Créer des applications professionnelles avec Arduino UNO 

Appréhender les résistances de tirage

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Voyez comment lire l'entrée digitale et assimilez la notion de résistance de pull-up et de pull-down.
04:32

Transcription

Dans cette vidéo, je vais aborder la notion de résistances de tirage. Alors il faut distinguer deux états, l'Etat logique et l'Etat électrique. L'Etat logique, c'est lorsque vous appuyez sur un bouton poussoir. Quand vous appuyez, on dira que l'on a un 1 logique et quand vous relâchez, un 0. En ce qui concerne l'Etat électrique, nous avons deux états possibles, un 1 électrique, qui équivaut en fait à un potentiel amené de +5V sur une des entrées ou de 3,3V, puisqu'en fait le potentiel qui est considéré comme 1 commence à partir des environs de 2,5 volts pour notre AT328P. Et donc un 0 électrique correspond au 0V qui correspond donc à la masse, qui est aussi le GND. Alors nous avons deux possibilités de brancher notre bouton poussoir, sachant qu'il est strictement interdit de laisser une entrée en l'air, simplement pourquoi, puisqu'au moindre parasite qui arriverait, en fait il serait potentiellement interprété comme un 1 électrique et vous auriez un fonctionnement qui pourrait être complètement chaotique. Alors, de ce fait, vous devez toujours accrocher votre broche d'entrée à un potentiel. Nous utiliserons des résistances dites de pull-up ou des résistances de pull-down. On va commencer par ce qui paraît en fait le plus logique, à savoir un 1 logique qui est égal à 1 électrique. Si on regarde en fait ce schéma et que je désactive en fait la résistance de pull-up en interne, dans l'Atméga, on s'aperçoit que, si je ne touche pas au bouton poussoir, naturellement, en fait, le potentiel de ma broche va être attiré par le biais de la résistance de 10 kilos qui est ici, au 0V. Alors attention, concernant les valeurs de résistance, je vais dire que 10 kilos en général est un bon compromis. N'essayez pas de mettre des résistances qui sont trop importantes, notamment 100 kilos voire même un Mégaohm. Vous allez être soumis à un autre phénomène qui est appelé le bruit de grenaille. Donc à partir de là, en fait, votre résistance va se mettre à générer des parasites. Donc 10 kilos en fait paraît être un bon compromis. Alors, pour revenir à mon explication, si je n'appuie pas sur mon bouton poussoir, mon 5V qui est ici est arrêté, et j'attire en fait le 0V à l'intérieur de mon Atméga. Quand je vais appuyer ici, le courant va passer directement à l'intérieur de ma pine, va être un peu obstrué par ma résistance de 10KΩ qui est déjà très conséquente comparée à la résistance d'entrée de l'Atméga, et donc lorsque je vais avoir un 1 logique, je vais avoir un 1 électrique de chaque côté. A contrario, si vous décidez de faire l'économie d'une résistance de 10 kilos en externe, alors pour des applications ludiques on n'est pas à ça près, mais imaginez de façon industrielle avoir des résistances de pull-up en interne pour le même prix, c'est quelque chose de très intéressant, sachant que, si vous développez plusieurs milliers de pièces, ça commence à devenir conséquent. Alors on regarde ici ce qui se passe, c'est-à-dire que si vous ne touchez à rien, par défaut votre potentiel au niveau de la broche sera de 5V, et lorsque vous allez appuyer en fait, vous allez amener le 0V sur la broche, donc vous allez bien tirer au 0. Donc voilà en ce qui concerne en fait la différence entre les résistances de pull-up et de pull-down et sachant que vous avez une inversion de l'état logique et de l'état électrique entre les deux. Alors moralité, dans le jargon utilisé en électronique, si vous mettez les résistances de pull-up en action, donc vous avez un fonctionnement qui est inverse à celui que vous souhaitez, dans ce cas-là on va dire que vous avez un état électrique qui est un "0" récessif et un "1" dominant ou encore, on va dire que vous avez un état logique qui est un "1" récessif et un "0" dominant.

Créer des applications professionnelles avec Arduino UNO 

Mettez en œuvre des périphériques de communication de votre carte Arduino UNO. Abordez les protocoles de communication et concevez des applications ludiques et professionnelles.

3h12 (39 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Logiciel :
Arduino UNO Arduino UNO Rev3
Spécial abonnés
Date de parution :31 août 2017
Mis à jour le:22 sept. 2017

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !