Le 14 septembre 2017, nous avons publié une version actualisée de notre Politique de confidentialité. En utilisant video2brain.com vous vous engagez à respecter ces documents mis à jour. Veuillez donc prendre quelques minutes pour les consulter.

Les fondements du dessin : Les erreurs courantes

Aborder le dessin réaliste

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Ne vous obsédez pas sur la ressemblance : sachez être expressif et apprécier les émotions que vous transmettez. Un dessin n'est pas la réalité. Cette vision offre d'autres qualités qu'une comparaison avec une photo.
05:26

Transcription

Alors nous allons parler de la ressemblance qui est une question assez obsédante souvent dans l'illustration. En particulier lorsque vous montrez vos dessins à d'autres personnes. Par exemple, si je veux faire une caricature de Serge Gainsbourg, tout le monde va à peu près deviner qui c'est à partir du moment où il a un gros nez, une gitane, une barbe de trois jours et de grandes oreilles. Même si le dessin, en lui-même, n'est pas très bien structuré, le résultat va être relativement immédiat, au niveau de la perception. Cela dit, ce n'est pas toujours si facile que ça, voilà, ici, il y a un visage qui a vraiment été décalqué, il s'agit d'Elvis Presley. Ce n'est pas complètement évident, ça ne saute pas aux yeux tout de suite, malgré le fait qu'il y ait la petite moue, toujours cette bouche qu'il avait tordue sur le coté, les cheveux ne sont pas noirs, c'est pas obligatoirement la meilleure photo que l'on voit tout de suite qui est le personnage. Inversement, avec Johnny Hallyday, quelqu'un qui a un visage vraiment très typé, très particulier, on peut lui faire n'importe quoi au niveau de la coiffure, on voit toujours que c'est Johnny. En fait, la ressemblance tient à peu de choses. Ici, nous avons 2 photos, l'une a été retouché, les yeux ont été diminués, le nez un tout petit peu, la partie des joues élargie, ainsi que la bouche. Eh bien, ce n'est plus du tout la même personne, et si on voit encore des similitudes, il ne faut pas oublier que là, nous sommes en phase de photo, c'est-à-dire que si je fais un dessin, en décalquant chaque photo, la différence va sembler beaucoup plus énorme. Ca peut tenir vraiment à peu de choses. Pour moi, la ressemblance, c'est vraiment la cerise sur le gateau. Cela veut dire que vous pouvez avoir un dessin qui est très structuré, qui est bien construit, où grosso modo, toutes les proportions sont justes, et il va suffir de deux, trois petits détails pour que le dessin ne soit plus ressemblant et que vous n'aimiez pas ce dessin, que ne vouliez pas le mettre dans votre book, ce genre de choses. C'est prêter attention au 10% qui ne fonctionne pas, ou au 5% qui ne fonctionne pas, et oublier tout le reste qui est réussi. La ressemblance à tout prix ne doit pas être un but pour vous. Et dans l'art de la caricature, il ne s'agit pas obligatoirement de faire des gros nez, des grosses déformations, il faut arriver à trouver chez un personnage qu'est-ce qui est vraiment particulier. Et là-dessus, tout le monde n'est pas égal au niveau de sa physionomie. Il y a des gens, ça va être relativement facile de voir ce qu'il faudrait déformer. Pour d'autres, ça va être plus subtil. Ici, c'est une commande que j'ai eue, une caricature d'un responsable de société, et en fait, à la suite de la première caricature, pourtant le client m'avait demandé quelque chose de très forcé, j'ai fait celle-ci, donc, en gardant des traits exagérés, mais en préservant, tout de même, un aspect humain assez réaliste. De même, lorsque vous partez d'une photo, parce que vous cherchez une bonne expression dans un visage, un bon mouvement, comme ici, ou pour des dessins réalistes, j'avais besoin de trouver la bonne position d'une main qui tient un dossier, eh bien, j'ai fait plusieurs photos. Elles sont un peu floues, la veste que je porte, est une veste que j'ai acheté au dernier moment pas chère, dans une solderie, donc, elle a beaucoup de plis, mais ce n'est pas grave, après, moi, je me suis servi de ça, j'ai réinterprété les plis de la manche pour faire quelque chose de beaucoup plus élégant. Mais vous voyez, il y a différentes façons de tenir un dossier. Supposons que je sois parti de cette photo-là, je suis à peu près certain que mon bras aurait été trop court, pourtant, ici, rien n'est truqué. Là, la position du pouce est un peu exagéré. Ca c'est une façon de porter un dossier, mais est-ce que c'est ça qui va faire le plus vraisemblable? Donc, ici, nous avons aussi une position où le dossier est très très incliné, finalement,je crois que je suis parti à la fin de cette main là. Voilà, donc la photo peut être une aide, la photo peut vous aider à faire quelque chose de plus ressemblant, mais elle doit toujours être réinterprétée. Enfin, lorsque vous avez des personnages récurrents à faire, par exemple en bande dessinée, il ne faut pas hésiter à utiliser des trucs pour qu'on les identifie automatiquement, ce n'est pas pour rien que Tintin a une petite houppe, ce n'est pas pour rien que Astérix et Obélix ont des gros nez etc.etc. Regardez bien des albums de BD, regardez des séries d'illustrations avec des personnages qui reviennent, et prêtez attention au détail, au foulard qui a été rajouté, ou au vêtement qui est tout le temps de la même couleur, ce genre de choses. Moi, dans un projet de bande dessinée, j'ai plusieurs personnages qui sont chauves, il y a un illustrateur professionnel qui m' a dit : Tu sais, ce serait bien que le personnage principal, il ait un petit détail, pour qu'on puisse le voir tout de suite, parce que pleins de personnages chauves, même s'ils ont des différences, on risque de les confondre entre eux. et donc j'ai rajouté un petit bandeau. Nous avons parlé de la ressemblance, qui est, bien sûr, un but à atteindre, mais ça ne doit pas être votre but principal, à moins que vous soyez strictement un portraitiste. Au quel cas, évidemment, les gens qui vous font des commandes veulent avoir cette ressemblance, mais en tant qu'illustrateur, illustratrice, le but principal est d'avoir une illustration qui véhicule un sens, une illustration qui soit bien construite, une illustration où les couleurs ont une signification et une harmonie, tout cela, est beaucoup plus important que le fait de représenter les petites poches sous les yeux de Serge Gainsbourg ou ce genre de détails.

Les fondements du dessin : Les erreurs courantes

Abordez les mécanismes du dessin qui sont à l'origine d'erreurs diverses lorsque l'on commence à pratiquer cette discipline artistique. Trouvez des solutions pour les éviter.

1h59 (27 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Thématiques :
Design & Illustration
Dessin
Spécial abonnés
Date de parution :26 janv. 2016

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !