Les fondements de l'informatique décisionnelle

Aborder l'architecture en bus

Testez gratuitement nos 1255 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Rudi Bruchez vous explique ce qu'est l'architecture en bus. Découvrez également le bus matrix et les concepts créés par Ralph Kimball.
05:48

Transcription

La conduite d'un projet informatique décisionnel n'est pas facile. L'informatique d'une entreprise est souvent chargée d'historique. Chaque service a ses habitudes et parfois des systèmes d'information différents. L'objectif d'un système décisionnel est de regrouper toutes les informations des différents services afin de proposer un entrepôt central. Cela peut être pour le moins un défi technique et fonctionnel. Vouloir le réussir en une seule passe est en général irréaliste. Pour cela, Ralph Kimball et son équipe ont développé une architecture qu'ils ont appelé l'architecture en bus. En anglais : enterprise bus architecture. Le terme bus est souvent utilisé en informatique et il est emprunté à l'industrie électrique. C'est une structure à laquelle tout est connecté en entrée et en sortie, et le principe du bus est de recevoir de l'information et de la rediriger. Grâce à l'architecture en bus, vous définissez dans une première phase d'analyse des structures communes et ensuite vous pouvez intégrer séparément les données des différents services et des différents systèmes d'information de l'entreprise en les ajoutant comme modules, justement parce que vous avez pris soin de définir strictement les éléments communs qui permettront d'assurer ensuite la jonction. Pour que cette architecture fonctionne, la première chose à faire est d'identifier ce qu'on appelle des dimensions conformes, ou dimensions partagées. L'objectif final est bien entendu d'obtenir un système analytique global pour l'entreprise. Mais vos sources de données sont diverses et hétérogènes. Les services de l'entreprise ont donné des sens différents aux axes d'analyses, nous en avons parlé : zones géographiques, catégories, types de clients, de produits, etc. Heureusement, on peut toujours trouver des axes d'analyse communs. Normalement, tout le monde est d'accord sur le sens d'un axe de temps. Les mois et les années sont les mêmes pour tout le monde, même si l'on a vu entre parenthèses que ce n'était pas toujours aussi simple. Votre premier travail est d'identifier les dimensions qui peuvent être partagées entre les services ou les départements de l'entreprise et qui ont le même sens pour tout le monde. Disons diplomatiquement que cela peut impliquer une phase de discussion et de clarification pour que tout le monde se mette d'accord. Lorsqu'elles seront implémentées, les dimensions conformes auront les mêmes noms d'attribut, les mêmes valeurs de clés, et le même nombre de membres. Il est important qu'il n'y ait pas de différences dans les data marts sur la même dimension conforme. Sinon, l'information ne pourra pas être croisée et le concept de data warehouse lui-même perdra tout son sens. Ces dimensions conformes peuvent s'appliquer à différents services de l'entreprise. Ralph Kimball et son équipe ont donc pensé à une représentation très simple et très utile durant la phase d'analyse qu'ils ont appelée le bus matrix. C'est simplement un tableau croisé qui liste en colonnes toutes les dimensions conformes identifiées, et en lignes les services ou unités de business. Il ne s'agit pas forcément des services organisationnels de l'entreprise mais plus des différentes séparations de types de données qui sont collectées : données de logistique, données de vente, service après-vente, par exemple. Elles peuvent, ces données, se confondrent avec les unités d'organisation de l'entreprise, mais pas forcément. Lorsqu'une dimension conforme est utilisée par un service, on coche simplement la cellule au croisement du service et de la dimension. Le bus matrix permet de donner un sens très synthétique au data warehouse qui va être créé et est un véritable outil de communication. Grâce à ce simple tableau, tous les acteurs du projet et les responsables des différents services peuvent avoir déjà une première impression de ce que va être leur système décisionnel et comment il peut leur être utile. Il facilite également l'identification en amont des problèmes d'interprétation des dimensions conformes et des problématiques de granularité des mesures. Chaque ligne représente donc ce qu'on va appeler un groupe de mesure, une unité d'information souvent liée à un service ou à une unité business. Chaque groupe de mesure pourra être développé indépendamment et ajouté ensuite dans le data warehouse. Ces unités plus petites, comme on l'a vu, on les appelle des data marts. On peut donc considérer à partir du bus matrix que chaque data mart, chaque ligne du tableau, peut faire l'objet d'un projet individuel et c'est tout le principe de l'architecture en bus que de faire ce découpage. Le bus matrix permet également de déterminer quelle va être la granularité de chacune des mesures, ce qui est une réflexion importante pour créer les data marts. Imaginez que le service marketing vous indique qu'il ne soit intéressé que par des chiffres de vente par mois. Le service commercial, par contre, veut consulter les chiffres de vente par jour. Ils partagent les dimensions conformes de magasins, de types de ventes, en magasin ou en internet, et de catégorie de clients. Vous pourriez être tenté de bâtir le data mart pour le service marketing en agrégeant les chiffres de vente par mois et celui du service commercial en agrégeant les chiffres de vente par jour. Mais dès que vous créez un bus matrix, vous vous apercevez que si vous faîtes ça, vous ne pourrez pas partager les dimensions conformes entre les deux groupes de mesure. Votre bus matrix vous permet donc aussi de réfléchir à la granularité des informations que vous allez placer dans vos mesures, et bien entendu vous allez adapter ces données à la granularité du groupe de mesure le plus fin sur cette dimension.

Les fondements de l'informatique décisionnelle

Abordez les principes fondamentaux de l’informatique décisionnelle. Explorez la gestion des données et leur traitement, les méthodologies et les technologies utilisées, etc.

1h05 (16 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Spécial abonnés
Date de parution :29 sept. 2016

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !