​L'essentiel d​e​ Pixelmator​​

Appliquer le tampon de duplication

Testez gratuitement nos 1298 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Cet outil est très utile pour peindre avec un échantillon de votre image. Vous allez pouvoir supprimer des défauts ou dupliquer des parties de l'image.
06:41

Transcription

Alors, il existe un deuxième outil, qui est donc le fameux tampon. Le tampon, lui, il a en fait la possibilité de choisir la zone que l'on veut copier, et après, on va la coller. Alors là pour l'instant, il est en train de me dire, cliquez sur la zone pour définir la source de duplication. Je pourrais prendre cette zone là, cliquer une première fois, et après venir ici et vous voyez, je vais pouvoir coller. Et vous voyez la petite croix qui bouge ? C'est l'endroit où je suis en train de copier. Ça veut donc dire que, si par exemple, à la place, je veux venir ici, je viens dans le manteau et que je viens peindre là, voyez je suis en train de peindre un élément sur mon image. Ça peut avoir un intérêt dans certains cas, mais, ce que je voulais vous montrer, c'est que de temps en temps, votre tampon peut avoir une légère limite. C'est-à-dire que je voudrais enlever les cheveux qui sont là. Donc, je vais venir me positionner comme ça. Et là, vous allez avoir un contour qui risque d'être vraiment pas beau. Et vous n'allez pas réussir à corriger ça, non. Alors là, le tampon peut avoir un intérêt, parce qu'il va se contenter de faire du copiage. Là, je pourrais faire ce que je veux. Regardez ce que je vais faire. Je vais faire un « Clic ». Je vais faire un petit diamètre et une dureté moyenne. Dureté, c'est le contour de la brosse qui va être plus ou moins flou. Puis, je vais appuyer sur « Alt ». Je vais venir cliquer, à coté, ici. Et maintenant regardez, je suis en train de peindre. Vous voyez, on voit que le contour est trop net. Alors j'annule. Je refais un « Clic droit », je me mets à la dureté à « 0% » et je refais un « Alt ». Là, ça va être mieux. L'avantage, c'est que je vais pouvoir vraiment peindre comme je veux, et je vais pouvoir vraiment travailler de manière à garder un contour... pour être comme ça. Ça vous voyez, c'est vrai que là, l'outil correcteur ne pourra pas vous permettre d'obtenir ce genre de chose là. Alors évidemment, il ne pourra pas non plus vous permettre d'obtenir l'inverse, c'est-à-dire de copier sur un élément. Alors ici, vous allez avoir éventuellement quelques petites utilisations, comme utiliser le même décalage pour chaque contour. Ce n'est pas vraiment très utile dans l'immédiat. Vous voyez que si je le décoche, et que je viens me positionner là, je fais un coup comme ça. Quand je lâche, vous voyez il ne glisse pas avec moi, il revient au démarrage. On va dire que je voudrais dessiner un petit peu dans des espèces de vague. Si je reviens ici, il va me reprendre encore la même chose. Si je vais utiliser le même décalage qui me paraît quand même le mieux, si je viens faire « Alt « et que je viens me positionner ici. Si je viens peindre là, il va bien se positionner là. Si je viens me positionner là, vous voyez la croix est descendue en même temps que moi. Ça vous permet comme ça, de toujours être à côté de la partie que vous allez retoucher, ce qu'on appelle l'échantillonnage. L'échantillonnage, c'est cet élément que vous allez prendre pour pouvoir le copier. En fait, il va accompagner le curseur. Très bien, c'est ça qui peut éventuellement vous servir. Ce que je voulais vous montrer, c'est donc, alors on ne va pas l'enregistrer, on va revenir sur l'image qu'on a fait tout à l'heure avec le correcteur. Donc là, qu'est-ce qui serait intéressant si je veux utiliser le tampon ? Il faut savoir que le tampon, c'est l'outil historique. En fait Photoshop, puisque c'est de Photoshop dont vient tous ces outils là, Photoshop a commencé avec cet outil tampon de duplication. Alors, je vais prendre ma loupe, et je vais aller zoomer, en fait pour qu'on voit bien ce qui se passe. Je vais prendre mon tampon, et voilà comment je vais travailler dans un cas comme ça. Et je vais lui dire, « Alt ». Par défaut, il n'y a même pas besoin de faire « Alt », parce qu'il vous demande de choisir la zone, mais si vous vous êtes trompé et vous voulez reprendre une autre, il faudra appuyer sur « Alt » pour avoir le même menu. Alors, je vais me positionner ici. Je clique une premièrere fois. Vous voyez, j'essaye de descendre dans la direction des cheveux. Je me positionne là, et là vous voyez, vous allez pouvoir travailler tout en douceur, comme ça. Il y a quand même de l'écho, puisqu'en fait, on a copié puis après, on a copié la copie. Alors, ce qui peut être utile dans un cas comme ça, c'est de revenir à coté et de venir mélanger avec d'autres cheveux comme çà, et ainsi de suite. Vous voyez, c'est l'idée qu'en fait, on va venir copier... des cheveux à l'endroit où on n'en veut pas. Par contre, alors ça, ça peut être encore beaucoup plus intéressant. Je pourrais faire l'inverse, c'est-à-dire que, ici, je n'ai pas assez de fleurs, c'est pour ça que je voulais les enlever, mais à la limite, qu'est-ce qui m'empêcherait de venir me positionner sur la fleur, et de lui dire, tiens, on va en remettre une autre ici ? Je vais en remettre une autre ici, et puis je vais faire de nouveau « Alt+Clic », puis je vais repositionner une autre ici et ainsi de suite. Donc çà, ça peut avoir un intérêt, dans la mesure où ça va me permettre très, très rapidement, en cliquant simplement et en peignant, de dupliquer des tas de fleurs supplémentaires et là, ça peut être beaucoup plus intéressant. Alors après, éventuellement, je vais devoir zoomer, je prends ma loupe, et là, j'ai un peu de noir qui est apparut, donc ça me déplaît. Je vais aller faire un « Clic droit » pour changer mon diamètre. Je pourrais aussi, éventuellement le changer, peut-être en haut, mais je vais le faire là, et là, « Alt+Clic », et je lui dis, je ne veux pas que ce soit noir ici, il n'y a aucune raison. Je vais bouger, çà c'est bon, là, c'est pareil, je vais venir en dessous, et je vais éventuellement, enlever un petit peu de noir là, et puis après, « Présentation, Zoom pour adapter à la fenêtre ». Vous voyez, je me retrouve avec des petites fleurs un petit peu partout. C'est un petit peu la différence avec le correcteur, c'est que le correcteur, ne fera qu'enlever le tampon de duplication comme son nom l’indique, il duplique. Il duplique le fond qui va venir se coller sur l'élément enlevé, ou bien il duplique au contraire, l'élément pour le dupliquer en lui-même et donc, comme les petites fleurs, etc. Voilà, c'était les deux outils qui vont vous permettre de faire des nettoyages de l'image.

​L'essentiel d​e​ Pixelmator​​

Prenez en main les fonctions dont vous avez besoin pour retoucher vos images avec Pixelmator. Utilisez les sélections, les calques, les masques de fusion, les filtres, etc.

3h27 (45 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !