Créer et animer un titre avec Sketch and Toon dans CINEMA 4D R18

Ajouter du hasard et du rebond à la transition

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
L'effecteur Délai est adapté pour ajouter du dynamisme à l'ensemble. Vous allez voir également d'autres astuces pour donner plus de dynamisme à l'animation.
10:34

Transcription

Notre titre est maintenant animé, et je voudrais lui donner encore plus de caractère. On peut faire ça de plusieurs manières, on va commencer par le plus simple, je voudrais simplement rajouter du rebond. Le rebond va ajouter du dynamisme lors de la transformation du mot. Je vais arrêter ici, et nous allons sélectionner les différents générateurs matrice qui servent à faire tout ça. Donc c'est le M_E, le M_V, j'appuie sur Ctrl pour les sélectionner. M_O, M_L. Une fois que je les ai tous sélectionné, je vais dans MoGraph, Effecteur, et je vais chercher Effecteur Délai. L'Effecteur Délai, est un effecteur extrêmement simple à utiliser et très très efficace, qui va nous permettre de lisser une transformation. Alors par défaut, si je le mets à 50 %, et donc en fusion, et que je lance l'animation, on obtient ceci. Un peu difficile de voir vraiment la différence par rapport à l'autre, mais c'est d'une manière plus fluide, c'est-à-dire que tout a été un petit peu lissé de manière à ce que la transition soit le plus imperceptible possible. Si je vous montre la valeur, ça va apparaître encore plus lisse. On peut le voir ici. La manière dont les lettres se déroulent sont encore plus fluides. Je voudrais justement au contraire, ne pas rendre plus fluide ceci, mais le rendre plus dynamique. Il y a heureusement ici un mode qui est parfait pour ça, c'est le mode Élasticité. Je vais le laisser à 75 %, et on va voir ce que ça donne. Comme on peut voir, ce mode rajoute un rebond vers le haut. Si j'augmente l'élasticité, l'effet va être encore plus marqué. Il n'y a fondamentalement rien d'autre à faire. C'est un effecteur qui est extrêmement simple, les seuls réglages que vous pouvez voir ici sont Intensité. On peut limiter la sélection à certains éléments Mograph, en l'occurrence ici, ce serait pas possible de le faire, puisque nous n'utilisons pas des clones mais des splines. Et dans les paramètres vous pouvez voir que ça travaille sur la position, l'échelle et la rotation. Encore une fois, vu qu'il s'agit d'une spline, seule la position va fonctionner. Déjà en soi, c'est très intéressant, mais on pourrait rajouter d'autres éléments. Évidemment ce n'est pas indispensable, mais c'est si vous voulez rendre la transition plus intéressante encore. Je vais m'arrêter vers le milieu. Je vais sélectionner les différents matrices, je les sélectionne à nouveau. Faites attention à ne pas confondre, à prendre ma matrice, pas la deuxième. Et dans MoGraph, on va chercher un des effecteurs. Un effecteur qui fonctionne relativement bien est l'Effecteur Randomisation. Alors dès que vous allez le sélectionner, vous allez obtenir ceci. €Ça ne ressemble vraiment plus à rien. Si je reviens en arrière et que je lance le rendu, nous obtenons ceci. C'est très amusant, mais c'est pas vraiment ce que l'on veut. Effectivement l'Effecteur Randomisation a poussé tous les points de la spline de manière aléatoire à partir de ces paramètres. Ce qui serait intéressant, c'est de limiter cet effet au moment où mon effecteur général se déplace. €Ça, je vais pouvoir le faire de plusieurs manières. Je vais dans l'Effecteur Randomisation et dans Atténuation, je vais chercher dans Forme et Sphère. €Ça se met à jour et vous voyez effectivement que ça se limite à l'affichage de la sphère. Dans Filtre, je vais récupérer les Déformateurs qui ont été désélectionnés. Maintenant je vois ma sphère. Je vais augmenter sa taille. Je vais augmenter sa taille en utilisant l'échelle. Également l'Atténuation afin que la transition soit la plus douce possible. Comme vous pouvez le voir, ça continue à ne pas bouger. Je vais lui demander tout simplement, Effecteur Randomisation, d'aller à l'intérieur de l'effecteur général. Comme c'est effecteur qui se déplace et non pas les éléments qui le composent, il suffit de centrer notre Effecteur Randomisation par rapport à cet ensemble-là. Pour ceci, je vais donc coordonner et je fais attention à ce que tout soit à 0, je peux le faire en faisant un clic droit sur l'ascenseur. On va revenir au tout début, et je vais relancer un rendu. Et voici le résultat, vous voyez effectivement que ça crée un effet de hasard général par dessus. Alors quelque chose d'intéressant à noter, c'est qu'il y a un ordre dans les effecteurs. Si je prends par exemple mon M_E, et je vais dans Effecteurs, vous voyez bien qu'il y a d'abord l'effecteur héritage, c'est le premier, c'est très important. Ensuite l'effecteur Délai et Randomisation. Si j'inverse et que je mets Randomisation en premier, notre Effecteur Délai va agir après la randomisation. Alors je vais faire le même changement partout. Ici je reviens au début. Vous pouvez voir que ça prend du temps à reprendre sa forme originale. C'est comme s'il y avait un espèce d'effet d'eau qui se fait par dessus. Alors ce n'est pas inintéressant, et je voudrais m'en servir d'une autre manière, c'est que maintenant je vais revenir dans l'Effecteur Randomisation et totalement baisser ces valeurs. Alors je pourrais les baisser ici ou tout simplement jouer sur l'effecteur et diminuer son intensité à 50 %. Vous voyez que l'effet est moins marqué et se réduit au fur et à mesure. Dans ce cas-là j'ai peut être intérêt à prendre l'Effecteur Délai et le ramener à une valeur plus faible. Là, on voit le changement. €Ça pourrait être très intéressant d'essayer ça avec un type de tracé du genre encre. L'avantage avec tous les effecteurs c'est qu'ils peuvent se désactiver à volonté. Je prends mon Effecteur Randomisation et je vais l'éteindre. Et si je reviens en arrière et que je relance, vous voyez que nous revenons à notre point de départ. On peut essayer d'autres effets. Voilà un qui peut être intéressant, c'est une espèce de transition de vagues sur notre élément. A nouveau, je vais me mettre vers le milieu et je vais récupérer encore une fois les différents effets. Je vais chercher dans MoGraph, Effecteur simple. L'Effecteur simple est un effecteur « simple » comme son nom l'indique, qui va tout simplement bouger tout notre géométrie selon ces valeurs-là. Alors il faut savoir que ça le fait d'une manière générale et sur tout notre mot. Je vais plusieurs changements, déjà je voudrais aller dans Atténuation et à nouveau le mettre en sphère. Je vais l'amener à 100 % et je vais augmenter la taille de la sphère. Je vais enfin faire passer mon effecteur à l'intérieur de l'objet nul, effecteur qui contrôle l'ensemble. Ensuite dans coordonnées, je le mets à 0. On va revenir en arrière, regardez ce qui se passe. Vous voyez le changement, espèce d'étirement qui est provoqué par notre effecteur. Alors ce n'est pas exactement ça, ce n'est pas très intéressant, notamment comment ça se passe par ici. Je vais prendre mon Effecteur simple et dans les paramètres, déjà, je vais régler celui qui m'intéresse. Plutôt que faire monter vers le haut, sur l'axe Y, je voudrais plutôt que ça se travaille sur l'échelle Z. Par exemple, l'amener vers moi. Alors je crois que + 76 va être justement en sens inverse. De toute manière, ce n'est pas forcément le sens qui convient. Alors, regardez déjà ce que ça donne. Vous voyez que ce n'est pas inintéressant mais c'est toujours pas ce que je veux. Vous voyez ici, dans les paramètres, nous avons des modes de transformation et des espaces de transformation, c'est Espace de transformation qui m'intéresse. Clone va le faire sur l'ensemble de mes mots. Je voudrais au contraire que ça continue à suivre l'effecteur. Pour ça je vais dans l'espace de transformation et je vais passer de Clone à Effecteur tout simplement. Si je reviens en arrière et que je relance, on va avoir un gros changement. Comme vous pouvez le voir, le changement dans la [inaudible] Z, s'applique maintenant au passage de ma sphère. Et on voit quasiment d'ailleurs la forme de la sphère se dessiner avec ce changement. C'est très intéressant, parce que ça nous crée un effet de profondeur. Je peux également travailler et voir d'autres réglages. Par exemple mettre en négatif, ça va l'amener vers moi. Je le mets à - 66. Je préfère encore ce changement. Je pourrais également peut-être lui demander de travailler sur la hauteur, ce qui crée cette espèce de vague. Alors à vous de voir ce que vous voulez faire, sachant que, encore une fois, il y a une question d'ordre des effecteurs qui compte. Là, à nouveau, si je prends ma matrice M_E par exemple, on voit que l'Effecteur simple est après l'Effecteur délai. €Ça sera intéressant de, à nouveau mettre le délai par dessus. Je vais le faire partout. Pourquoi est-ce que je vais faire un par un ? C'est que si je prends deux éléments en même temps comme vous pouvez voir on n'a plus accès à ça. Donc je vais prendre celui-ci, et enfin le M_L. On va revenir au début. Comme vous pouvez le voir, c'est tout à fait intéressant de mettre le délai après, ça me crée ces espèces de rebonds. Alors un dernier réglage, je vais chercher Effecteur Délai et je crois que, alors pas l'Effecteur Délai, l'Effecteur simple, et l'Effecteur simple je crois que je vais mettre sur Y, à une valeur plus basse, on va mettre par exemple 25, ça devrait suffire. Voilà, ça crée un petit mouvement vers le haut alors que nous avons la vague qui va vers l'avant. Ce n'est pas mal du tout. N'hésitez pas à chercher encore d'autre effecteurs qui peuvent marcher. Vous avez vu que le truc est simple, c'est souvent d'utiliser l'Atténuation, le mettre à l'intérieur de l'effecteur de l'objet nul effecteur qui les déplace tous et enfin jouer sur l'ordre des effecteurs ensemble. On peut notamment obtenir un résultat intéressant en mettant un effecteur avant même l'effecteur héritage. €Ça permet de déformer la typo, avant même qu'elle se transforme. N'hésitez pas à expérimenter puisqu'il est très facile d'activer/désactiver les effecteurs au fur et à mesure.

Créer et animer un titre avec Sketch and Toon dans CINEMA 4D R18

Maîtrisez la création et l’animation de titres dynamiques avec CINEMA 4D Studio. Créez le titre, réalisez son extrusion, donnez de la profondeur, appliquez des effets, etc.

2h50 (28 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Logiciel :
Spécial abonnés
Date de parution :23 févr. 2017

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !