Photoshop CC 2017 pour les photographes

Ajuster les niveaux

Testez gratuitement nos 1304 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Le réglage des niveaux est souvent utilisé par les photographes, car l'histogramme est visible directement. Maîtrisez l'outil Niveaux et essayez les différents algorithmes proposés.
06:01

Transcription

Parmi les images qui sont exposées ici, les deux de gauche ont été réalisées dans les mêmes conditions au même endroit. Et pourtant, on peut constater des différences. S'il y a des différences entre les images, Bridge nous permet de les mettre en évidence, à travers ses « filtres ». Et si je vois ici « Valeur d'ouverture » affiché, il y a des différences de « valeur d'ouverture », entre chacune des images. Chacune, puisque je vois trois valeurs, pour trois images. En effet, cette image a une « valeur d'ouverture » nettement supérieure à celle-ci. Or, l'une et l'autre sont prises dans les mêmes conditions. Si je veux donc ajuster cette image-là, je vais pouvoir le faire, bien sûr. Si c'est un fichier RAW, à travers Camera Raw. Mais sinon, également dans Photoshop. Je vais sélectionner également cette image, et on va demander de les ouvrir toutes les deux dans Photoshop, via Camera Raw, bien entendu. Camera Raw me permettrait évidemment de faire ces différents réglages. Et il serait même préférable de le faire ici, pour être sûr d'agir sur une image qui contienne toutes les informations du capteur, à savoir 12 ou 14 bits, par exemple. Mais comme je veux le faire dans Photoshop, je vais aller effectivement avec ces images, mais en demandant d'intégrer les fameux 12 ou 14 bits dans l'image à ouvrir dans Photoshop. Pour ça, je m'assure qu'en bas, dans la ligne, je vois « 16 bits ». Si ce n'est pas le cas, je viens le demander à ce niveau, pour ne pas réduire l'image à « 8 bits ». Les deux images sélectionnées vont donc s'ouvrir dans Photoshop, mais toutes les deux codées sur « 16 bits » par couche, c'est-à-dire en 48 bits. On le voit d'ailleurs ici dans la barre de titre. Si je prends cette première image, je vois bien qu'elle est effectivement un peu terne. Je vais demander dans le menu « Image », « Réglages », d'utiliser le menu « Niveaux ». Le menu « Niveaux » permet de visualiser immédiatement un histogramme. On peut voir l'histogramme également dans l'outil habituel de Photoshop. Ceci dit, « l'histogramme » n'est pas le même. En effet, cet « histogramme » me montre les trois couches colorées, là où l'histogramme des « Niveaux » ne me montre que la compilation « RVB ». On peut obtenir le même « histogramme » en demandant ici de se mettre sur « RVB ». Le même « histogramme » approximatif, mais en « cliquant » sur ce bouton, le même « histogramme » réel. Notez que je vais demander d'afficher les différentes couches de l'histogramme. En « cliquant » sur ce bouton, je peux afficher toutes les couches. On va mieux se rendre alors de ce qui se passe réellement, au niveau de l'image, sur chacune des couches colorées. J'arrive bien à régler les niveaux, avec le menu « Image, Réglages ». Et le menu « Niveaux », accessible par un raccourci clavier, « Ctrl ou Cmd + L », comme Levels. Effectivement, on arrive sur cette image, avec la représentation de l'histogramme, dont on peut constater que la représentation des pixels sombres existe bien. On en voit jusqu'au bout. Ceux qui correspondent à cette valeur dans la gamme de gris. Mais que ceux qui correspondent aux valeurs les plus claires ici sont totalement absents, sans empilement des pixels ici. Nous allons donc pouvoir améliorer cette image, dans la mesure où on considère que sur l'image, il y a des blancs et des noirs potentiels. Simplement en prenant le curseur des blancs, et en le rapprochant de l'image. Dans l'absolu, je devrais m'arrêter sur ce pixel, puisqu'il a une présence. Mais, je peux aller également plus loin, en demandant alors que tous les pixels qui sont là deviennent des pixels blancs. On voit simultanément l'histogramme de l'image qui s'allonge. à travers le panneau représentant chacune des couches ou la globalité. En « cliquant » sur l'alerte, je vois très bien le schéma de l'ancien histogramme, et celui du nouveau, positionné dessus. Notez au passage que ce réglage, que je fais manuellement, peut être automatisé. En effet, en « cliquant » sur le bouton « Auto », on obtiendra un résultat. Ce résultat peut vous convenir ou non. Il fait appel à un algorithme. L'algorithme, il y en a plusieurs, donc on va pouvoir demander, sur le bouton « Options », d'afficher les différents algorithmes. Celui-ci « accentue la luminosité et le contraste » de l'image. Effectivement, quand je regarde le résultat, en « cliquant sur la case d'Aperçu », je vois que j'ai bien accentué la luminosité et le contraste. Sur le bouton « Options », on peut retrouver d'autres algorithmes, comme « l'accentuation du contraste » monocouche. Vous pouvez voir ici l'influence immédiate sur les différentes couches. Le « contraste » monocouche va avoir pour effet d'attirer toutes les couches, en tenant compte de celle qui va le plus vite possible approcher les valeurs. Si je demande un « contraste couche par couche », vous pouvez constater un changement de couleur, puisque chaque « couche » est étirée indépendamment, pour aller du noir au blanc dans sa représentation propre. Si on demande d'accentuer le « contraste monochrome », il va tenir compte de la « couche » qui est la plus étalée, pour définir l'étalement des autres, sans aller donc au-delà des valeurs, ce qui évitera tout changement de couleur. On a bien ici une augmentation du « contraste » de l'image, ici une augmentation du « contraste » de chacune des « couches » de l'image, donc, un changement de couleur. Un autre algorithme permet une recherche des « couleurs claires ou foncées ». Au passage, si je reprends l'algorithme du « contraste couche par couche », par exemple, ou même du « monochrome », on va s'apercevoir d'une chose, ici vous avez une valeur « d'écrêtage », par rapport au tons sombres et au « tons foncés ». « L'écrêtage » permet simplement de faire abstraction des pixels, correspondant à la valeur de départ. Je vais « cliquer sur OK ». Je vais demander de réinitialiser, en appuyant sur la touche « Alt » pour ce bouton. Comme constaté ici, si je clique sur le bouton « Auto », le curseur va se mettre au-delà des valeurs des pixels. Simplement, il a tenu compte dans ce cas d'une certaine valeur « d'écrêtage ». C'est-à-dire que tous les pixels qui sont représentatifs de moins de « 0,1 % » des valeurs des pixels représentés, dans toute l'image, vont être considérés comme nuls, ce qui explique bien que dans ce cas précis, je rentre bien dans l'histogramme, pour supprimer la valeur des pixels qui sont là, considérée comme quantité négligeable. Nous avons fait ce réglage, nous pouvons donc constater ici l'amélioration de l'image, par rapport à l'origine. On pourra également jouer sur le curseur gris, ce qu'il s'est empressé de faire, sans jouer sur les extrêmes, sur les valeurs intermédiaires, plus claires ou plus sombres. Le réglage de « niveaux » reste particulièrement intéressant au niveau de la valeur d'exposition. Il va être intéressant de le travailler, si possible, en amont. Ou si vous préférez dans Photoshop, de façon globale, comme nous le faisons là, mais, et c'est tout l'intérêt de Photoshop, également de façon locale, au pixel près.

Photoshop CC 2017 pour les photographes

Découvrez les fonctionnalités spécifiques à la correction d'images avec Photoshop. Utilisez Camera Raw, configurez votre espace de travail, réalisez des sélections, etc.

8h05 (101 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Logiciel :
Spécial abonnés
Date de parution :18 janv. 2017

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !