SQL Server 2016 : Diagnostic

Aborder l'organisation des fichiers

Testez gratuitement nos 1325 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Étudiez les fichiers de bases de données. Il s'agit des fichiers de données et des fichiers de journal de transactions.
04:10

Transcription

On parlait du moteur de stockage, à ce sujet quelques informations sur le stockage lui-même. Le stockage est effectué dans SQL Server sous forme de deux types de fichiers. Quand vous créez une bases de données, vous avez deux fichiers au minimum qui sont de type différent. Le premier c'est un fichier de données. Je vous l'ai représenté ici et voilà un exemple de fichier de données. C'est un exemple totalement schématisé ici. Donc le fichier de données comporte comme vous pouvez le voir d'une façon bien structurée, de l'allocation pour les données de vos tables. C'est assez évident. Vous avez vu que j'ai mis au-dessus la notion de groupe de fichiers, on peut l'oublier pour cette formation. Le groupe de fichiers c'est un concept logique, une sorte de conteneur logique qui n'existe pas sur un disque, mais qui va regrouper dans SQL Server plusieurs fichiers qui existent peut être sur des disques différents pour pouvoir les utiliser ensembles pour faire du stockage. C'est plus utile pour de très grands volumes, et de nos jours ça a moins d'intérêt, parce qu'on a beaucoup de RAM, et on n'a pas forcément besoin d'optimiser le disque dans les cas de bases de données de taille moyenne. On n'a pas vraiment besoin de s'occuper du groupe de fichiers ici. Donc le fichier de données est structuré par le moteur de stockage sous forme de pages. Je vous les ai mises ici. Qui sont toutes de 8 Ko, donc lorsque SQL Server va créer un fichier, le moteur de stockage va faire un fichier de données. Il va commencer à créer une page de 8 Ko au début qui est une page d'allocation spéciale, et puis ensuite il va faire une série de pages de 8 Ko les unes après les autres, et tout le fichier sera organisé en pages de 8 Ko. Ces pages peuvent contenir, comme vous voyez ici, soit des tables, soit des index, soit autre chose comme des pages d'allocation. Il y a plusieurs types de pages de données, il y a des types de pages d'index, il y a des types de pages d'allocation. Mais tout est sous forme de 8 Ko, et l'allocation se fait dans le fichier par le moteur de stockage sous forme d'extensions, qui sont des groupes de 8 pages, donc je vous ai mis « extension » ici. Donc l'idée de ma représentation c'est de dire, vous avez un fichier qui contient des extensions, qui contient des pages qui contiennent des données,des index, etc. L'extension, c'est un groupe de 8 pages, donc 8x8 Ko ça fait 64 Ko qui permet en interne au moteur de stockage de faire cette allocation. On n'a pas vraiment non plus besoin de s'occuper des extensions dans cette formation, parce que c'est un domaine qui ne touche pas du tout au diagnostic. Il n'y a pas de problème particulier sur l'extension. Autre type de fichier, le fichier de journal, ou journal de transaction que je vous ai représenté ici. Vous voyez que j’essaie de représenter deux types totalement différents de fichiers. Ici j'ai une allocation qui est précise, par contre ici, je vais avoir un fichier de journal. En fait un journal, un Log. En informatique c'est toujours quelque chose où on ajoute des informations. Donc le journal de transaction dans SQL Server, c'est exactement ça. C'est un fichier dans lequel on continue en permanence à ajouter des informations à la fin. Et ça va permettre de faire des écritures beaucoup plus performantes au niveau du disque simplement parce qu'on continue à faire des ajouts, au lieu d'avoir à écrire quelque part ici dans l'allocation bien faite du fichier de données ce qui prend du temps parce qu'il faut accéder au bon endroit su le disque pour pouvoir écrire. Il y a un temps de recherche du disque qui s'appelle Seek Time, qui peut être de 10 millisecondes par exemple. Mais lorsque vus écrivez dans un journal de transaction, vous écrivez toujours à la fin, vous n'avez pas besoin d'aller chercher l'endroit où vous voulez écrire puisqu'il est systématiquement à la fin du fichier. Donc le journal de transaction va permettre d'écrire en temps réel les écritures qui vont être faites, par exemple des insertions dans votre base de données, en conservant de bonnes performances. Donc, c'est surtout à ça que ça sert. Et ce journal de transaction, je vais vous le montrer ensuite, eh bien, il va représenter tous les éléments des modifications faites dans SQL Server les unes après les autres, et il va les accumuler dans son fichier de journal. On va voir ça en pratique avec des outils de diagnostic de SQL Server.

SQL Server 2016 : Diagnostic

Prenez en main les outils de diagnostic intégrés à SQL Server. Soyez en mesure de comprendre et d'analyser les problèmes de performance rencontrés le plus fréquemment.

1h58 (20 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Logiciel :
Spécial abonnés
Date de parution :14 déc. 2016

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !