SQL Server 2016 pour les administrateurs IT

Aborder les types de données avancés

Testez gratuitement nos 1270 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Découvrez quels sont les types de données avancés pris en charge par SQL Server. Initiez-vous aux données natives XML, ainsi qu'aux colonnes geometry et geography destinées aux systèmes d'information géographique.
06:41

Transcription

Nous avons vu quelques types de données élémentaires, on va dire, dans SQL Server. Il y a d'autres types de données que j'aimerais vous montrer. Le type de donnée « bit », par exemple ici, dans « Inscription.Inscription », on a une colonne qui dit « Present (bit) ». Bit, bien entendu, c'est 01. Donc on va l'utiliser pour dire vrai ou faux. Il y a certains moteurs de bases de données comme MySQL qui ont un type de données BOOL ou BOOLEAN, pour dire vrai et faux à l'aide de constantes. Dans SQL Server, nous avons seulement le type bit qui prend 1 ou 0. En général par convention, 1 est vrai, 0 est faux, et c'est comme ça qu'on le gère dans notre code. Voilà pour les types de données, on va dire, traditionnels. On a d'autres types de données dans SQL Server. Je vous ai fait un petit Create Table ici, pour vous montrer. D'abord, je pourrais dire « monxml », et je peux créer une colonne de type natif « xml ». Ça, c'est quelque chose qui est défini dans la norme SQL également, et qui est disponible dans pas mal de moteurs de base de données. SQL Server donc l'intègre également. Vous pouvez créer une colonne qui va contenir un document « xml », finalement, c'est du texte. Ce document peut être jusqu'à 2 go de taille, et vous pouvez utiliser pour le manipuler des extensions sql qui sont le langage XPath, le langage XQuery pour faire des recherches dans le « xml ». Vous pouvez également créer des index spécifiques sur une colonne « xml » qui sont des index xml de différents types pour favoriser des recherches ou des parcours à l'intérieur du « xml ». Vous avez également des types de données géographiques et géométriques. Alors, je peux vous monter avec une table existante. J'ai par exemple ici une table « Region » qui contient une colonne « géographie ». Vous voyez qu'il y a une colonne xml et ici d'ailleurs, j'ai une colonne « géographie », et j'ai une colonne « géométrie » ici. C'est simplement des données que j'ai récupérées des fichiers de l'IGN, de l'Institut Géographique en français. Et si je fais une requête, Management Studio intègre un outil de visualisation de ces informations. Donc, on va pouvoir voir quelque chose de joli. Je fais un référence « Region ». Voyez que le deuxième onglet, ce sont des résultats spatiaux. Qu'est-ce que c'est ces colonnes « géographie » et « géométrie » ? Ce sont des colonnes qui vont contenir des informations de types ligne, point, polygone, différentes structures, qu'on va utiliser pour de la géographie. Alors, pourquoi est-ce qu'on a deux types « géographie » et « géométrie » ? Simplement en géométrie, c'est purement des surfaces planes. On va définir un polygone sur une surface plane. Et le type « géographie », il faut prendre en compte la rotondité de la Terre. Vous savez que la Terre est ronde. Et elle n'est pas totalement ronde, ce n'est pas une sphère parfaite. Donc on va avoir des systèmes de coordonnées pour représenter la terre dans sa spécificité. Donc OK, on regarde les résultats spatiaux. Comme ces régions sont les départements français, vous voyez que c'est quand même assez joli. Voilà. Et j'ai ici deux colonnes. Donc j'ai « géométrie », c'est plat. « Géographie », c'est avec un système de coordonnées et de projections. Par exemple, en Mercator. Et puis, on va mettre une étiquette, on va faire quelque chose de joli. Je vais mettre le code la région. Donc, ce n'est pas très joli. Je vais mettre le nom de la région. Alors, on ne le voit pas très, très bien parce que c'est tout petit, mais il faudrait que je l'agrandisse pour qu'on commence à voir différentes régions ici par rapport à mes départements. Alors, je devrais avoir le nom du département. On va mettre le code du département. Voilà, c'est un peu mieux. Alors, vous allez me dire : c'est très joli mais qu'est-ce que c'est ? Chaque ligne comporte un polygone. Vous voyez ici, chaque région a une information géographique, une information de géométrie. Et ici, on a bien entendu du binaire mais ça représente des informations de polygones. Les résultats spatiaux ont simplement affiché tous les polygones à leur position ce qui nous forme la carte de la France métropolitaine avec un petit peu la Corse ici. Bien entendu, ce sont des données qu'il faut manipuler avec un langage spécifique. Vous pouvez stocker donc dans des tables des informations géographiques ou géométriques, et ensuite faire des calculs, comme des calculs de proximité. Est-ce que tel point est à l'intérieur de tel polygone ? Est-ce que tel polygone jouxte un autre polygone ? Est-ce qu'ils se chevauchent ? A quelle distance sont-ils ? Etc. Ce qui vous permet donc de stocker ces données, et de faire des calculs pour des besoins purement de ce qu'on appelle un SIG, un Système d'Information Géographique. Donc c'est intégré dans SQL Server, dans toutes les éditions, il n'y a pas de problèmes. Et puis, vous pouvez créer des index sur ces colonnes de façon à favoriser les recherches. Ces colonnes sont implémentées en « .NET », l'environnement, de machine virtuelle, si vous voulez, de Microsoft. Et vous pouvez tout à fait créer des objets en « .NET », par exemple, en programmant en C#, en compilant des assembly, vous pouvez les intégrer dans SQL Server. Vous pouvez faire en « .NET » des types de données spécifiques. Vous pouvez faire en « .NET » des procédures stockées, des fonctions, ou même des déclencheurs. Je vous parlerai des déclencheurs au passage. Et donc, vous pouvez intégrer ces objets. Donc, c'est un autre type de données possible. Vous pouvez faire des objets vraiment spécifiques et les intégrer pour les mettre dans des tables. Ça, c'est une autre possibilité offerte par SQL Server. Et vous avez un type de données dont je vous ai parlé auparavant -- je n'ai pas d'exemple ici -- qui s'appelle le « FileStream ». Vous pouvez créer une colonne pour dire, c'est une colonne de type binaire varbinary et elle va contenir du « FileStream ». Vous pourriez ici, dans la « Region », par exemple, ajouter un document pdf de description de la région, et le mettre dans chaque ligne, dans une colonne. Mais en fait, ce document sera stocké directement sur le disque du serveur, et pas sur le fichier de données, vous vous souvenez le mdf. Parce qu'un fichier de données n'est pas fait pour stocker des binaires, ce n'est pas du tout optimal, donc autant le gérer sur un système de fichier. C'est exactement à ça que sert le type « FileStream ». Et l'avantage du « FileStream », c'est qu'au lieu d'avoir un fichier sur le disque et ici, de mettre une colonne VARCHAR pour indiquer le chemin du fichier, contrairement à cette solution où on a déconnecté finalement le fichier de la table, le fichier est lié à la table, on ne peut pas supprimer le fichier, et puis lorsqu'on va faire des modifications, on va garder une version du fichier pour maintenir la transaction, la cohérence transactionnelle, et lorsque la transaction est validée, on va pouvoir supprimer l'ancien fichier.

SQL Server 2016 pour les administrateurs IT

Comprenez le fonctionnement et les différents modules qui composent SQL Server. Prenez en main les bases de données, les schémas, les tables, la gestion des fichiers, etc.

5h20 (55 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Logiciel :
Spécial abonnés
Date de parution :14 mars 2017

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !