Le 14 septembre 2017, nous avons publié une version actualisée de notre Politique de confidentialité. En utilisant video2brain.com vous vous engagez à respecter ces documents mis à jour. Veuillez donc prendre quelques minutes pour les consulter.

Créer un compositing avec Photoshop CC : Décor sous-marin

Ajouter de la fluidité à l'image

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Après avoir groupé les divers calques au sein d'un objet dynamique, vous allez utiliser le filtre Fluidité. Il s'agit d'arrondir les parties du corps qui étaient en contact avec la table.

Transcription

Alors maintenant que notre modèle est complet, ce que je vais faire, c'est que je vais avoir peut-être besoin de le redimensionner, j'vais peut-être avoir besoin aussi de changer un petit peu les formes du tissu qui coule, peut-être éventuellement les formes du corps et tout, donc je vais avoir cette même logique que pour le bras, je vais reprendre le premier fichier le plus en haut, le calque du haut, Majuscule le calque le plus en bas, et ça va me sélectionner les calques intermédiaires, et tous les calques étant sélectionnés, je vais faire un Clic Droit, pour lui demander de Convertir en objet dynamique. Je ne vais plus l'appeler BUSTE mais Model sans "e", comme en Anglais, parce que j'aime bien appeler mes modèles comme cela, et j'ai l'habitude. Mais vous pouvez le nommer comme vous le souhaitez. Voilà Model va me permettre comme ça de pouvoir dans un premier temps si j'ai besoin, d'aller re-modifier donc, mon modèle, je Double Clique sur la petite icône ici, et je vais avoir accès à la totalité de mes calques, et donc faire des modifications, et puis quand je vais refermer les quatre calques, ça va redevenir mon objet dynamique, et mon objet dynamique, je vais pouvoir maintenant le modifier correctement, c'est-à-dire, par exemple, me faire une petite transformation manuelle. Donc, Commande ou Contrôle +T voyez que j'ai la croix qui me dit qu'on est bien dans une transformation manuelle, par rapport à un objet dynamique que donc on va en fait réduire l'affichage, mais pas les originaux qui sont intégrés dans l'objet dynamique, et là je vais passer par ici, vous voyez qu'ici j'ai le petit lien qui va me permettre de rendre ma transformation homothétique, et je vais pouvoir venir lui taper 80% ou encore mieux, venir me positionner sur le L ou sur le H H pour "hauteur", L pour "longueur", cliquer Glisser et vous voyez, ça me fait changer le réglage. Donc je pourrais éventuellement me mettre aux alentours de 80% ou 85%. Ça n'a plus la moindre importance puisque je pourrai revenir en arrière autant que je veux. Je valide mon objet dynamique, et vous voyez que maintenant j'ai une taille qui est comme ça. Qu'est-ce qu'il se passe si je re-fais une transformation manuelle ? Vous voyez que le pourcentage est toujours bien affiché. Je suis donc au dernier pourcentage que j'ai utilisé. Je vais continuer, je vais le mettre à 60. Vous voyez que là, je n'ai pas cliqué sur le petit bouton, ça m'a déformé donc je vais annuler, refaire une transformation manuelle, bien cliquer sur le bouton de l'homothétie, et descendre à 60%. Voilà. Je re-valide, et vous voyez que quoi que je fasse, j'aurai bien le pourcentage de redimensionnement de mon image, alors que si je n'avais pas un objet dynamique, à chaque fois il me remettrait 100%, puisqu'il aurait en fait supprimé les pixels en trop par rapport à ma réduction de taille de 100% à 60%. Là c'est pas le cas. Voilà donc comme ça, je vais me préparer, je pense que ça devrait être par là, à l'échelle de mon mannequin, mais c'est pas vraiment grave dans la mesure où je pourrai toujours revenir en arrière à tout moment. Et je veux aussi en profiter, en plus e fait d'avoir un objet dynamique, ça va être très très bien, pour lui appliquer un filtre dynamique, qui va s'appeler Fluidité. Ici. Voilà. Donc Fluidité a sa propre interface. Ce qui va m'intéresser ici c'est principalement la taille, cet outil-là, qui va être le plus intéressant mais ce que j'aurais bien aimé avoir quand j'ai la fluidité, j'aime bien avoir une petite croix à l'intérieur de mon rond, ce qu'on appelle le réticule. Alors je vais devoir annuler ce que j'ai fait, aller dans les Préférences, et aller dans les Préférences de Curseurs. Pour lui demander d'afficher le réticule de la pointe, c'est-à-dire une petite croix au centre. Pourquoi ça ? Vous allez voir, je vais donc remettre ma fluidité, voilà, et je vais venir zoomer pour qu'on voie un petit peu plus ce qu'il se passe. Voyez que quand j'ai mon outil comme ça, l'endroit où je vais mettre la croix, j'aurai la déformation maximum. Et entre la croix et la circonférence de l'outil, la déformation va se dégrader. Il y en aura de moins en moins. Si je clique avec Contrôle+Alt enfoncée pour les Mac et Alt+Clic Droit pour les PC, j'obtiens une lecture où on voit bien que au centre c'est très très rouge, et plus ça va vers l'extérieur, moins c'est rouge, voire plus du tout. C'est pour traduire la force de la déformation. Alors si je viens me positionner ici, je vais pouvoir pousser par exemple cet élément-là sans tout pousser. Je vais venir me positionner ici, là je vais réduire ma brosse, pour lui dire : "ici tu vas me réduire ça comme ça" voilà, on va venir pousser un petit peu ça comme ça. Voilà, je suis en train de le déformer un peu puis maintenant je vais ré-agrandir tout ça, et là je vais donner un grand coup où, avec la grande brosse qui va donc travailler beaucoup plus sur la totalité de mon dos ici... Donc là éventuellement c'est peut-être pas fait pour ça, mais en réalité là je pourrais corriger aussi cette partie-là, mais je pourrais surtout faire un petit coup de tampon, mais je peux aussi travailler comme ça. Voyez ça commence à être beaucoup plus intéressant. J'irai couper un tout petit peu là, au niveau du masque, on verra ça après. Et puis là je vais en profiter pour aller voir un petit peu ma robe, et pour lui donner un petit peu plus de déformation. Pour essayer de lui donner un peu de volume, et lui donner quelque chose d'un petit peu plus fantomatique, Je vais agrandir un petit peu pour le bouger un petit peu par là. Que mon volume soit un petit peu plus présent. En gros j'essaye d'avoir des courbes partout, qu'il n'y ait pas d'endroit droit sauf ici, bon là c'est normal, c'est mon corps. Mais pour le reste je vais essayer de faire des choses un petit peu plus. Éthérées. Et là je le faire partir un petit peu plus par là. Et là je le faire partir un petit peu plus par là. Voilà, comme ça. Vous voyez, là j'ai quelque chose qui commence à être super intéressant, je vais faire OK. Et vous voyez ma fluidité est venue s'installer ici je peux vous montrer avant et après. Je pourrai continuer dessus, je pourrai la reprendre à tout moment, bien évidemment y'aura pas de problème à ce niveau-là. Je vais éventuellement en profiter pour vous montrer que l'intérêt des objets dynamiques est très intéressant. Vous voyez qu'ici 'aurais envie maintenant, de retravailler sur cette petite chose-là. Je n'ai pas besoin de rentrer à l'intérieur de mon objet dynamique pour aller retrouver les éléments. Je vais y venir rajouter un masque à ce niveau-là, prendre mon pinceau, petite brosse. Je passe X pour passer en noir parce que j'étais en blanc, ça va me permuter les deux couleurs. Et ici je vais venir comme ça retravailler un petit peu sur ça. Là je trouve que j'ai une dureté qui est un peu trop forte, je vais descendre ma dureté donc je vous rappelle le raccourci clavier : Contrôle+Alt pour les Mac et Clic Droit+Alt pour les PC. Quand je descends ou je monte, je travaille sur la dureté de la brosse, et si je vais de droite à gauche, sur le diamètre. Je vais me mettre un diamètre comme ça, et une dureté assez importante. Et là je vais venir comme ça, enlever ça qui n'est pas très beau. Voila, et je vais en profiter même pour faire quelque chose comme ça. Donc là vous voyez le gros intérêt, c'est que l'objet dynamique en lui-même, les quatre calques, peuvent être masqués par un masque qui vient au même niveau que l'objet dynamique. Ce qui nous permet comme ça d'avoir exactement ce que l'on veut.

Créer un compositing avec Photoshop CC : Décor sous-marin

Réalisez un compositing avec Photoshop. Abordez le détourage à la plume pour composer le personnage principal à partir de plusieurs photos, et assemblez un décor aquatique.

2h17 (26 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Logiciel :
Spécial abonnés
Date de parution :25 mai 2016

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !