Les fondements du dessin

Appliquer une perspective à trois points de fuite

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Testez la perspective à trois points de fuite sur un volume simple (cube, rectangle), dont chacune des dimensions sera appelée vers un point de fuite différent.
06:53

Transcription

Alors, nous venons d'opérer un pivot sur volume, c'est à dire nous sommes passés d'une vue frontale par rapport à une des faces du volume, à une vue sur une arête, et puis on a étiré les dimensions de l'objet vers les points de fuite et on a obtenu une perspective à deux points de fuite. Alors, on va tout de suite tester la perspective à trois points de fuite. Cette fois-ci, plus aucune des faces de l'objet ne sera parallèle avec le bord du plan, et chacune des dimensions de l'objet : hauteur, largeur, profondeur, sera appelée vers un point de fuite. Alors, on va en placer deux, ici, et un troisième là. La ligne d'horizon, on la détermine entre ces deux là. Alors ça aurait pu être entre ces deux là, dans ce cas là, j'aurais changé le sens de ma feuille, c'est une question de choix. Donc j'ai ma ligne d'horizon, j'ai le point de fuite 1, j'ai le point de fuite 2, et enfin, le point de fuite 3. Donc ici, je vais commencer par tracer une arête, alors cette arête, je vais l'inscrire dans un spectre. Je vais imaginer que ce point de fuite-là rayonne d'une multitude de faisceaux, et, dans un de ces faisceau je vais inscrire l'arête de mon volume. Je lui donne, comme tout à l'heure une hauteur, et puis je vais venir relier l'arête au point de fuite, comme on l'a fait précédemment. Alors ce qui va changer, c'est que là on va trouver un arrêt. Cet arrêt là, on ne va pas le mettre avec des parallèles, comme tout à l'heure, on va repartir encore du point de fuite. Une fois que c'est fait, on revient rejoindre. Voilà, on se retrouve avec un parallélépipède, vu de dessus, plongée, puisqu'on l'a placé au-dessus de notre ligne d'horizon. Par contre, on remarque que la déformation joue sur chacune de ses faces, on n'a plus des faces parallèles. Chaque ligne est aspirée vers la fuyante, chaque ligne est amenée à se rencontrer au bout du cône, si elle est poursuivie. Donc ça va nous donner une impression de distance, et dans la profondeur, et dans la hauteur. Alors, c'est une perspective qui nécessite un dispositif un peu plus ample en général, parce que, si on va trop au bord, eh bien on aura des angles de déformation qui vont rendre l'objet invisible, donc on a besoin d'un peu d'espace entre les points de fuite et l'objet décrit. On va continuer. Je vais tracer ici un deuxième volume. On va encore tirer vers les points de fuite. Je me rapproche de la ligne d'horizon, donc attention à pas venir s'y coller, sinon, on aura une petite confusion. Je vais trouver un arrêt à cette face là. J'obtiens un plan. Ce plan-là ,je vais en trouver le milieu, et puis je vais rejoindre mon point de fuite, et ensuite rejoindre ces arêtes là, et puis tirer cette pointe, et obtenir la vue de mon triangle de tout à l'heure mais un peu plus déformée. Donc là, on va mettre un petit peu au clair. Alors, je vais gommer les traits de construction, nettoyer un peu ma page aussi. On va pouvoir commencer à ombrer légèrement, pour mieux faire ressortir Alors, tant que faire se peut, on dirige, j'allais dire instinctivement les traits d'ombrage, aussi vers les points de fuite. Ce n'est pas une obligation, on verra tout à l'heure avec les trames que on peut presque agir de façon mécanique, et faire un hachurage qui ne tienne pas compte de l'orientation, c'est un choix possible. Ici, ça vient quand même dynamiser un petit peu , et appuyer une impression de profondeur. Alors je peux tracer aussi ici un dernier volume pour montrer quand on arrive aux extrémités ce qui va se passer. L'angle de déformation, vous voyez, va être très aigu, surtout cette ligne-là qui va venir couper. D'ailleurs, elle va être encore plus aiguë, et le risque, c'est qu'on aboutisse à une jonction des points qui ne sera pas volontaire, c'est-à-dire que ça sera juste au niveau perspective, au niveau tracé, par contre on peut considérer que c'est une erreur, c'est-à-dire que ça ne va pas témoigner vraiment de ce qui se passera ici, c'est-à-dire qu'on a encore une face. Voilà. On peux étendre comme ça son dessin. Ici un plan, et puis, et là, on peut avoir un volume en hauteur. Ici pareil, je vais avoir quelque chose de très très aigu, mais encore perceptible. Voilà , pour une explication de la perspective en trois points de fuite. Donc, cette fois-ci, chaque dimension de l'objet va être attirée vers un point de vue différent, ce qui va aboutir à une déformation assez forte, une impression de hauteur ou de quelque chose qui nous surplombe de façon très élevée, au choix de l'orientation de la ligne d'horizon et des points de fuite dans la page.

Les fondements du dessin

Apprenez à dessiner et à donner forme à vos idées créatives. Obtenez le résultat escompté grâce à l’utilisation des bons outils et à la maîtrise des techniques de base.

3h50 (32 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
Thématiques :
Design & Illustration
Dessin
Spécial abonnés
Date de parution :8 oct. 2015

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !