Nous mettrons à jour notre Politique de confidentialité prochainement. En voici un aperçu.

L'essentiel d'Illustrator CC 2017

Appliquer des effets

Testez gratuitement nos 1340 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Les effets d'Illustrator permettent de changer l'aspect d'un objet tout en étant réversible. Vous verrez également comment appliquer définitivement les effets par décomposition.
06:01

Transcription

Le menu Effet regroupe de nombreuses possibilités de modification des tracés et le tout, de façon virtuelle. Par exemple, si je sélectionne ce trèfle et que je vais dans le menu Effet, je déroule et je vais trouver différents types de possibilités. Le filtre 3D permet de faire par exemple une extrusion et un biseautage. Attention, l’extrusion et le biseautage se feront ici sur chacun des objets. Il serait préférable alors d’avoir un groupe, ce que je vais faire tout de suite en demandant de les associer et l’effet 3D, Extrusion et biseautage va me permettre de pivoter le cube avec la case d’Aperçu de voir ce que je donne et de pouvoir transformer cet objet-là et le mettre dans la situation qui m’intéresse. L’épaisseur qui est donné peut bien entendu être modifiée à volonté. Par exemple ici avec la touche fléchée qui va me permettre de réduire son épaisseur. L’aspect peut être plein ou peut être creux pour faire cet aspect de ruban par exemple. À partir du moment où on a fait cet élément, on a bien fait quelque chose de purement virtuelle, que je peux appliquer en cliquant sur OK. Quand je dis « purement virtuelle », c'est-à-dire que quoiqu’il se passe, si je passe dans le mode Tracés, je retrouve bien l’axe du tracé. L’effet est là pour apporter effectivement un effet mais en aucun cas il ne peut modifier le tracé original. Si je pars sur cette partie maintenant dans le menu Effet toujours, je vais pouvoir demander de convertir les éléments en Rectangle, en Rectangle arrondi ou en Ellipse. Par exemple ici, je vois que chacune des formes quel qu’elles soient est devenue une ellipse si elle s’inscrit dans un carré, un cercle. On voit qu’ici, on est dans une taille relative, on peut se mettre dans une taille absolue également et définir la valeur qu’on souhaite obtenir en largeur et en hauteur pour chacun des éléments qu’on va construire. Si on le fait en relatif, évidemment tout se positionne par rapport à la taille initiale. Je vais donc mettre zéro, zéro pour le retrouver au plus proche. On pourra mettre également moins si on veut réduire la forme dans la forme correspondante au point de départ. Dans tous les cas de figure, quel que soit l’aperçu, je sais que c’est quelque chose qui ne remet pas en cause le tracé, on le voit très bien aussi en sélectionnant les tracés qu’ils n’ont pas bougé du tout. Autre possibilité sur cet objet, dans les effets on va pouvoir modifier ici des transformations, positionner par exemple Contraction et dilatation, ce qui va permettre de modifier le tracé en le dilatant ou au contraire en le contractant. Là on va avoir une dilatation qui éloigne les éléments. On va pouvoir utiliser et vous allez pouvoir essayer bien entendu les différents aspects puisque pour l’ensemble, comme vous pouvez le constater, il y a une case d’Aperçu qui vous permet d’anticiper les choses évidemment et de vous donner par exemple en arrondi ou en crénelé une déformation de vos tracés sous la forme d’une esquisse. Au niveau des déformations, on va retrouver les déformations globales sur les objets qu'on retraitera par ailleurs mais par exemple ici, je peux le mettre sous la forme d’un drapeau. Notez que chaque objet part en forme de drapeau. Si j’avais voulu que l’ensemble parte dans cette situation, il aura fallu faire un groupe. Les effets s’appliquent selon chaque objet. On retrouvera les possibilités de faire les Pathfinder, de la pixellisation mais dans le menu Spécial, on retrouvera quelque chose de très utilisée : l’ombre portée. Là aussi je coche la case et je choisis effectivement de réaliser une ombre qui va être de couleur noire par exemple et en mode Produit. On en détermine ici le décalage et l’atténuation qui peut en faire une ombre très forte ou au contraire, une ombre douce. Attention, dès que l’ombre est douce, ce ne sont plus des vecteurs mais bien du pixel qui va pouvoir s’intégrer pour réaliser une véritable transparence de cette ombre comme je peux le voir en demandant par exemple d’Afficher le damier de transparence. On voit bien à travers l’ombre qu’elle est transparente et peut s'appliquer devant n’importe quel type d’objet. On voit aussi qu’elle est projetée par chacun des objets. Ainsi ce pétale met bien une ombre sur celui du dessous. Je retire ce damier de transparence et on va continuer notre recherche en sélectionnant un autre élément et en demandant d’appliquer un effet. Je vais prendre par exemple un effet graphique qui est l’effet griffonnage. Un filtre complet qui va nous permettre de donner un aspect ludique comme sous une forme dessinée. On pourra jouer sur l’épaisseur du tracé bien entendu pour lui donner plus ou moins important. Je vais mettre par exemple ici à 0,5 et je vais pouvoir lui demander de jouer sur le pourcentage des inflexions, sur la variation pour les faire plus ou moins régulières, le pas pour les faire plus ou moins serrées et puis la variation ici au niveau du pas justement pour le faire de façon irrégulière. On pourra jouer également évidemment sur l’angle et vous pouvez donc anticiper des systèmes de tracés qui vont donner une illustration griffonnée. Tous ces éléments sont des effets et comme je vous le disais précédemment, si je passe en mode tracé, je vois qu’ils n’ont qu’une incidence relative puisqu’ils ne sont que la représentation de l’effet appliqué. On va voir maintenant qu’un effet, si je regarde dans le panneau Calques, sera présent sur chacun des objets sous la forme d’une pastille qui sera blanche lorsqu’il n’y a pas d’effets et grise lorsqu’il y a un effet dessus, ce qu’on appellera « un aspect ». Il est possible de décomposer, c'est-à-dire de rendre définitif, ce travail. Pour ça, je peux sélectionner mes éléments et demander dans le menu Objet de décomposer l’aspect. Je vous remontre le mode tracé, je sélectionne tous les éléments. On sait qu’ils ne sont pas comme ça dans leur implantation. Objet, Décomposer l’aspect et là on retrouve bien l’aspect exact finalisé de ce qu’on avait vu. Il n’est donc plus possible de modifier les choses et on peut voir ici des carrés qui montrent en fait que les ombres portées ont été repositionnées sous la forme d’image en forme de pixels. Tant que vous le pouvez, évitez évidemment de décomposer pour pouvoir garder la faculté de revenir en arrière sur n’importe quel réglage.

L'essentiel d'Illustrator CC 2017

Prenez en main les fonctionnalités principales du logiciel de dessin vectoriel de référence. Créez un document, gérez vos espaces de travail, effectuez des sélections, etc.

7h42 (85 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Spécial abonnés
Date de parution :26 avr. 2017

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !