Le 14 septembre 2017, nous avons publié une version actualisée de notre Politique de confidentialité. En utilisant video2brain.com vous vous engagez à respecter ces documents mis à jour. Veuillez donc prendre quelques minutes pour les consulter.

SQL Server 2016 pour les administrateurs IT

Aborder la gestion des fichiers de données

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Les fichiers de bases de données ont des options de taille par défaut qui ne sont pas satisfaisantes. Dans cette vidéo, vous apprendrez à les modifier.
05:28

Transcription

Voyons maintenant ce qu'il en est des options de base de données. Je vais prendre PachaDataFormation, je vais faire un clic droit ici, dans l'explorateur d'objets, aller dans propriétés et puis, observer des options de base de données qui sont soit des options simplement qui sont affichées ici, soit des choses que je peux modifier, par exemple, dans options pour changer ces options, soit bien entendu graphiquement, soit aussi en langage SQL. Vous vous souvenez du bouton Script, à tout moment sur ces fenêtres, si vous modifiez quelque chose, par exemple, je prends mon Mode de récupération et je fais Script, je vais scripter uniquement en ALTER DATABASE SET RECOVERY FULL donc, j'ai passé mon Mode de récupération en Complet, vous voyez que les fenêtres sont capables de générer du code pour uniquement les choses que j'ai modifiées, donc ça, c'est très bien. Donc, ici, nous avons un propriétaire de la base de données qui est toujours, par défaut, la personne qui a créé la base. On peut le changer après coup, mais ce n'est pas très utile sauf dans des cas de gestion de permission InterBase de données. Ça peut être une bonne pratique de toujours mettre le même propriétaire sur toutes les bases de la même instance de façon à s'assurer d'avoir plus de facilité à faire des permissions InterBase. Vous pouvez le faire ici, dans Fichiers, et changer le propriétaire, moi, je mets souvent à sa, comme ceci, je reviens. Et voyez que le propriétaire, maintenant, est sa. Je sais que sa est un compte qui existe, je vais le mettre sur le propriétaire de toutes les bases de données, mais bon, ce n'est pas absolument indispensable. Au niveau des fichiers, j'ai un résumé de la situation et ici je vois que j'ai des options qui ne sont quand même pas terribles en termes de croissance automatique. C'est vraiment une bonne pratique de dire, je vais créer mes fichiers avec une taille initiale conséquente, de façon à préallouer de l'espace pour les données, aussi bien pour le fichier de données que pour le fichier de JOURNAL. Et la croissance automatique, on va la gérer comme ceci, elle peut être soit indiquée en pourcentage de la taille du fichier actuel, soit en mégaoctets fixes. Voyez ici, j'ai une taille de 60 Mo à peu près de données et 2 Mo de JOURNAL, ce n'est pas terrible. Le JOURNAL de transaction va grandir dès qu'on fera des modifications à l’intérieur, donc, ça peut être intéressant d'avoir une taille plus importante, ici je vais mettre 20, par exemple. La croissance automatique, c'est ce qui va se déclencher lorsque les fichiers seront pleins. Donc, si par exemple, j'arrive à remplir mes 58 Mo et que je dois allouer un peu plus d'espace, ici SQL Server va devoir allouer 1 Mo seulement. C'est ridicule, donc je vais changer ici de façon à faire une allocation peut-être par bloc de 20 Mo. Alors, tout ça, ce sont de petits nombres évidemment, si vous avez des bases de données qui font Inter à, vous allez augmenter de taille un petit peu plus. Et si vous vous souvenez, je vous avais parlé à l'installation, de la permission : effectuez des tâches de maintenance de volume pour le compte de service de SQL Server, si vous activez cette option, ici l'augmentation de taille, la croissance automatique sur le fichier de données, sur ce fichier uniquement, va être beaucoup plus rapide parce qu'on pourra faire de l'initialisation instantanée. Ensuite, en termes de fichier de JOURNAL de transaction, la croissance automatique, également en pourcentage, c'est vraiment quelque chose que je n'aime pas du tout, je préfère avoir une croissance fixe, savoir toujours où j'en suis pour plusieurs raisons, mais si on y réfléchit une seconde la raison la plus simple, c'est que si je suis en 10 pourcent, lorsque j'ai 20 Mo, je vais augmenter 2 Mo, ça va être très court, mais peut-être pas assez, il va falloir réaugmenter directement ensuite, et puis, admettons qu'un jour j'aie un fichier de JOURNAL qui fait 60 giga, à ce moment-là, ça veut dire six giga alloués au début, c'est tout petit, à la fin, c'est très grand, les temps varient, ça n'a pas de sens. Donc, autant mettre quelque chose de cohérent, là, je vais mettre, par exemple, 50 Mo tout le temps, et vous pouvez limiter la taille de fichier maximale, ici, vous voyez, de façon à ce qu'on ne prenne pas tout l'espace disque. Ça veut dire, si vous limitez, vous vous assurez qu'une base de données ne va pas remplir tout l'espace disque, mais d'un autre côté vous prenez le risque que si un jour elle doit augmenter de taille et elle doit dépasser cette limite, ça va bloquer les utilisateurs, donc, c'est un équilibre à trouver. Vous voyez que les fichiers de données ont un chemin d'accès, et bien entendu, il y a le nom du fichier. Vous pouvez créer des fichiers supplémentaires, par exemple, je peux créer un fichier que j'appelle fichier2, je vais le mettre dans le même groupe de fichiers, vous voyez, je vais vous expliquer dans deux secondes de quoi il s'agit, et à ce moment-là ces deux fichiers vont composer la base de données, on va pouvoir écrire à la fois sur les deux fichiers pour stocker des données, et effectivement, SQL Serveur va avoir une stratégie un peu en RAID logiciel, si vous voulez, il va prendre les deux fichiers et puis il va écrire une partie sur le premier fichier, une partie sur le deuxième, par rapport à un algorithme interne déterminé par l'espace libre et la taille des fichiers. Donc, ça peut être une façon de répartir les écritures sur des disques différents, par exemple. Bon, de nos jours on n'a plus vraiment besoin de faire ça, sauf si on a des très grands volumes, mais voilà, c'est une possibilité à considérer. Je vais supprimer ce fichier, voilà.

SQL Server 2016 pour les administrateurs IT

Comprenez le fonctionnement et les différents modules qui composent SQL Server. Prenez en main les bases de données, les schémas, les tables, la gestion des fichiers, etc.

5h20 (55 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Logiciel :
Spécial abonnés
Date de parution :14 mars 2017

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !