait : on va formater la partition, c'est-à-dire qu'on va créer un tableau dans lequel j'aurai tous mes « Inodes » et un tableau dans lequel j'aurai toutes mes données. Mon fichier est donc toujours associé à un « Inode » et quand je vais créer mon système de fichiers, je vais créer les zones qui me permettent de recevoir ces fameux « Inodes » et donc de pouvoir manipuler mes fichiers.

Linux : Les disques et le stockage

Initiez-vous à la gestion des volumes de stockage sous Linux. Abordez les notions de fichier et de partitionnement de disques, découvrez les systèmes RAID, etc.

2h28 (25 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
Logiciel :
Spécial abonnés
Date de parution :25 avr. 2017

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !