Les fondements du dessin

Aborder la composition

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Structurez simplement votre espace de travail grâce aux compositions centrales, horizontales ou encore la règle des tiers. Il s'agit d'une méthode simple de composition pour répartir les éléments d'un dessin.
09:24

Transcription

Abordons maintenant la composition de notre espace de travail, c'est-à-dire la façon que nous allons avoir de répartir les éléments du dessin dans l'espace de travail et de cadrer celui-ci en fonction de la dynamique souhaitée. Par exemple ici soit mon espace de travail, c'est-à-dire ma feuille A3. J'ai devant moi quelques branches de bois flotté. Je vais disposer selon une composition diagonale, c'est-à-dire une coupe de mon espace de travail en deux, en diagonale, et puis ici par exemple je pourrais commencer à reporter mes premières formes en les alignant, après les avoir bien sûr disposées de façon adéquate avec un petit peu de hors-champ, c'est-à-dire un élément qui sort du cadre, la branche principale. Voilà, ensuite il y aura les ombres portées et puis on peut aussi venir griser le fond ou en tout cas le dégrader en continuant d'appuyer sur notre axe de lecture qui va être un axe diagonal. Voilà un premier exemple de composition. Là on a gardé le format de papier. Ça va dynamiser un petit peu la lecture. Ça va nous amener hors du champ du cadre, c'est-à-dire qu'on sent qu'il y a des éléments qui continuent leur existence en dehors de ce qui a été capturé. Voilà une composition diagonale. Autre chose : je peux aussi disposer de façon beaucoup plus cadrée des éléments, ici par exemple des cubes et puis un œuf, pas toujours faux, et puis mon espace de travail, là pareil, que je peux laisser tel quel. Je vais créer cette fois-ci en composition symétrique. Il y a presque un axe au milieu de la feuille. On va disposer l’œuf et les petits cubes de part et d'autre de l'objet. Pour parfaire le dispositif, on pourrait éclairer par derrière et avoir une ombre qui, elle aussi, se pose de façon symétrique de part et d'autre de l'image. Cette composition symétrique va amener autre chose à la lecture, plus de stabilité, de très calme. La diagonale va plutôt dynamiser et amener du mouvement dans la lecture. On peut également appuyer la longueur des éléments. Ici on va opérer une toute petite variante sur celle-ci et on va se retrouver, soit mon espace de travail, avec une composition horizontale basée sur une traversée en longueur de l'espace de travail, avec les mêmes éléments, une première branche un peu torsadée, une deuxième et enfin celle qui touche le sol, toujours les ombres portées. Ici, pour appuyer l'horizontalité de la composition, on viendra peut-être recadrer à l'intérieur de la feuille, créer un autre cadre dans lequel on va là aussi griser en insistant sur la direction. Donc un recadrage là, dans ce cas-là, il va appuyer l'horizontalité de la composition. Dans le cas d'une composition verticale, on va aligner les éléments qui se prêtent à l'empilement, des cubes par exemple, ce sera plus stable que les bois flottés, voilà. Dans ces cas-là, qu'est-ce qui va se passer ? On va opérer un recadrage aussi mais surtout un pivot sur notre espace de travail, c'est-à-dire qu'on va prendre notre feuille en format Portrait et puis on va insister cette fois-ci sur la verticalité, la hauteur, pareil, opérer un recadrage à l'intérieur de notre espace de travail, c'est-à-dire un cadre dans le cadre, tracer ou découper mais tracer c'est suffisant donc, pourquoi pas, placer notre dessin dans un angle qui va, là aussi, nous servir à poser des valeurs. Cet angle-là va peut-être arrêter la lumière à un endroit et puis on viendra hachurer nos volumes. Pareil dans le sens de la hauteur pour une composition verticale. Ce sont des jeux très simples avec les éléments qui nous sont proposés depuis le début. Ici les accès verticaux seront mis en valeur par les éléments, par l'ombrage et l'élément d'arrière-plan et enfin par le recadrage. Voilà pour des compositions simples. Il existe aussi une méthode appelée la Règle des tiers qui permet de stabiliser son image, dédiée à des scènes, utilisée dans le cinéma et photographies. Voilà, on a notre cadre. On va le diviser en tiers hauts, en tiers horizontaux. Ici vont se créer des points d'attention sur lesquels notre regard va se fixer, chose qui va faire un cadre dans le cadre aussi. On va s'en servir pour dispatcher des éléments, des hauteurs, donc on pourra placer un premier plan ici sur un premier tiers. Dans le cas d'une composition avec la règle des tiers, on pourra poser le plan sur un des tiers de l'image et enfin on pourra disposer ici, en arrière-plan, notre volume. On peut se poser la question, avant chaque petite composition, de faire des petites vignettes comme ça, essayer des croquis différents, des placements différents, voir ce qu'il en ressort, essayer de mettre tel ou tel élément en avant. Ça c'est une composition issue de la règle des tiers qui s'applique à tous les formats qui peuvent être verticaux aussi, c'est-à-dire qu'on peut recadrer dans ma verticale selon la règle des tiers et en profiter pour caler les niveaux etc et les deuxièmes éléments. La règle des tiers peut s'appliquer à des recadrages différents, pas seulement en format A 3. Vous trouverez, dans les fichiers sources, des photographies de quelques exemples agrandis tirés de ces petites propositions. Ici on retrouve la composition horizontale avec les branches et un recadrage dans l'espace. Ici la composition en diagonale, toujours avec les mêmes branches donc avec des hachures qui vont un petit peu appuyer j'allais dire la traversée de l'espace par les branches. Là la composition verticale, toujours sur le même format, avec mes éléments simples et mes cubes de bois. Comme je vous le disais, possibilité d'agir à l'arrière-plan, qu'il soit présent ou fictif, mais en tout cas il va venir appuyer la montée de l'ensemble, ici une petite composition avec la règle des tiers, disposer une bougie au premier plan dans le premier tiers, disposer un petit empilement de cubes de bois, signifier le fond au deuxième tiers de la hauteur et ainsi avoir une image de scène assez stable. Et puis enfin on termine avec une symétrie centrale, c'est-à-dire là un format carré, mes deux œufs placés l'un derrière l'autre et une source lumineuse centrale qui vient de derrière aussi. Voilà, c'est histoire de mettre en valeur nos croquis, d'avoir une petite pensée de préméditation avant de commencer le dessin, de cadrer, de penser à la dynamique de lecture. Voilà ce qui sera la composition pour nous dans cet atelier. quelque chose de très apaisé,

Les fondements du dessin

Apprenez à dessiner et à donner forme à vos idées créatives. Obtenez le résultat escompté grâce à l’utilisation des bons outils et à la maîtrise des techniques de base.

3h50 (32 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
Thématiques :
Design & Illustration
Dessin
Spécial abonnés
Date de parution :8 oct. 2015

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !