Les fondements de la langue française : La ponctuation

Aborder la fonction des guillemets

Testez gratuitement nos 1309 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Passez en revue les occasions d'utiliser les guillemets. Quel type de guillemets appliqués ? Quelles particularités typographiques sont à connaître ?
05:52

Transcription

Les guillemets sont ces petits signes typographiques qui viennent généralement par paires pour encadrer une citation ou un discours rapporté. Sachez qu'à l'origine, au XVIe siècle, les guillemets prenaient la forme de virgules renversées ou non qui apparaissaient dans la marge. De nos jours, il subsiste différentes formes de guillemets. Ceux qu'on qualifie de français, des chevrons orientés vers la droite et vers la gauche qui ressemblent un peu aux symboles retour rapide et avance rapide sur les lecteurs audio vidéo, ce sont ceux-là qu'on utilise les plus couramment en France, ceux dont l'usage est recommandé par l'imprimerie nationale. Les Allemands les utilisent de façon inversée, leur guillemet ouvrant étant notre guillemet fermant. Et puis, il y a les guillemets dits anglais qui ressemblent à des apostrophes simples ou doubles alignées sur le haut de majuscule, l'ouvrante étant culbutée. Dans tous les cas, sur votre clavier, le guillemet se trouve sur la même touche que le 3 qu'il soit ouvrant ou fermant. L'ordinateur se chargera de mettre le signe approprié selon les circonstances. Les guillemets marquent les limites d'un discours inséré dans un texte, que ce soit au discours direct ou indirect libre. On écrira ainsi, Elle s'est retournée et lui a dit : « Vous ne me faites pas peur ! » Ce discours peut fortement varier en longueur. Cela peut-être quelques mots comme ici, voire un seul, ou plusieurs phrases, voire plusieurs pages. Si ce discours s'étale sur plusieurs paragraphes, il convient de répéter le guillemet ouvrant au début de chaque alinéa, mais de ne garder qu'un seul guillemet fermant à la toute fin de la citation ou du dialogue. Cela donne ça, Elle lui a écrit un e-mail qui disait : « Il faut être très très vigilant sur la manière d'annoncer… . (saut de ligne) « Par ailleurs,… . » Mais pour un dialogue, au lieu de répéter les guillemets ouvrants, on mettra un tiret à chaque alinéa. On reverra ça en détail quand on parlera des tirets. Avec les guillemets, on marque le fait qu'on change de niveau énonciatif. On passe par exemple du récit au discours direct. Bien souvent, le locuteur change. Ce n'est pas nous qui assumons les propos, on ne fait que les rapporter. C'est la raison pour laquelle les mots employés par autonymie, c'est-à-dire les mots qui se désignent eux-mêmes comme signes dans un texte, sont régulièrement encadrés de guillemets. Dans la phrase, Il utilise énormément l'adverbe « concrètement », le mot concrètement renvoie à lui en tant que mot et non en tant que notion. C'est pour montrer cette subtilité qu'on utilise les guillemets. Les guillemets servent aussi à isoler un ou plusieurs mots étrangers au langage courant, mais dont on n'a pas trouvé l'équivalent, Je connais cet « énergumène », il l'a fait avec une certaine « maestria », Grâce à eux on peut aussi se désolidariser du propos, prendre nos distances par rapport à un terme argotique, par exemple, Il m'a dit que ça avait un goût de « chiottes » ou par rapport à un anglicisme ou un néologisme, En matière d'« engineering » entre guillemets, etc. Bref, on ne prend pas ces mots à notre compte. Quelques points importants à savoir qui sont encore souvent source d'erreurs. Premièrement, dans un discours direct où il y a ce que l'on appelle des incises, des propositions de type « dit-il », « déclarera-t-elle », qui sont insérées dans la citation, les guillemets restent dans leurs positions de sorte que même si elles ne font pas partie du discours rapporté, elles figurent quand même entre les guillemets. Deuxièmement, si à l'intérieur d'une citation on a une seconde citation à un autre degré, exceptionnellement on peut mettre cette dernière entre guillemets anglais de préférence doubles, mais jamais plus d'une. Voilà ce que cela peut donner, Elle m'a soutenu que c'était (guillemet français) idiot de parler de querelle (entre guillemets anglais) à propos de cette petite dispute (fermez guillemet français) ajoutant que (ouvrez guillemet français) demain ils n'y penseront même plus (fermez guillemet français). Et la règle voudrait que si elle court sur plusieurs lignes, chaque ligne devrait commencer par un guillemet ouvrant. J'avoue que le cas est rare et que personnellement je n'y ai jamais été confronté lors de mes relectures. Enfin, dernière chose concernant les guillemets, l'un des gros soucis est de savoir où on place le point final, avant ou après le guillemet fermant. On peut voir les deux cas, et l'un et l'autre ne sont pas forcément fautifs. En fait, il y a une règle logique qu'il faut connaître. C'est assez simple. Si une phrase citée est complète, c'est-à-dire qu'elle commence par une majuscule et finit par un point, quel que soit ce point, on met le guillemet fermant à la suite, et on finit par cela. Si au contraire, la phrase citée a été tronquée. Cela peut se réduire à quelques mots, par exemple, elle se fond dans le texte. Elle commence donc par une minuscule, et le guillemet fermant se retrouve cette fois avant le point final. C'est logique puisque ce point renvoie au tout premier mot de la phrase, celui qui comporte une majuscule initiale. Si vous retenez bien ces trois points ainsi que l'usage général des guillemets, vous devriez pouvoir vous débrouiller parfaitement avec eux. Ne les utilisez pas à tout bout de champ, pour tous les autres usages comme les titres d'œuvres, de journaux, les mots étrangers non lexicalisés, les notes de musique, etc., mieux vaut utiliser l'italique.

Les fondements de la langue française : La ponctuation

Maîtrisez la ponctuation en français, essentielle pour structurer la phrase et contribuer à la compréhension de votre message. Respectez ainsi les standards établis.

1h37 (28 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Spécial abonnés
Date de parution :30 janv. 2017

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !