Les fondements de la photographie : Photo de nuit et en basse lumière

Accentuer la netteté

Testez gratuitement nos 1250 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Si vous travaillez en fichier RAW, quel que soit le type d'éclairage utilisé, il faudra accentuer la netteté des images. Cela est lié au fonctionnement des capteurs.
avec
08:59

Transcription

Si vous travaillez en RAW, et quel que soit le type d’éclairage utilisé, il faudra accentuer la netteté des images. C’est lié au fonctionnement des capteurs. En effet, l’image est adoucie par un filtre placé devant le capteur. C’est une étape obligée dans le processus de capture de l’image. Et, donc, l’accentuation va restaurer la netteté perdue à l’enregistrement de l’image. Par contre, l’accentuation de la netteté ne permet pas de transformer une photo complètement floue en photo nette. Tout le processus d’accentuation effectué dans le logiciel donne l’illusion de la netteté. Certes, on aborde ici une question d’ordre philosophique : quelle est la différence entre netteté factice et netteté tout court ? En fait, il n’y en a pas. Le seul danger, c’est dégrader l’image avec une accentuation exagérée. Voyons maintenant un cas d’accentuation simple dans Photoshop. Je vais ouvrir une des images du spectacle de l’autre soir. D’entrée, elle a besoin d’une correction de balance des blancs. Ce qui n’est pas difficile. Nous l’avons vu à plusieurs reprises, je clique dans le blanc de l’œil avec la pipette de balance des blancs. Et ça marche. Je vais également faire quelques corrections d’exposition. Je vais l’éclaircir un peu. Je crois qu’il faudrait la réchauffer un peu, ce que je vais faire avec le curseur Température, ici. C’est pas mal. En général, je préconise de ne pas zoomer à 100 %, car ça ne sert pas à grand-chose. Sauf pour l’accentuation de la netteté. Il faut agrandir l’image pour juger de la netteté. Cette image a été prise à 1600 ISO. Je m’en souviens, après tout, c’est moi qui l’ai prise. Et je le sais aussi car c’est indiqué ici. Bref, on va sûrement y trouver un peu de bruit, et les détails seront légèrement estompés. Les images à haute sensibilité présentent toujours des détails plus grossiers, comme les cils, ici, et choses de ce genre. Mais, en tout cas, l’image n’est pas très nette. Le contour de l’œil, ici, devrait être bien marqué, et ce n’est pas le cas. Dans Camera Raw, il y a ce curseur Clarté qui renforce la présence des détails, mais qui n’est pas à proprement parler un outil de netteté. Son but est de renforcer le microcontraste local, et il est très efficace. Mais là, l’image est si floue que ça ne mène nulle part. Je remets le curseur à 0 et je poursuis. Je vais quitter Camera Raw et passer dans Photoshop. Je clique sur Ouvrir une image, Camera Raw traite et convertit le fichier RAW, et nous allons nous occuper de cette image colorée. Mais avant d’accentuer la netteté, je vais modifier l’image à l’aide d’un excellent outil dont vous avez peut-être entendu parler. Il permet de recomposer l’image. J’aurais bien voulu que les sujets soient plus proches l’un de l’autre. L’espace entre les deux, au centre, ne me convient pas. Et donc, je commence par tout sélectionner avec les touches Cmd+A – ou Ctrl+A sur PC – puis, dans le menu Édition, je choisis Échelle basée sur le contenu. L’outil va me permettre de tasser l’image vers le centre, mais pas de manière brutale, car il va en analyser le contenu et faire en sorte de ne pas déformer le sujet et les éléments les plus importants. Il y a des poignées de chaque côté de l’image. J’en saisis une et je la déplace dans cette direction. Et vous pouvez voir que le sujet se déplace sans être déformé. Tous les pixels inutiles, au milieu, sont éliminés. Bon, l’image sera peut-être légèrement déformée, mais si c’est le cas, on ne remarque rien et ça ira très bien comme ça. Voilà, je pense que la composition est bien meilleure comme ça. Je valide avec la touche Entrée. Lors de la transformation, le canevas de l’image conserve sa taille d’origine, et les zones vides sont noires. Il va falloir les supprimer et, par chance, la sélection est encore active. Donc, je vais dans le menu Image et je sélectionne Recadrer, ce qui élimine le fond perdu. Je désélectionne toute l’image et je peux enfin me consacrer à la netteté. D’abord, je zoome à 100 % avec les touches Cmd+1, ou Ctrl+1 si vous avez un PC. Et là encore, on voit qu’il y a besoin d’accentuer la netteté. Aucune accentuation n’a été appliquée à la sortie de Camera Raw. Photoshop propose pas mal de filtres d’accentuation de netteté. Dans le menu Filtre puis Renforcement, il y a Accentuation, Contours plus nets, Encore plus net, ainsi que Netteté optimisée. Il s’agit de différents outils d’accentuation de netteté. Le plus connu est Accentuation, qui s’appelait autrefois Masque flou, un nom assez surprenant quand on veut, justement, renforcer la netteté d’une image, mais ce terme est tout bonnement hérité de la chambre noire argentique. En effet, cela consiste à dupliquer le négatif et à utiliser des techniques de masquage, ce que nous faisons dorénavant en numérique. Je sélectionne Netteté optimisée. Cette fois, le nom de l’outil ne prête pas à confusion. Et voici la boîte de dialogue. En général, le fonctionnement des filtres d’accentuation repose sur la détection des contours, là où il y a des différences marquées de contraste. Dans une image, chaque contour a un côté clair et un côté sombre. Voyons un exemple concret, comme le contour du nez, ici. Le côté gauche est sombre, et le côté droit est plus clair. Je peux renforcer l’accutance du contour en assombrissant les pixels du côté sombre, et en éclaircissant les pixels du côté clair. Cela va produire un halo sur le contour, et c’est le renforcement de l’accutance qui le rend tout simplement plus perceptible. Et c’est exactement ce que fait l’outil. Regardez dans l’aperçu lorsque je clique et que je maintiens le bouton enfoncé : je vois l’original, et quand je relâche, je vois l’image accentuée. Ça c’est avant, et voici après, l’image étant bien plus nette. Cependant, dans le cas des images prises en basse lumière, à haute sensibilité, on accentue aussi le bruit. C’est un problème que nous allons traiter. Je dispose ici de deux curseurs : Gain, qui va agir sur le contraste des contours, et Rayon, qui va déterminer l’épaisseur de ces contours. Et donc, si vous voulez comprendre comment l’accentuation de netteté agit, amusez-vous à pousser les réglages des curseurs. Renforcez le contraste et augmentez l’épaisseur des contours. Je suis en train de le faire en même temps, sur l’image originale. Et là, vous voyez de quoi je parle. Le renforcement de netteté est en fait une illusion optique. Et si je ne fais pas attention, je finis avec un résultat qui évoque les photocopies couleur. Laissez-moi revenir en arrière, histoire de voir ce qui se passe, et sans aller dans les extrêmes. Je vais régler comme ceci et là, on commence à voir quelque chose, sur ce pli, sous les yeux, et observez la partie claire, ici. Je tire sur le curseur Rayon, et, au fur et à mesure, la partie blanche est moins prononcée. Même chose pour la partie sombre. Et en poussant le réglage, vous voyez que le contraste se renforce, ce qui rend l’image plus nette. Mais revenons aux réglages de départ. Rayon à 1, et Gain à 100 %. Pour une image présentant du bruit, comme celle-ci, il va falloir régler le gain au-delà de 100 %. Il s’agit du réglage par défaut de la Netteté optimisée. Bref, j’augmente le gain, et j’augmente légèrement le rayon. Les corrections sont assez poussées, en raison du niveau élevé de bruit. Mais comparons avant et après. Il n’y a guère de différence, on dirait qu’il y a moins de voile, et ça se verra à l’impression. Je ne souhaite pas pousser les réglages au point de voir des halos, de renforcer le bruit, et de générer une grande quantité d’artefacts. Il y avait aussi un bouton Plus précis qui n’existe plus dans les versions actuelles de l’outil, mais qu’on peut retrouver en cliquant sur la roue dentée. Mais ça ne sera pas nécessaire, l’outil et ses algorithmes ayant progressé en qualité. Il y a également un menu Supprimer. On en parlera dans la vidéo suivante. Bon, ça se présente bien. Là encore, je ne m’inquiète pas trop de ce que vois ici, car il s’agit d’un aperçu basse résolution de l’image. Je vérifierai l’accentuation de netteté sur le document de sortie, par exemple un tirage papier. L’accentuation de netteté doit se faire après avoir redimensionné l’image à la taille de sortie souhaitée. Bref, en basse lumière, vous travaillez à sensibilité élevée. Et, donc, les réglages d’accentuation seront assez différents de vos habitudes à basse sensibilité. Ils seront un peu plus forts et, donc, il faudra surveiller le bruit pour éviter de l’amplifier.

Les fondements de la photographie : Photo de nuit et en basse lumière

Mettez toutes les chances de votre côté pour réaliser de bonnes photos en basse lumière. Découvrez des astuces de prise de vue qui vous aideront à gérer ces conditions difficiles.

3h46 (53 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !