Visio 2016 : La modélisation de processus

Aborder le processus de Total Quality Management

Testez gratuitement nos 1271 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Analysez de façon très sommaire les processus de Total Quality Management. Ces processus sont en voie de disparition au niveau de leur utilisation dans la pratique industrielle.
08:35

Transcription

Après avoir étudié les méta-processus et les diagrammes de flux de travail 2D ou 3D qui ont un objectif, ces derniers, plutôt ludique et qui se destinent aussi à des publics cibles particuliers, comme je vous l'ai déjà mentionné. On va s'attaquer maintenant, dans ce chapitre « Processus » à des sujets plus techniques, plus orientés « métier » et également normatifs. Alors comme toujours, et je vous l'ai déjà dit plusieurs fois, on va aller dans l'ordre des diagrammes des moins au plus utilisés, mais également dans l'ordre de complexité croissante. Donc c'est une sorte de compromis entre ces deux notions. Alors pour ceci, on va commencer par une représentative, qui nous nécessiter une nouvelle page. Donc là je vais dupliquer la feuille « Processus ITIL » et au fait, on va s'intéresser à un des plus vieux standards de l'histoire de la qualité, qui date du début des années 80, qui est le « Total Quality Management », et puis, dans cette feuille, on va supprimer absolument tout ce que l'on a fait, y compris les guides, une petite suppression, une petite suppression, voilà. Une petite suppression, ne vous inquiétez pas si vous avez l'impression que le guide ne disparait pas. Il suffit de rafraichir l'écran ou de « dézoomer » et puis ça disparait. Alors maintenant, pour faire du Total Quality Management, vu que c'est quand même un métier de faire ça, surtout lorsqu'on inclut la partie développée par Daming puisque ça fait appel à des statistiques en puissance. Il est évidemment que ça va faire partie de la catégorie « Professionnel » de Visio. Dans la partie « Professionnel », donc qui nécessite Visio Professionnel, Nous avons ici, dans la sous-section « Processus de gestion », un groupe pour un gabarit, pour être plus exact, qui s'appelle les « Forme de diagramme TQM ». Donc on va prendre TQM, donc encore une fois c'est pour « Total Quality Management », et ce qui est intéressant de remarquer, pour ceux qui ont suivis des formations TQM, c'est que dans la liste qui est ici, on n'a pas au fait que des formes de diagramme de processus, mais également, on a des géométries pour également l'analyse qualité, comme le fameux diagramme d'Ishikawa que l'on a déjà vu dans la formation sur les fondamentaux de Visio. Également, on retrouve ici une analyse par champs de force. Ce qui est assez rigolo, parce qu'encore une fois, ce n'est pas quelque chose relatif directement à des processus de TQM. Bien, donc allons-y. Comment fait-on un processus TQM ? On va juste aborder le sujet encore une fois en survol, puisque c'est un diagramme qui est quasiment plus utilisé, et s'il fallait qu'on le voit dans les détails, il nous faudrait 2 à 3 heures. Donc, on va d'abord prendre dans la liste qui est ici, quelque chose qui est courant même dans les normes et standards les plus modernes, c'est ce qu'on appelle les « bandes fonctionnelles », donc là, on va prendre une bande de fonction verticale, et comme vous pouvez le constater déjà, ces bandes de fonction sont au nombre de trois. Donc déjà, là on est un peu limité. Mais bon, c'est comme ça, il faut faire avec. Si on veut plus que trois bandes de fonction, ce sera à nous de dessiner des traits verticaux. Ensuite, ces diagrammes TQM, comment est-ce qu'ils fonctionnent ? C'est toujours à peu près le même principe que les autres diagrammes, c'est qu'il faut chercher en fait, un élément déclencheur. Donc là, si on regarde s'il y a une forme de début ou de fin, on peut se rendre compte qu'il n'y en a pas explicitement. Mais au fait, il y en a une qui est quand même utilisée, qui est le symbole de fabrication, puisque le Total Quality Management au fait, c'est souvent relatif au domaine de la production industrielle ou de la fabrication par pièce unitaire en faible quantité, puisque je vous rappelle que l'origine vient quand même principalement de l'armée américaine. Donc là, cette forme de disque que l'on retrouve aussi aussi dans les méthodes modernes, elle va servir de symbole de déclencheur, et puis, ensuite, si on regarde les géométries que l'on a, on a ici des éléments, par exemple, typiquement de problèmes. Et effectivement, le TQM permettait principalement de gérer des problèmes en les formalisant, donc là, on va insérer ici une forme de problème. Je vais préférer plutôt la mettre en dessous. Et là, on va faire avec un connecteur, une flèche qui va aller de l'événement de fabrication ou de début, à ici, l'opération. Et l'opération en question, ça va être un problème d'accident. Ou évidemment, d'anomalie qualité, cela va de soi. Ensuite, si on regarde les géométries que l'on a, qui dit problème d'accident, dit nécessité d'une inspection. Donc on insère un élément d'inspection, et puis, ici on va rajouter encore une fois un connecteur. Évidemment, faire du dessin comme ça, ça peut prêter à sourire. D'ailleurs, ça fait sourire et ça me fait sourire aussi, mais derrière, il ne faut pas oublier qu'il y a des outils statistiques et d'analyses mathématiques de niveau Maîtrise et Doctorat, puisque l'armée américaine et la NASA, et également le Jet Propulsion Laboratory aux USA, et Lockheed Martin utilisent les techniques mathématiques les plus pointues au monde, pour gérer leurs procédés industriels et optimiser également leurs outils et également, outre leurs outils, les moyens de transports qu'ils produisent comme les fusées ou également les avions de chasse et autres. Donc ça parait simple, mais derrière, il y a des notions assez complexes. Une fois que l'on a mis cet événement, l'idée c'est de passer peut-être à une autre bande fonctionnelle, donc pour passer à une autre bande fonctionnelle, on va utiliser souvent l'élément de transport, voilà, qui sera au fait on va dire, « marché » au-dessus, si vous préférez, de la bande de séparation. Ensuite, donc là on va ajouter un connecteur qui lie l'événement d'inspection à l'élément de transport, et puis on va écrire quand même « Transport » pour que ce soit plus intelligible. Ensuite, évidemment la question c'est : « Qu'est-ce que l'on transporte ? » Ben ça être des pièces, donc c'est l'élément reçu, comme ceci. Et puis, on va écrire ici « Pièces ». Alors maintenant, lorsqu'on écrit « Pièces », il vient un problème, c'est qu'on peut se poser comme question, parce que je vous laisse imaginer qu'on ne va pas faire tout le schéma qu'on fait pendant 2 ou 3 heures dans les formations présentielles, c'est que bon certes, il y a un certain nombre de géométries, vous vous rendrez bien compte que le temps passe et qu'on n'aura pas le temps de tout voir, mais on sait que les normes et les standards modernes permettent de saisir une quantité phénoménale par rapport à un symbole de processus. Or si on prend ici la géométrie « Pièces » ou le symbole « Pièces », et qu'on fait un clic droit et qu'on va dans « Données » « Données de forme », on peut se rendre compte qu'ici, on a pour chaque géométrie du TQM, et bien, par défaut une propriété de coût, de durée, et de ressources. Donc pareil pour « Transport », pareil pour « Problème d'accident ». Donc là, évidemment on peut saisir des informations, et on rajoutait aussi, mais ça, ça fait l'objet d'une formation un petit peu plus avancée. Donc voilà pour le TQM. On va malheureusement s'arrêter là. Par contre, juste une remarque avant de clore : n'oubiez pas que vous pouvez ajouter des guides pour vous faciliter le travail d'alignement sur une bande. Donc aussi ici, au niveau de l'alignement de cette bande, donc normalement on anticipe, on les prépare déjà à l'avance, pour que tout ensuite soit aligné par rapport aux guides, et que lorsqu'on déplace un guide, tout se déplace avec. Bon je ne vais pas insister plus là-dessus puisque je vous ai dit c'est un très vieux standard, et je ne vois plus, du moins en Europe, des gens utiliser ça dans mes formations, et dans mes interventions de consulting.

Visio 2016 : La modélisation de processus

Acquérez les outils et les méthodes pour dessiner des processus rapidement et efficacement avec Visio. Optimisez ensuite leur communication au format électronique.

2h58 (26 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Logiciel :
Visio Visio 2016
Spécial abonnés
Date de parution :14 nov. 2016

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !