Déjouer les principaux pièges de la langue française

Accorder des participes passés particuliers avec « avoir »

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Voici quelques exceptions à la règle de base de l'accord du participe passé employé avec l'auxiliaire « avoir ».
02:32

Transcription

On connaît tous à peu près la règle d'accord du participe passé employé avec l'auxilliaire avoir. On l'accorde en genre et en nombre avec le complément d'objet direct si, et seulement si, celui-ci est placé avant. Mais il y a quelques pièges. Premièrement, le participe passé peut être suivi d'un attribut du COD. Par exemple, Cette femme, qu'on m'avait dépeint(e) si belle. Si l'on estime que cet attribut forme un tout avec le participe, on peut ne pas faire l'accord. Deuxièmement, le participe passé qui a pour COD le pronom neutre le ou l' demeure invariable. On doit écrire par exemple Cette méthode est plus efficace que je ne l'aurais cru, sans e à cru. Troisièmement, si le participe passé est suivi d'un infinitif, on doit repérer le complément du participe placé devant lui et se demander quelle fonction il a par rapport à l'infinitif. Et là, deux cas de figure. Soit il est aussi le COD du verbe à l'infinitif, et donc le participe ne doit pas s'accorder. Tous les discours que j'ai entendu prononcer... on a prononcé quoi ? Les discours, COD, je ne l'accorde pas. Soit il est sujet du verbe à l'infinitif et dans ce cas, on accorde bien le participe avec le COD antéposé. Les actrices que j'ai vues jouer... qui joue ? Les actrices, c'est le sujet de l'infinitif, on accorde, ues. Quatrièmement, toujours dans les mêmes conditions, les participes passés des verbes faire et laisser, depuis la réforme de l'orthographe de 1990, qui sont suivis d'un infinitif, demeurent invariables. La moto que j'ai fait réviser, et non pas que j'ai faite réviser. L'erreur que j'ai laissé passer, laissé sans e. Enfin cinquièmement, les participes passés des tournures impersonnelles comme il faut, il y a, etc, restent eux aussi invariables. Toute l'énergie qu'il a fallu, u. Les tonnes d'eau qu'il a plu, u. Une précision pour finir, qui a valeur de mise en garde. Un certain nombre de verbes tels que coûter, durer, peser, mesurer, valoir, vivre, se construisent parfois avec des compléments qui, en dépit des apparences, ne sont pas des complément d'objet direct, mais des compléments circonstanciels. Et donc on ne doit pas passé, même si ce complément est placé avant. Par exemple, Les 70 kilos qu'il a pesé il y a quelques années... pesé, é. Durant les 30 ans qu'il a vécu, on ne mettra pas de s à vécu. Voilà pour les quelques cas particuliers de l'accord du participe passé avec le verbe avoir.

Déjouer les principaux pièges de la langue française

Découvrez les principaux pièges de la langue française les plus couramment rencontrés et déjouez-les grâce aux astuces et conseils proposés dans cette formation.

1h18 (39 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !