Le 14 septembre 2017, nous avons publié une version actualisée de notre Politique de confidentialité. En utilisant video2brain.com vous vous engagez à respecter ces documents mis à jour. Veuillez donc prendre quelques minutes pour les consulter.

L'essentiel d'Illustrator CC 2017

Appréhender les groupes d'objets

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
La conception d'illustrations nécessite la création de nombreux objets. Pour simplifier le travail, vous pouvez les associer en groupes d'objets.
05:04

Transcription

Nous allons voir ici l’utilité de regrouper les objets et l’incidence aussi sur ce groupement. Dans ce document, vous voyez des chiffres positionnés les uns sur les autres dans un ordre logique : le 1 derrière, puis le 2, le 3, le 4, le 5 et le 6. Si je prends chacun d’eux, ils sont complètement libres. J’ai beau avoir cette flèche noire qui sélectionne l’objet ou le groupe s’il y en a un, je vois qu’ils sont libres puisque je peux les prendre indépendamment les uns des autres. Si je clique sur le triangle sur le calque qui les contient, je vois aussi l’ordre dans lequel ils sont positionnés : 1, puis 2, puis 3, puis 4. Et je sais que le 2 est sélectionné grâce à la pastille bleue située au bout. Si je sélectionne le 2 qui appartient à ce calque, puis le 6 qui appartient au calque qui est en dessus, avec la touche MAJUSCULE, j’ai bien sélectionné un élément sur le calque 56 et un élément sur le calque 1234. On peut demander de grouper les objets. Ça présentera évidemment bien des avantages mais dans le menu Objet, quand je demande de les associer ou de les grouper, Ctrl ou Cmd + G, on voit immédiatement l’incidence, c’est qu’on retrouve un groupe et que le 2 est donc passé devant le 3, le 4 et le 5 puisqu’il s’est rapproché du 6 avec qui il était associé. Donc c’est une chose importante à savoir, c’est qu’on ne peut pas grouper des objets qui sont à la fois derrière et devant. Il va falloir faire effectivement des groupements en fonction des plans. Bien sûr, si j’annule cette opération avec Cmd ou Ctrl + Z, si je sélectionne tout l’ensemble de ces chiffres pour n’en faire qu’un et que je demande de les regrouper avec le raccourci clavier Ctrl ou Cmd + G, je m’aperçois qu’ils viennent tous se mettre sur le calque du dessus dans un groupe. Ce groupe ne retire rien aux objets. En cliquant sur le triangle, je vois bien qu’ils sont toujours dans l’ordre dans lequel ils sont définis mais ils sont plus faciles à manipuler puisque si je prends la flèche noire, je sais qu’en cliquant sur le 1, j’embarquerai l’ensemble quoiqu’il arrive. Il est donc utile lorsqu’on fait des réalisations complexes, de bien penser à construire avec des groupements. Bien sûr, le fait de travailler sur des calques est aussi une forme d’association d’objets mais pas du même ordre. On ne pourra pas jouer directement avec l’outil de sélection pour prendre les objets d’un calque ou d’un autre. Je vais donc pouvoir ici construire précisément un tout, un bloc. Nous allons passer sur le plan de travail suivant, le numéro 2. On retrouve ici deux roues de vélo. Je vais ouvrir également mon panneau Calques pour constater un petit peu comment elles sont construites. Je peux refermer le calque 56 et le 1234 qui n’ont plus de raison d’être. Si je veux prendre cette roue de vélo, elle est construite avec des tas d’objets et rigoureusement identique à celle de droite. Ici quand je prends, j’embarque un morceau, puis un autre, puis un autre, finalement tout est décomposé. Comment voulez-vous aller chercher un objet si vous ne l’avez pas construit sous la forme de groupement ? C’est donc ce qu’on va essayer de faire ici. Même chaque pignon ici, sera indépendant. Bref, c’est absolument impossible à gérer. À droite, je clique, je prends la roue. Non seulement c’est intéressant à ce niveau mais on va trouver également un mode extrêmement intéressant pour pouvoir travailler sur ces images. La flèche blanche me permet, quoiqu’il arrive, de venir chercher un élément si je voulais uniquement un élément, il n’y a aucun problème, je peux toujours aller chercher l’élément qui m’intéresse. Mais la flèche noire, elle, prendra le groupe, dès lors qu’il y a un groupe. Si j’ouvre la roue de gauche, je m’aperçois que j’ai un cumul de nombres considérables d’objets. Si j’ouvre la roue de droite, je n’ai plus que la roue en elle-même constituée effectivement de calques, je vais refermer l’autre roue, l’un correspondant à une partie de la roue, celle-ci à l’axe exact, celui-ci à la partie des roues dentées, ici, la roue en elle-même. Et si vous voulez intervenir sur les rayons, vous voyez bien que tous sont bien ici avec leurs axes d’ailleurs, ils sont tous bien positionnés à ce niveau. On retrouve donc chaque rayon à chaque niveau et encore en l’ouvrant, on retrouve un autre groupe. Tout ce système de groupement permet d’aller travailler effectivement et efficacement sur une partie. Et pour cela, la flèche blanche qui sélectionne un objet lorsqu’on appuie sur la touche Alt ou qu’on va rechercher, en maintenant le clic enfoncé, l’outil de sélection directe progressive, eh bien cette flèche va nous permettre de sélectionner le tracé que je veux. Et si j’effectue un deuxième clic dessus, je récupère bien tous les éléments qui sont groupés avec eux, en l’occurrence l’ensemble des rayons. Mais un clic supplémentaire me permettra d’aller chercher encore au niveau au-dessus. Et par clics successifs, je vais remonter dans toute la hiérarchie des groupements. On va aller se positionner ici sur un troisième plan, le vélo complet. Pour pouvoir retirer la roue du vélo, il suffit tout simplement de faire un clic avec cet outil, puis un deuxième, puis un troisième jusqu’à ce qu’on ait effectivement pris toute la roue. À ce moment-là, avec la flèche blanche normale, je peux effectivement prendre cet élément et retirer la roue très facilement. J’annule l’opération. Si je le prends avec la flèche noire, c’est bien tout le vélo que je prends. Mais ce qui est intéressant, c’est bien tout le vélo que je prends. J’ai donc l’assurance de pouvoir sélectionner des éléments en fonction de leur qualité de construction et lorsqu’on construit des objets comme ça, il y a tout intérêt à construire des groupements par rapport à la logique de construction, la logique mécanique qu’on aurait mis en œuvre si on avait fabriqué un vélo pour de vrai.

L'essentiel d'Illustrator CC 2017

Prenez en main les fonctionnalités principales du logiciel de dessin vectoriel de référence. Créez un document, gérez vos espaces de travail, effectuez des sélections, etc.

7h42 (85 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Spécial abonnés
Date de parution :26 avr. 2017

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !