SQL Server 2016 pour les administrateurs IT

Apprendre à saisir des requêtes

Testez gratuitement nos 1266 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Dans cette séquence, Rudi Bruchez vous révèle tous les secrets de la fenêtre de saisie de requêtes de Management Studio.
07:53

Transcription

Ma première base de données est créé. J'avais deux fenêtres ici, ou deux onglets. Ce premier onglet était sur model, je peux y retourner, et ce deuxième onglet ici est dans master. Vous voyez que lorsque je change d'onglet, si vous observez ici la base de données, elle va changer également. Le contexte change. En fait il y a plusieurs choses qui changent. Si vous observez bien, ici j'ai un numéro 57 ici, j'ai un autre numéro 53. Il s'agit de ce qu'on appelle des spids. Enfin, ça c'est plutôt la nomenclature historique. Je vais vous l'inscrire ici, "spid" pour SQL Server process id. On voit beaucoup plus souvent maintenant l'information de "session id". Si vous voyez spid ou session id, c'est la même chose. Seulement, cette nomenclature est plus moderne. On va dire maintenant plus volontiers l'Id de la session. Spid, c'est quelque chose qu'on peut requêter avec un double arobase devant. C'est ce qu'on appelle une variable système, elle va nous retourner le numéro de notre session, cinquante-sept. Vous voyez que ces deux fenêtres ont des numéros de session différents. Cela signifie que ce sont des connexions ouvertes différentes. On peut le voir d'ailleurs, je vais le regarder comme ceci. Je vais utiliser une requête sur une vue système, vue système qui va me lister toutes les sessions ouvertes et je vais faire en sorte de n'avoir que des sessions en dessus de 50, parce que dans SQL Server, tous les numéros de session inférieurs à 50 sont des numéros de session système... inférieur ou égal à 50 puisque je fais plus grand que 50. À partir de 51, ce sont des numéros de sessions utilisateurs. Donc, je vois que j'en ai plusieurs. Je vois aussi que j'ai un programme même, qui m'indique quel est le programme qui est utilisé. Alors, nous avons 57 qui est ici, SQL Server Management Studio, fenêtre de requête, c'est ici. Nous avons 53, c'est la même chose, SQL Server Management Studio, fenêtre de requête, et puis j'ai Microsoft SQL Server Management Studio en 54. Essayez de deviner de quoi il s'agit. C'est ça, c'est cette fenêtre, ici. J'ai donc trois sessions ouvertes sur mon serveur, maintenant, Puisque j'ai cette fenêtre, celle-ci et celle-ci. Pour bien utiliser Management Studio, il est important de comprendre que chaque fois que vous ouvrez ici une connexion, ici ou ici ça vous fait des sessions différentes et donc vous êtes isolé quelque part d'une fenêtre à l'autre. Il n'y a pas de correspondance, parce que si je vais dans la base de données test, ici, je vais regarder les tables, il n'y en a pas, bien sûr, puisque je viens de créer la base, eh bien, ça ne veut pas dire que dans cette fenêtre, à droite, je suis dans test maintenant, si je reviens ici, à droite, je suis toujours dans master et je le vois ici. Par rapport à ça également, il y a quelque chose d'un peu troublant, je vous l'accorde, c'est le fait qu'on a ici une barre d'outils, ici, cette barre d'outils. Elle est juste en-dessus en partie de l'explorateur d'objets. Mais ça ne veut pas dire que cette base de données qui est ici correspond à la base de données, sélectionnée dans l'explorateur d'objets. C'est pas la proximité ici, qu'il faut regarder. C'est simplement que la barre d'outils est liée à la fenêtre principale de Management Studio, la fenêtre principale, c'est ceci. Tout simplement parce que je peux diminuer cet affichage, l'explorateur d'objets, c'est quelque chose de dockable. Je peux même le déplacer et le mettre ici, à droite, ça ne change pas, cet affichage est là, c'est presque plus logique. C'est important parce qu'on a souvent tendance à se déplacer ici et à penser que ça se reflète dans les fenêtres d'écriture de code SQL. Ce n'est pas le cas. Je vais me remettre dans un affichage plus classique et revenir ici sur cette fenêtre. Donc j'exécute du code SQL, je reçois le résultat sous forme de tableau, ici. Je suis dans le contexte d'une base de données. Donc si vous voulez voir, par exemple, une table, vous faites un select sur une table et que SQL Server vous dit qu'elle n'existe pas, votre premier réflexe, c'est de regarder ici pour savoir si vous êtes dans le bon contexte de base de données. Si vous êtes dans master, c'est logique, vous n'avez pas changé de contexte pour être dans la base de données utilisateur que vous vouliez. Ça, c'est un premier réflexe à avoir. Dans la partie Résultats qui est ici, vous avez deux onglets, vous le voyez. Résultats et Messages. Le résultat peut être affiché sous forme de tableau, mais vous avez ici plusieurs possibilités, à cet endroit, résultats dans un fichier. Je l'utilise relativement peu, même jamais. Résultats dans une grille ou dans des grilles. C'est bien ça, donc une table. Ou bien vous avez un résultat dans du texte. Si je coche "Résultats dans du texte", vous l'avez vu, c'est "Ctrl + T", pour le raccourci clavier. Si je relance ma requête, maintenant, j'ai un résultat purement texte, avec des espaces d'ailleurs, c'est un peu moche, mais vous pouvez le configurer si vous allez dans "Outils", "Options", ensuite "Résultats de la requête", "SQL Server", "Résultats dans du texte", et ici vous pouvez lire le format de sortie qui va être non pas "Alignement de colonnes" mais, par exemple, "Séparé par des tabulations", ce qui est plus pratique si voulez faire un export dans Excel, par exemple. Vous pouvez choisir également d'inclure les en-têtes de colonnes dans l'ensemble des résultats ou non, accepter un défilement pendant la réception des résultats, etc. Vous avez aussi ceci qui est pratique, "Afficher les messages d'état dans un onglet séparé", ça peut vous permettre de n'avoir dans votre onglet ici que les données elles-mêmes pour faire un copier-coller dans Excel plus rapide, sans avoir à nettoyer les informations supplémentaires qui ne font pas partie des données. Ah oui, aussi, chose importante, vous voyez ici le nombre maximal de caractères affichés dans chaque colonne. Il est par défaut à 256. Si vous voulez faire un export dans Excel et vous avez une colonne qui peut faire 1 000 caractères, il faut que vous augmentiez cette valeur parce que sinon, pour une colonne de commentaires, le commentaire sera tronqué à 256 caractères. Donc je vais, par exemple, le mettre à 2 000 ou 5 000. Maintenant le problème est que cette option ne sera valide que dans les nouvelles fenêtres ouvertes. Si je relance cette requête, voyez, ça n'a pas changé. Par contre, si je prends ceci, que je ferme ma fenêtre, je n'enregistre pas ma fenêtre, que je fasse une nouvelle requête ici, je suis bien en "Résultats dans du texte", je sélectionne, voilà qui a changé. Et il ne me reste plus qu'à sélectionner ceci, c'est séparé par des tabulations. Ça s'intègre beaucoup mieux dans Excel. Il y a une différence entre le résultat en texte et le résultat sous forme de tableau, c'est que la police est différente. Ici, j'ai une police fixe, une police de programmation. Chaque caractère a la même taille, occupe le même espace horizontal, ce qui permet d'être bien aligné. Par contre, si vous êtes dans un résultat sous forme de tableau, vous aurez ici des polices proportionnelles. Donc vous n'aurez pas un bel alignement si vous récupérez ces données et que vous voulez les aligner purement dans du texte. Une dernière chose, ce que vous pouvez faire également, c'est prendre ce tableau, comme ceci, faire un clic droit, copier d'accord mais surtout copier avec en-têtes de façon à intégrer dans votre copier-coller le nom des colonnes, ce qui va être beaucoup plus pratique si je veux venir dans Excel et que je vais faire un coller. Vous voyez que ça rentre immédiatement dans le format de tableau d'Excel. Donc c'est beaucoup plus pratique pour faire des copier-coller dans Excel.

SQL Server 2016 pour les administrateurs IT

Comprenez le fonctionnement et les différents modules qui composent SQL Server. Prenez en main les bases de données, les schémas, les tables, la gestion des fichiers, etc.

5h20 (55 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Logiciel :
Spécial abonnés
Date de parution :14 mars 2017

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !